Alors, par quoi on commence ?

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Alors, par quoi on commence ?

Message par hélios » ven. juin 26, 2020 6:52 am

Depuis le Covid, la plupart des médias participent de la glorification de l'écologie jusqu'à prédire une poussée des écologistes aux élections municipales. Le vert est à la mode....

Pour moi, il y a une grande illusion écologiste à laquelle participent allègrement les églises qu'elles soient protestantes ou catholiques. Les catholiques, depuis 2015 et l'Encyclique Laudato si du pape François, sont à la pointe de la pointe...

Je voudrais immédiatement dissiper un malentendu : par l'éducation que j'ai reçue de ma mère, pétrie d'ailleurs de religion catholique, j'ai toujours aimé et respecté la nature. J'ai toujours privilégié les transports collectifs. Toujours. je n'ai pas attendu " le pape François" pour essayer de participer et faire de l'écologie intégrale fort de la connaissance de Saint François d'Assise dont je connaissais, enfant, toutes les histoires avec les oiseaux et le loup de Gubbio. Au pied de la Vierge de la garde, il y avait la paroisse Saint François d'Assise.

On dit que, jamais les Français n'ont pris autant conscience de l'importance de l'écologie que depuis le Covid 19 qui devient presque un saint événement envoyé par le bon Dieu... Merci mon Dieu.

Pendant deux mois, la France était à l'arrêt et les Français confinés obligatoirement : nous avons connu une période idyllique. La pollution de l'air, due en très grande partie à la circulation automobile, a chuté de manière spectaculaire, on a entendu le chant des oiseaux, des bêtes sauvages ont fait des incursions dans les villes, bref le retour dans le jardin d'Eden !

La croissance économique accélérée, l'augmentation du nombre d'habitants et de la consommation génère forcément une atteinte au milieu naturel. D'une manière générale, que les activités des hommes aient un "impact" sur la nature et les ressources naturelles c'est une évidence.

Le covid et la politique dite du "confinement" ont permis de démontrer que si l'on voulait baisser le niveau de la pollution de l'air de manière substantielle il fallait en payer le prix c'est-à-dire arrêter de produire (sauf des masques et du gel hydroalcoolique !) , arrêter de circuler, arrêter de prendre l'avion... bref changer de "paradigme" comme on le dit dans les sociétés savantes.

Avec le covid, UNE solution universelle : se laver les mains plusieurs fois par jour. Il faut bien la consommer cette eau.

Bref, de quelque côté que je tourne le problème, il faudrait nécessairement aller vers la décroissance de l'économie, mettre les autos au garage, clouer les avions au sol ( ils le sont avec le chômage et la fermeture de centaines de milliers d'entreprises grandes et petites).

Heureusement, le dé confinement est arrivé et, avec lui, nous avons vu une ruée sur les plages, les espaces verts avec les gestes citoyens souvent correspondants... le retour des bagnoles, etc.

Bref, il y a des gestes normaux, des attitudes normales de gens respectueux de l'environnement qu'il faut bien entendu encourager comme l'avait fait ma maman depuis ma plus tendre enfance. Mais, pour le reste, si nous voulons faire de l'écologie intégrale, il faudra en payer le prix et mener une vie beaucoup plus simple pour ne pas dire austère, changer de "paradigme"... Tout le monde y est prêt comme nous le serinent les écolos.

Alors, par quoi on commence ?

Hélios

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Alors, par quoi on commence ?

Message par francippo » ven. juin 26, 2020 10:43 am

Jean-Hélios, tout tourne au vert et autour des verts... c'est à la mode... mais est-ce que les locataires de notre Terre sont vraiment prêt-e-s à changer de "paradigme" j'en doute fort...Il n'y a qu'à constater notamment combien la voiture particulière est revenue en force... en plus, avec la crainte de la "contagion " COVID 19 , les personnes interrogées ont dit dans leur très grande majorité qu'elles préféraient prendre leur voiture plutôt que les transports en commun! Alors ça commence par ça non ? Que font les "pauvres" et les vrai-e-s écologistes qui n'ont pas de voiture ? ils/elles sont obligées d'emprunter les transports en commun ! Question: les écologistes motorisé-e-s ont-ils/elles vraiment une voiture verte ( c'est à dire à pédales.. :lol: à la force du jarret quoi... )?
Mais quand même Vive St François d'Assise , mon saint patron !
francippo 8-)

Jacqueline A.
Messages : 0
Inscription : ven. mai 29, 2020 10:36 pm

Re: Alors, par quoi on commence ?

Message par Jacqueline A. » ven. juin 26, 2020 11:32 am

Par un re-confinement ! (non, je plaisante), pourtant il semblerait que le choix a été fait par nos gouvernants : ils avantagent la reprise économique à la santé du peuple.

" Tout le monde y est prêt comme nous le serinent les écolos."

Il faudrait priver les gens de voitures, de voyages, de vacances, de bronzettes au bord de la mer, de petits restos, etc, bref de tout ce qui fait le bonheur de la société actuelle et l'on sait bien que celle-ci est menée par le dieu "fric".
Pourtant ce confinement m'a rapprochée personnellement de Dieu : le silence et la solitude sont les choses qui m'ont le plus marquée et je pense que je ne dois pas être la seule! Tout cela m'a permis de prendre conscience de ce que je représentais au milieu du monde actuel et je disais haut et fort qu'il y aurait un avant et un après confinement. Mais, force est de constater que le monde meilleur auquel je pensais n'est pas encore en train de se construire. Les gens sont toujours aussi égoïstes et ne pensent qu'à leur petit confort et retombent bien vite sous l'emprise de l'argent et du luxe. Mieux, ils se moquent complètement de contaminer ou non les autres.
Mais bon, l'espérance fait partie de notre devise, alors je crois qu'il faut tenir bon et s'accrocher : quelque chose me dit que le Seigneur ne va pas lâcher l'affaire!

Bonne journée!

Jacqueline

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Alors, par quoi on commence ?

Message par hélios » ven. juin 26, 2020 2:12 pm

J'apprends que ce jour, vendredi 26 juin, le transport aérien reprend du service.

Un groupe dit "écologiste" extinction-rébellion d'une trentaine de personnes est intervenu à Orly pour empêcher le vol Orly-Bastia......

J'écoute les motifs de l'un des militants.

- les voyageurs peuvent prendre un autre moyen de déplacement moins couteux pour l'environnement,
-les gens qui prennent l'avion sont plutôt riches,

Manifestement, l'avion n'est donc pas pour ce groupe écolo un moyen de déplacement du monde d'après.

Hélios

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Alors, par quoi on commence ?

Message par Nic » ven. juin 26, 2020 2:48 pm

Deux moyens de transports pour se rendre a Bastia depuis Paris: le vélo, puis le pédalo.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Alors, par quoi on commence ?

Message par hélios » ven. juin 26, 2020 3:21 pm

Ah ! Ah ! Ah !

Très bien vu.......Vélo puis pédalo pour aller à Bastia depuis Paris !!

Sauf s'il y a Monsieur, Madame et la belle-maman.....

Ou un tandem-cargo qui pourrait faire la fête.

Bravo, Nicole pour votre proposition.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Alors, par quoi on commence ?

Message par hélios » ven. juin 26, 2020 6:27 pm

L'intervention de Extinction Rébellion ( XR), un groupe écologiste montre l'interprétation que l'on peut faire de tout ce qui se dit sur l'urgence climatique :

L'avion, comme moyen de transport est cloué au pilori sans aucune réflexion sur le nombre de personnes qui ont un travail dans l'aéronautique ou de ceux dont le travail nécessite les déplacements par ce moyen de transport. Avion = luxe..........

Le monde d'après ? Un monde sans avions ? Quel est le coût de la mise en oeuvre de ce slogan ?

Nous sommes vraiment rentrés dans une zone de turbulence.

Si les écologistes réussissent à emporter de grandes villes dimanche soir, nous avons du souci à nous faire.

Hélios

Répondre