Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par hélios » dim. mai 10, 2020 12:23 pm

Première lecture
« Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent l’Esprit Saint » (Ac 8, 5-8.14-17)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

En ces jours-là,
Philippe, l’un des Sept, arriva dans une ville de Samarie,
et là il proclamait le Christ.
Les foules, d’un même cœur,
s’attachaient à ce que disait Philippe,
car elles entendaient parler des signes qu’il accomplissait,
ou même les voyaient.
Beaucoup de possédés étaient délivrés des esprits impurs,
qui sortaient en poussant de grands cris.
Beaucoup de paralysés et de boiteux furent guéris.
Et il y eut dans cette ville une grande joie.

Les Apôtres, restés à Jérusalem,
apprirent que la Samarie
avait accueilli la parole de Dieu.
Alors ils y envoyèrent Pierre et Jean.
À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains
afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint ;
en effet, l’Esprit n’était encore descendu sur aucun d’entre eux :
ils étaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains,
et ils reçurent l’Esprit Saint.



Psaume
(Ps 65 (66), 1-3a, 4-5, 6-7a, 16.20)

R/ Terre entière, acclame Dieu,
chante le Seigneur !

ou : Alléluia ! (Ps 65, 1)

Acclamez Dieu, toute la terre ;
fêtez la gloire de son nom,
glorifiez-le en célébrant sa louange.
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! »

« Toute la terre se prosterne devant toi,
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »
Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.

Il changea la mer en terre ferme :
ils passèrent le fleuve à pied sec.
De là, cette joie qu’il nous donne.
Il règne à jamais par sa puissance.

Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
Béni soit Dieu qui n’a pas écarté ma prière,
ni détourné de moi son amour !



Deuxième lecture
« Dans sa chair, il a été mis à mort ; dans l’esprit, il a reçu la vie » (1 P 3, 15-18)

Lecture de la première lettre de saint Pierre apôtre

Bien-aimés,
honorez dans vos cœurs
la sainteté du Seigneur, le Christ.
Soyez prêts à tout moment à présenter une défense
devant quiconque vous demande de rendre raison
de l’espérance qui est en vous ;
mais faites-le avec douceur et respect.
Ayez une conscience droite,
afin que vos adversaires soient pris de honte
sur le point même où ils disent du mal de vous
pour la bonne conduite que vous avez dans le Christ.
Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien,
si c’était la volonté de Dieu,
plutôt qu’en faisant le mal.
Car le Christ, lui aussi,
a souffert pour les péchés,
une seule fois,
lui, le juste, pour les injustes,
afin de vous introduire devant Dieu ;
il a été mis à mort dans la chair ;
mais vivifié dans l’Esprit.


Évangile
« Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur » (Jn 14, 15-21)



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Si vous m’aimez,
vous garderez mes commandements.
Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
l’Esprit de vérité,
lui que le monde ne peut recevoir,
car il ne le voit pas et ne le connaît pas ;
vous, vous le connaissez,
car il demeure auprès de vous,
et il sera en vous.
Je ne vous laisserai pas orphelins,
je reviens vers vous.
D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus,
mais vous, vous me verrez vivant,
et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous reconnaîtrez
que je suis en mon Père,
que vous êtes en moi,
et moi en vous.
Celui qui reçoit mes commandements et les garde,
c’est celui-là qui m’aime ;
et celui qui m’aime
sera aimé de mon Père ;
moi aussi, je l’aimerai,
et je me manifesterai à lui. »


© AELF

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par hélios » mar. mai 12, 2020 5:42 pm

L' Evangile de Jean est particulier, difficile. Je suis obligé de lire plusieurs fois le même verset jusqu'à le connaître par coeur et, progressivement, les choses s'éclairent.......comme par enchantement.

Le contexte de ce texte est le suivant : Jésus s'adresse à ses disciples juste après la Cène et avant sa Passion, sa mort, sa résurrection.

Vous allez me dire que nous revenons en arrière puisque dans l'année liturgique nous avançons vers la Pentecôte.

Jean écrit bien APRES ces événements et il s'adresse aux premières communautés chrétiennes de Jérusalem mais il s'adresse aussi à nous.......

Le chapitre 14 commence par
" Que votre coeur ne se trouble pas "
Le coeur des hommes et des femmes des premières communautés chrétiennes devaient être en effet "troublé" par la "disparition" de Jésus....Et nous, 21 siècles après, nous avons de nombreuses raisons d'être troublés..........

Donc le très long monologue de Jésus qui court sur tout le chapitre 14 a pour but de rassurer les disciples et...... nous-mêmes.

Si nous avons ce fil rouge nous sommes sauvés car tout va être plus facile à comprendre et peut-être que Flor viendra "greffer" ensuite, comme la jardinière du Seigneur, une phrase éclairante poétique dans le texte dense de Saint Jean.


Jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par Jean Gauci » mer. mai 13, 2020 6:23 am

À leur arrivée, ceux-ci prièrent pour ces Samaritains
afin qu’ils reçoivent l’Esprit Saint ;
en effet, l’Esprit n’était encore descendu sur aucun d’entre eux:
ils étaient seulement baptisés au nom du Seigneur Jésus.
Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains,
et ils reçurent l’Esprit Saint.



Car il a souffert pour les péchés,
une seule fois,
lui, le juste, pour les injustes,
afin de vous introduire devant Dieu ;
il a été mis à mort dans la chair ;
mais vivifié dans l’Esprit.


Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
l’Esprit de vérité,
lui que le monde ne peut recevoir,
car il ne le voit pas et ne le connaît pas ;
vous, vous le connaissez,
car il demeure auprès de vous,
et il sera en vous.



L’Esprit est cité dans les trois textes proposés ce dimanche.
Si l’Esprit est mystérieux, il est essentiel dans toute vie humaine et chrétienne.
L’Esprit est la force qui nous vivifie, l’intelligence qui nous fait discerner , la lumière qui éclaire l’action. Au collège, les cours commençaient toujours par une prière à l’Esorit : « Veni sancte spiritus »
La question qui se pose est : « Quelle réponse donnons nous à l’invitation de l’Esprit » ?
Car si l’Esprit est en nous, nous ne pouvons plus penser médiocrement, injustement, de façon égoïste ou partisane. Nous ne pouvons plus laisser nos humeurs polluer la charité. On parle souvent de l’intelligence de la foi.... La moindre des choses devrait être de soumettre nos analyses et leurs conclusions au simple principe d’honnêteté et de justice.
Les chrétiens devraient se reconnaître à la rigueur de leur pensée, au souci de vérité de leurs propos, comme de justice dans leur comportement. L’Esprit de Dieu se manifeste dans l’exigence d’une constante référence à l’Evangile.

Pouvons-nous prendre à notre compte cette parole du Christ : »
Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
l’Esprit de vérité,
lui que le monde ne peut recevoir,
car il ne le voit pas et ne le connaît pas ;
vous, vous le connaissez,
car il demeure auprès de vous,
et il sera en vous. »

Est-il en moi à l’instant où j’écris ces lignes ?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par hélios » mer. mai 13, 2020 9:40 am

Evangile de Jean 14 15-21

Il me semble que le mieux est d'essayer de comprendre un verset après l'autre

verset 15
« Si vous m’aimez,
vous garderez mes commandements.
Il est facile pour les disciples de dire à Jésus qu'ils l'aiment, mais " aimer ", qu'est-ce que cela veut dire ? " Vous garderez ou observerez mes commandements. Un peu plus haut dans le texte, "aimez vous les uns les autres " a été présenté comme un "commandement ". "Aimer Jésus" c'est donc mettre en pratique ses "commandements".
Moi, je prierai le Père,
et il vous donnera un autre Défenseur
qui sera pour toujours avec vous :
Dans ce verset, il y a le mot "Défenseur".

De quoi s'agit-il ?

Dans d'autres traductions figure le mot grec "Paraclet" qui peut prendre des traductions très diverses. Dans notre texte "Défenseur". D'autres traductions donnent " assistant", celui qui assiste ou aide. Et il est vrai que, quand Jésus ne sera plus là, les disciples auront besoin d'être accompagnés, d'avoir un " assistant " ou une aide.

Le verset suivant, nous indique que ce "Paraclet" c'est "l'Esprit de vérité" ou l'Esprit Saint. Ce verset introduit donc avec le Père et le Fils la troisième personne que personne n'a jamais vue.....
l’Esprit de vérité,
lui que le monde ne peut recevoir,
car il ne le voit pas et ne le connaît pas ;
vous, vous le connaissez,
car il demeure auprès de vous,
et il sera en vous.
Cet évangile nous conduit vers la Pentecôte.

Tout cela paraîtra bien compliqué évidemment.

Sur RCF, la religieuse dominicaine Anne Lécu a emprunté une image qui, je crois, est de Saint Augustin. L'image de l'eau. Quand on plonge les mains dans un ruisseau qui descend de la montagne, l'eau c'est très concret, on la touche, on peut la boire. Mais il y a le courant qui l'entraine, personne ne peut voir le courant ni la source d'où part cette eau. La source, l'eau, le courant; le Père, Jésus, le Saint-Esprit: trois réalités différentes et pourtant unies, indissociables. Il n'y a pas d'eau sans une source et le courant qui la porte au loin.

Donc, au moment où l'heure de la Passion arrive, Jésus rassure ses disciples : il y a le Père et le Saint-esprit qui vont aussi les aider.
Et qui nous aident aussi. Les disciples ne seront donc pas "orphelins"....

Le reste de cet évangile est plus facile à lire après une analyse peut-être un peu laborieuse. Mais si on passe un tout petit peu de temps on est payé au centuple.

Jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par Jean Gauci » mer. mai 13, 2020 7:25 pm

hélios a écrit :
mer. mai 13, 2020 9:40 am
Evangile de Jean 14 15-21




Il est facile pour les disciples de dire à Jésus qu'ils l'aiment, mais " aimer ", qu'est-ce que cela veut dire ? " Vous garderez ou observerez mes commandements. Un peu plus haut dans le texte, "aimez vous les uns les autres " a été présenté comme un "commandement ". "Aimer Jésus" c'est donc mettre en pratique ses "commandements".


Jean, Vous posez la juste question. Dans le langage courant aimer c'est avoir du sentiment pour... Faut-il avoir du sentiment pour Dieu ? Qui sont les plus grands amoureux de Dieu, ceux qui pleurent ou ceux qui se retroussent les manches ? La littérature pieuse a souvent abusé d'images de saints exaltés ou de saintes en lévitation... et puis il y a les autres, ceux qui passent leur vie à aimer en actes et en vérité; Les mère Térésa, soeur Emmanuelle, Le père Damien mort de la lèpre ou l'abbé Pierre.
Le sentiment n'est pas nécessaire... on peut être "sec" et donner sa vie par amour.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par hélios » jeu. mai 14, 2020 6:00 pm

Entièrement d'accord avec vous Jean Gauci évidemment.

A la première lecture, on peut être un peu étonné du mot "commandement" pour désigner le aimez-vous les uns les autres.............

Commandement est un mot qui appartient au vocabulaire militaire. Un commandement ne souffre aucune discussion. Je ne me souvenais plus que Jean l'évangéliste utilisait ce mot pour désigner le "aimez vous les uns les autres". Tous comptes faits, je me dis que le mot est juste. Peut-on apporter des nuances ? Aimer un peu ? Non. Donc finalement le mot "commandement appliqué à "aimez-vous les uns les autres" est tout à fait juste.

Jean-hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par Flor » jeu. mai 14, 2020 6:35 pm

Dans cet Evangile, de quel "monde " Jean parle-t-il ?
Un monde qui ne peut recevoir l'Esprit car il ne le VOIT pas et ne le CONNAIT pas ...
Le monde qui réduit l'homme à sa fonction, à son compte en banque , à sa notoriété...
Un monde qui ne connaît pas les relations fraternelles, l' Amitié , l'Amour...

Jésus ajoute : " l'Esprit ,vous, vous le connaissez car il est auprès de vous, en vous !"
Il s'adresse à ses disciples et à nous aussi !
Il ne dit pas de quitter ce monde aveugle et insensible , mais....de le changer...
A vous d'agir car je vais partir. C'est dans l'absence désormais qu'il sera présent ! "Je ne vous laisserai pas orphelins"

Son départ est nécessaire pour éviter de le garder, de l'enfermer dans une religion , une piété rassurante...

"Le monde ne me verra plus, mais vous , vous me verrez vivant et vous vivrez ! Il est désormais le Ressuscité!
Vous vivrez ! votre regard sera nouveau... C'est l'Esprit de Vérité!

"Alors, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous.
Celui qui m'aime sera aimé de mon Père et moi je l'aimerai "

Admirables Relations qui s'entrecroisent, irriguées par l 'Esprit...!

Ce n'est plus une source , mais un torrent d'Amour dont le monde a tant besoin!!

VENI CREATOR SPIRITUS !!

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du dimanche 17 mai 2020

Message par Jean Gauci » jeu. mai 14, 2020 6:45 pm

Jean Hélios... Il y a aussi les "Commandements de Dieu et de l'Eglise" qui servaient de guide à nos examens de conscience avant la confession!
Le terme de "commandement" rappelle trop les huissiers et les adjudants mais par quoi remplacer le mot ? le mot " loi" est plus large, tout aussi impératif mais n'est pas habillé de l'uniforme des militaires et des policiers...

Répondre