Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par hélios » lun. janv. 13, 2020 9:49 am

Première lecture
« Je fais de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre » (Is 49, 3.5-6)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Le Seigneur m’a dit :
« Tu es mon serviteur, Israël,
en toi je manifesterai ma splendeur. »
Maintenant le Seigneur parle,
lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère
pour que je sois son serviteur,
que je lui ramène Jacob,
que je lui rassemble Israël.
Oui, j’ai de la valeur aux yeux du Seigneur,
c’est mon Dieu qui est ma force.
Et il dit :
« C’est trop peu que tu sois mon serviteur
pour relever les tribus de Jacob,
ramener les rescapés d’Israël :
je fais de toi la lumière des nations,
pour que mon salut parvienne
jusqu’aux extrémités de la terre. »


Psaume
(Ps 39 (40), 2abc.4ab, 7-8a, 8b-9, 10cd.11cd)

R/ Me voici, Seigneur,
je viens faire ta volonté. (cf. Ps 39, 8a.9a)

D’un grand espoir j’espérais le Seigneur :
il s’est penché vers moi
Dans ma bouche il a mis un chant nouveau,
une louange à notre Dieu.

Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice,
tu as ouvert mes oreilles ;
tu ne demandais ni holocauste ni victime,
alors j’ai dit : « Voici, je viens. »

Dans le livre, est écrit pour moi
ce que tu veux que je fasse.
Mon Dieu, voilà ce que j’aime :
ta loi me tient aux entrailles.

Vois, je ne retiens pas mes lèvres,
Seigneur, tu le sais.
J’ai dit ton amour et ta vérité
à la grande assemblée.

Deuxième lecture
« À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ » (1 Co 1, 1-3)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Paul, appelé par la volonté de Dieu
pour être apôtre du Christ Jésus,
et Sosthène notre frère,
à l’Église de Dieu qui est à Corinthe,
à ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus
et sont appelés à être saints
avec tous ceux qui, en tout lieu,
invoquent le nom de notre Seigneur Jésus Christ,
leur Seigneur et le nôtre.

À vous, la grâce et la paix,
de la part de Dieu notre Père
et du Seigneur Jésus Christ.

Évangile
« Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1, 29-34)

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
voyant Jésus venir vers lui,
Jean le Baptiste déclara :
« Voici l’Agneau de Dieu,
qui enlève le péché du monde ;
c’est de lui que j’ai dit :
L’homme qui vient derrière moi
est passé devant moi,
car avant moi il était.
Et moi, je ne le connaissais pas ;
mais, si je suis venu baptiser dans l’eau,
c’est pour qu’il soit manifesté à Israël. »
Alors Jean rendit ce témoignage :
« J’ai vu l’Esprit
descendre du ciel comme une colombe
et il demeura sur lui.
Et moi, je ne le connaissais pas,
mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit :
‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer,
celui-là baptise dans l’Esprit Saint.’
Moi, j’ai vu, et je rends témoignage :
c’est lui le Fils de Dieu. »

© AELF

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par Jean Gauci » mar. janv. 14, 2020 9:32 am

En lisant cet évangile, je me suis demandé si Jésus avait eu, dès l'enfance, la conscience qu'il était Dieu ou si, né homme, c'est au moment de son baptême, qu'il se serait révélé à lui-même qu'il était Dieu sous l'action de l'Esprit, ici clairement attesté. La question est sans doute sans importance. Cependant, les évangiles nous disent que Jésus a souvent caché sa divinité en interdisant à ses disciples de ne pas révéler les miracles qu'il accomplissait.
Le mystère de l'Incarnation dut être révélé au peuple d'Israël de façon pédagogique et progressive. De même que les apôtres et des disciples avaient foi en un Jésus, Messie libérateur mais plus conquérant et libérateur que Dieu, de même, j'ai le sentiment tout personnel, que Jésus lui-même ne s'identifia pas à son Père, non de façon immédiate au moment de Noël, mais dans une révélation qui s'éveilla doucement au cours de sa vie cachée.
Marie et Joseph ne devaient avoir aucune conscience de la nature divine de l'enfant qui vivait près d'eux.
Si cette supposition devait être crédible, alors on comprend mieux que l'action de Dieu suit les chemins de la nature humaine et que, s'étant révélé à l'homme Jésus comme à ses parents et ses disciples, dans une patiente pédagogie et une évolution progressive de leur prise de conscience, alors, il se révèle à nous avec la lenteur et les aléas de nos parcours personnels. Dieu n'est jamais pressé. Qu'importe si au terme d'une vie, nous le cherchons encore. Dieu vient à son heure. Peut-être suffit-il de garder nos lampes allumées et de l'attendre ?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par hélios » mar. janv. 14, 2020 11:07 am

Bonjour Jean Gauci et merci pour votre commentaire que j'ai trouvé très intéressant mais qui, selon moi, nous emmène hors des sentiers de l'évangile de Jean.

Il me semble que personne ne peut répondre à vos questions ou votre question :

Jésus avait-il conscience qu'il était le fils de Dieu et Dieu lui-même ? Ou bien est-ce que cette nature divine lui a été révélée petit à petit ?


Et vous même vous écrivez : est-ce que cette question a de l'importance ?

Personnellement, je pense qu'elle n'a pas d'importance.


Nous avons déjà tellement de difficultés à appréhender dimanche après dimanche le sens des Ecritures !


Alors, cette semaine, on quitte, temporairement, l'évangile de Matthieu pour lire Jean.


Mais, le court extrait de Jean revient sur le baptême de Jésus déjà décrit par Matthieu. Les témoignages des 4 évangélistes convergent pour affirmer la nature de Jésus révélée au moment de son baptême.

L'extrait de l'évangile de Jean est un témoignage qui rejoint celui des trois autres évangélistes. C'est vraiment capital pour nous aider.

Autre chose est de se demander : mais que s'est-il vraiment passé dans les eaux du Jourdain quand Jésus a été baptisé par Jean ? Personne n'en sait rien et Flor a justement dit dans son commentaire précédent que les cieux qui s'ouvraient, la colombe qui arrivait, c'étaient des images.

Ce qui est certain c'est que la nature de Jésus est apparue de manière éclatante, limpide à tous.


Nous serons toujours dans le doute. Mais douter est l'autre facette de croire. Il n'y a pas de foi sans le doute.


Merci de votre attention et il me semble qu'on pourrait reprendre cet extrait de Jean de manière systématique.

Bonne journée un peu grise...

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par hélios » jeu. janv. 16, 2020 11:03 am

En quoi ce texte de l'évangile de Jean nous parle-t-il aujourd'hui ?

L'essentiel est évidemment le sacrement du baptême qui est décrit précisément. Dans le baptême il n'y a pas seulement le rite de l'eau mais la venue de l'Esprit, du Souffle ( image de la colombe harmonieuse )

Rappelons-le, Jésus a reçu le baptême, adulte, et le baptême est un sacrement dans les trois confessions chrétiennes: catholique, protestante, orthodoxe.

Le pape François a parlé du baptême à l'occasion de l'évangile de Matthieu et il a plutôt incité à faire baptiser les enfants très tôt.

Sans doute, sur le fond, il n'a pas tort. Le baptême va bien au-delà du sacrement à proprement parler : c'est la réunion d'une communauté autour d'un enfant, la reconnaissance qu'il existe, qu'il est né, qu'il est là. Par ailleurs, les parents, en transmettant la vie, transmettent aussi les valeurs dont ils sont porteurs. La transmission de valeurs fait partie de l'éducation et de la formation.

Ensuite, aucun dogme ne définit le baptême, à ma connaissance. Il faut donc tenir compte de l'immense diversité des cheminements de chacun. Comme l'a fait remarquer jean Gauci, la foi se fraye un chemin qui n'est pas toujours rectiligne. Il y a des reculs puis des avancées de la foi.

Il me semble donc qu'une prédication, dimanche pourrait s'articuler sur ce sacrement, ce qui donnerait l'occasion de montrer la convergence des confessions chrétiennes dans le contexte de l'Unité des chrétiens.

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par Jean Gauci » jeu. janv. 16, 2020 11:29 am

Vous avez raison, Jean, l'essentiel n'est pas dans la conscience soudaine ou progressive de la nature divine de Jésus mais dans le fait qu'il soit Dieu et révélé comme tel.
Demeure le sens du Baptême de Jésus. J'avançais bien imprudemment que Jésus voulait se faire baptiser pour assumer sa nature humaine... mais pourquoi donc se faire laver d'un péché originel dont il était préservé ? Aussi, la réponse peut se trouver dans l'hypothèse accessoire où Jésus n'étant pas encore conscient qu'il était Dieu et qui se soumettait aux rites en usage à son époque...
Vous allez me dire que je coupe les cheveux en quatre... Vous avez raison.

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par Nic » jeu. janv. 16, 2020 2:44 pm

Peut-être faudrait-il connaître le sens du baptême donné par Jean-Baptiste.
"mais celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau m’a dit :
‘Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer,
celui-là baptise dans l’Esprit Saint.’"
Jean-Baptiste baptisait dans l'eau, Jésus baptise dans l'Esprit.
Peut-être fallait-il que l'Esprit descende sur Jésus avant qu'il ne baptise dans l'Esprit Saint.
C'est peut-être à ce moment-là que Jésus a été reconnu comme fils de Dieu, de toute façon ce baptême donne le départ de sa mission.

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 19 janvier 2020

Message par Flor » ven. janv. 17, 2020 1:30 pm

Le Baptême de Jésus ?
Les quatre Evangélistes parlent du Baptême....
D'abord , le rite du baptême n'est guère évoqué , ce n'est pas l'essentiel !

A partir de cet épisode , chaque Evangéliste raconte le fait à sa manière et essaie de donner le SENS théologique de ce Baptême..

La plongée dans le Jourdain pour le pardon des péchés.. Jésus plonge avec le peuple !

Jean Baptiste annonce "celui qui doit venir" et il s'efface lorsque "Jésus paraît"....

Désormais ,le Baptême ne sera plus celui de l'eau du Jourdain , selon la tradition d'Israël, mais le Baptême de l'Esprit avec Jésus "qui vient ".
C'est un Avènement , une naissance , la naissance de l'Eglise , une Pentecôte ...
Jésus peut commencer sa mission....

Et là il y aurait encore beaucoup à dire ....mais ....

Répondre