Le péché mortel

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Le péché mortel

Message par Ezechiel » mer. mars 18, 2020 8:37 pm

La connaissance de l'état de "péché mortel" est indispensable pour la vie Chrétienne, car cette connaissance permet de savoir si nous sommes non seulement en droit de communier , mais surtout si nous sommes dans les dispositions pour aller au ciel !

Or bien souvent, on pense que le péché mortel est réservé aux homicides, au terrorisme ou à la violence sanglante...

Or , l'Eglise catholique a bien défini dans le catéchisme que c'est par notre volonté en toute connaissance de cause (pleine conscience, pleine liberté, plein consentement, etc.)., que l'on commet les péchés mortels. La matière "grave" est également importante à bien définir, car le flou complet est de mise en nos régions ...

Ainsi la contraception, l'avortement ou tout moyen de séparer la sexualité de sa finalité est un péché mortel. Qui le sait encore ?
On sait que l'adultère l'est aussi, mais la fornication également. Qui ose le dire à nos jeunes pour qui c'est un mode de vie habituel ? Ezechiel nous rappelle que nous sommes liés aux péchés de nos frères et qu'ils nous seront reprochés si, par notre silence, nous les avons laissé suivre leurs voies funestes... Rappelons-nous que Jean-Baptiste fut décollé pour avoir reproché un adultère... Nous savons ainsi ce qu'il en coute de dire la vérité, mais c'est pour témoigner de la Vérité que Dieu nous a mis sur cette terre, et il a appelé cela "perdre sa vie".

En effet, parler de ces choses selon la vérité, c'est se donner la mort socialement, être banni et rejeté avec mépris...

Et pourtant , manquer la messe du dimanche volontairement l'est aussi, tout comme refuser opiniâtrement de se confesser une fois l'an...

Bref, il ne suffit pas de tuer pour commettre ce genre de péché. L'Eglise le sait et c'est pourquoi elle nous rappelle avec angoisse que la confession permet de tout laver, de tout réparer, de tout absoudre... (si il y a volonté de ne plus recommencer).

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Le péché mortel

Message par andrevii » jeu. mars 19, 2020 5:29 pm

Bonjour.

Le péché mortel. Vaste sujet, on ne se précipite pas pour commenter et répondre à ce post. C'est un peu comme la Mère Denis : c'est bien vrai ça ! Pourtant nous avons tous plus ou moins pris nos distances envers ces préconisation et cette éthique de vie. La vérité, c'est qu'on a relativisé le péché au fur et à mesure que les phénomènes étaient connus et scientifiquement expliqués.

A moins de faire un choix de vie monacal, on ne peut pas mener de combats d'arrière garde au risque de perdre ce qui peut encore être sauvé. J'ai le souvenir de l'un des miens qui, après avoir cohabité deux ans avec sa fiancée, a omis de s'en accuser en confession lors de sa préparation au mariage et qui nous a déclaré benoîtement : Mais qu'est-ce qu'on a fait de mal ?

Mais après tout, qu'ont-ils fait de mal ces jeunes gens ?

La sexualité est banalisée, la messe, on y va quand on a le temps, les grandes vertus théologales ont été diluées dans la société moderne et l'échelle des valeurs s'en est trouvé modifiée car le progrès individuel a implicitement créé une libération comportementale. Et plus on avance sur cette pente savonneuse, plus la société entre en décadence au point pour certaines de disparaître de la circulation au fil des siècles.

Un mot encore à propos de la décollation de Jean-Baptiste. Je ne suis pas persuadé que l'adultère soit la cause principale de la condamnation du cousin de Jésus. L'adultère d'Hérode Antipas fut probablement un prétexte, la véritable raison étant la duplicité d'Hérodiade et de sa fille Salomé. Antipas a été manipulé et sa lubricité habilement exploitée.

André.
>

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le péché mortel

Message par francippo » jeu. mars 19, 2020 6:23 pm

Et le mortel péché? vous connaissez Ezechiel?
Il y a des personnes qui sont mortelles pour les autres...et nous sommes toutes et tous mortel-le-s...aussi...mais dans ce cas de figure cela ne concerne que chacune/chacun.
Dans votre liste vous avez omis "l'atteinte physique" que des clercs et d'autres membres de l'Eglise Catholique Romaine ont fait ou font encore subir à des enfants et des adultes sans défenses ou dépendant-e-s , car le mot fornication n'est pas assez explicite par rapport aux autres que vous employez qui le sont eux!...est-ce dans votre phrase " tout moyen de séparer la sexualité de sa finalité est un péché mortel"que ce sens existe ? avez-vous donc si peur d'écrire ces choses là noir sur blanc alors que vous nous envahissez de notions "théo-mystico-ecclésiales" qui selon vous risquent de vous faire rejeter avec mépris , bannir et j'en passe... un vrai martyr en fait.
Mais le martyr heureux Ezechiel est une porte directe pour vous faire aller au ciel!
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le péché mortel

Message par Jean Gauci » jeu. mars 19, 2020 6:54 pm



" tout moyen de séparer la sexualité de sa finalité est un péché mortel"


C'est quoi la finalité de la sexualité, Ezechiel ? La procréation ? Donc on ne peut faire l'amour que pour avoir des enfants ? Vous, Ezechiel, vous avez combien d'enfants ? .... je plains Mme Ezechiel :lol:

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le péché mortel

Message par francippo » jeu. mars 19, 2020 7:37 pm

Jean Gauci ,j'ai relevé je ne me souviens plus où cette phrase:
" autrefois on espérait pouvoir faire l'amour sans faire un enfant
de nos jours on espère pouvoir faire un enfant sans faire l'amour"!
Ah les temps changent..mais l'Amour véritable , il me semble est toujours le même. :)
Amitiés Jean Gauci
francippo 8-)

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: Le péché mortel

Message par Ezechiel » jeu. mars 19, 2020 10:01 pm

"C'est quoi la finalité de la sexualité, Ezechiel ? La procréation ? Donc on ne peut faire l'amour que pour avoir des enfants ? "

Comment procède-t-on pour ne pas avoir d'enfants ? sachet en caoutchouc ? pilule ? étude lunaire? trousse médicale, appareils en cuivre ? Est-ce cela la finalité, la Vérité de la sexualité ? Dieu nous-a-t-il conçu pour que nous plaçions des systèmes en nos corps pour s'aimer ?

Il y a plusieurs façons de recevoir la vérité.

Lorsque Ninive vit Jonas la parcourir pour lui dire la vérité sur ses péchés et crimes, elle fut prise d'une sainte repentance, et se revêti de sacs et de cendres, implorant le pardon divin. Cela lui fut compté comme Justice.

Lorsque à d'autres époques, les prophètes pointèrent du doigt le péché de leurs contemporains, ceux-ci les mirent à mort...

Il y a aussi le dénigrement et la raillerie dont parle St Jacques...

Quoi qu'il en soit, la parole a été dite. Et chacun peut ainsi se positionner face à la Vérité. L'accueillir et tâcher de la suivre, ou la mépriser et l'envoyer sur les roses...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le péché mortel

Message par Jean Gauci » ven. mars 20, 2020 10:50 am

A la place de vos billevesées, Ezéchiel, répondez à la question posée :
Jean Gauci a écrit :
jeu. mars 19, 2020 6:54 pm
C'est quoi la finalité de la sexualité, Ezechiel ? La procréation ? Donc on ne peut faire l'amour que pour avoir des enfants ?
Allons, un peu de courage. Définissez ce que vous entendez par "finalité de la sexualité"

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: Le péché mortel

Message par Ezechiel » ven. mars 20, 2020 12:58 pm

Je ne parle pas de moi-même car je n'ai reçu aucun autorité pour modifier la doctrine de l'Eglise. Je dis ce que l'Eglise dit.
Je ne connais pas l'autorité par laquelle vous désirez modifier l'interprétation de la doctrine morale de l'Eglise catholique, mais Saint Paul nous a mis en garde...
Reprenons quelques extraits de l'encyclique de Paul VI : "humane vitae"

"(...)l'Eglise, rappelant les hommes à l'observation de la loi naturelle, interprétée par sa constante doctrine, enseigne que tout acte matrimonial doit rester ouvert à la transmission de la vie.

12. Cette doctrine, plusieurs fois exposée par le Magistère, est fondée sur le lien indissoluble, que Dieu a voulu et que l'homme ne peut rompre de son initiative, entre les deux significations de l'acte conjugal: union et procréation. En effet, par sa structure intime, l'acte conjugal, en même temps qu'il unit profondément les époux, les rend aptes à la génération de nouvelles vies, selon des lois inscrites dans l'être même de l'homme et de la femme. C'est en sauvegardant ces deux aspects essentiels, union et procréation que l'acte conjugal conserve intégralement le sens de mutuel et véritable amour et son ordination à la très haute vocation de l'homme à la paternité. Nous pensons que les hommes de notre temps sont particulièrement en mesure de comprendre le caractère profondément raisonnable et humain de ce principe fondamental."
"14. En conformité avec ces points fondamentaux de la conception humaine et chrétienne du mariage, nous devons encore une fois déclarer qu'est absolument à exclure, comme moyen licite de régulation des naissances, l'interruption directe du processus de génération déjà engagé, et surtout l'avortement directement voulu et procuré, même pour des raisons thérapeutiques .

Est pareillement à exclure, comme le Magistère de l'Eglise l'a plusieurs fois déclaré, la stérilisation directe, qu'elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l'homme que chez la femme .

Est exclue également toute action qui, soit en prévision de l'acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation ."

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le péché mortel

Message par booboon » ven. mars 20, 2020 7:32 pm

Sur le site du Vatican, in Le Catéchisme de l'Eglise Catholique :

"1857 Pour qu’un péché soit mortel trois conditions sont ensemble requises : " Est péché mortel tout péché qui a pour objet une matière grave, et qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré " (RP 17).

1858 La matière grave est précisée par les Dix commandements selon la réponse de Jésus au jeune homme riche : " Ne tue pas, ne commets pas d’adultère, ne vole pas, ne porte pas de faux témoignage, ne fais pas de tort, honore ton père et ta mère " (Mc 10, 18). La gravité des péchés est plus ou moins grande : un meurtre est plus grave qu’un vol. La qualité des personnes lésées entre aussi en ligne de compte : la violence exercée contre les parents est de soi plus grave qu’envers un étranger."

Déjà commettre un péché grave n'est pas donné à tout le monde...; ensuite, commis en pleine conscience.... si donc quelqu'un ne connaît pas l'évangile cité en dessous, il ne peut pas être en pleine conscience... cela limite grandement le nombre de pécheurs...

En outre je vous rappelle qu'un fidèle participant à la messe entière et donc à l'acte de confession des péchés est en état de communier puisqu'il est pardonné.... cf. le fils prodigue....
Mais bon bien sincèrement je ne sais pas si c'est vraiment la peine de discuter.... ;)

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: Le péché mortel

Message par Ezechiel » ven. mars 27, 2020 11:03 am

booboon a écrit :
ven. mars 20, 2020 7:32 pm
En outre je vous rappelle qu'un fidèle participant à la messe entière et donc à l'acte de confession des péchés est en état de communier puisqu'il est pardonné.... cf. le fils prodigue....
Les péchés véniels sont en effet remis si l'acte de contrition a été fait avec "contrition". Souvent, cet acte d'accusation de sa propre misère est transformé en un chant joyeux et entrainant. Si on s'y retrouve pour mieux se sonder pourquoi pas...

Cependant le péché mortel n'est pardonné que s'il est dit en confession. Car sinon ce sacrement n'aurait aucun intérêt.
Or ce sacrement est précisément celui de la miséricorde Divine, c'est le moyen que Dieu donne aux hommes pour retrouver la pleine communion avec Lui.
Il est curieux que l'on cherche à le minimiser, voir à le rejeter au profit de moyens personnels. Ce n'est pas à nous de déterminer comment Dieu doit nous pardonner mais à Lui, car le pardon vient de Lui.

Ainsi, courons vite au confessionnal pour y déposer nos misères. Nous y gagnerons certainement le ciel. Tout ce que nous y perdons , c'est nos péchés et notre orgueil. Que des avantages donc. S'il faut beaucoup forcer pour y aller, c'est tant mieux, car la résistance à la miséricorde gratuite de Dieu mesure notre besoin du sacrement !

François va faire une bénédiction solennelle ce vendredi soir. Il y sera question d'une indulgence plénière.

Attention à bien comprendre ce que c'est. Les indulgences ne sont pas une remise du péché comme le croient les impies, mais une remise des peines temporelles d'un péché déjà remis. C'est donc la peine du purgatoire causée par nos péchés pardonnés qui est effacée.

Ainsi, aucun péché n'est pardonné lors d'une indulgence, qu'elle soit partielle ou plénière. Cela ne dispense donc nullement d'aller se confesser.

Bonne préparation à Pâques !

Répondre