Prix du Témoignage 2019 : Suzanne (2d)

Romans, biographies, livres d’histoire, témoignages… Partagez vos coups de cœur !

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Françoise T.
Messages : 428
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Prix du Témoignage 2019 : Suzanne (2d)

Message par Françoise T. » mer. déc. 04, 2019 5:29 pm

Suzanne, de Frédéric Pommier
Née en 1922 près du Havre, Suzanne a vécu une enfance bourgeoise heureuse. Jeune femme, elle rencontre Pierre, et l'épaule dans son métier d'avocat ; ils ont trois filles, perdent un fils. Grande dame, Suzanne aime le tennis, les réceptions, les fêtes de famille, et veut apprendre à ses petits-enfants à jouer au bridge. Mais à 95 ans, après une énième chute, Suzanne séjourne dans un Éhpad. Au fil de ses visites, son petit-fils découvre le manque de soins, le rudoiement. Dans ce récit poignant, il alterne des passages de la vie de Suzanne d'hier et d'aujourd'hui : une vie relue avec tendresse et humour.
Éd. des Équateurs, 236 p. ; 19 €.
:idea: Ecoutez la présentation de ce livre sur https://www.lepelerin.com/videos-podcas ... nage-2019/


Anna, 75 ans (Ariège)
L’auteur nous offre le bouleversant récit de la vie de sa grand-mère, qui a - comme beaucoup d'autres femmes de sa génération - traversé le 20ème siècle par un destin extra - ordinaire. Un parcours hors norme, une indépendance et une joie de vivre qu'il évoque par comparaison avec sa fin de vie. Suzanne, devenue dépendante, reste libre grâce à une grande ouverture d'esprit et beaucoup d'humour. Son petit-fils nous fait connaître le courage de sa grand-mère, qui ne lâche rien, ne se laisse pas abattre, accepte ce qu'elle ne peut plus changer. En décrivant avec pudeur son parcours, sa vie, tout en délicatesse, il lui donne en quelque sorte l'immortalité.

Marceline, 57 ans, infirmière enseignante (Val-de-Marne)

J'ai tout de suite été en empathie avec Fréderic Pommier. Ce livre rassemble les générations, et l'on sait aujourd'hui combien cela est porteur d'espoir. Je propose ce livre à mes élèves infirmières. La majorité travaillera auprès des personnes âgées. Il démontre avec talent l'importance de se pencher sur les parcours de vie des résidents : ils sont souvent édifiants. Les ateliers réminiscence déclenchent chez eux des réactions tellement plus dignes que les médicaments !

Madeleine, 86 ans (Vendée)

Des images se succèdent, comme on feuillette un album de photos, suivant un ordre chronologique rigoureux. Année après année se déroulent les étapes d'une vie ordinaire, celle d'une enfant, puis d'une jeune femme dont, au final, on cerne mal le caractère, sinon par bribes, par allusions... Car le but de l'écrivain n'est pas de rédiger une biographie : au détour d'une page, d'un paragraphe, il appelle le présent, celui de sa grand-mère dans la maison de retraite où elle n'aurait jamais voulu aller. Petits flashes sur la maltraitance ordinaire : des oublis, des absences, de l'indifférence, que Suzanne semble supporter avec résignation et parfois une pointe d'humour.
L'organisation du récit en "tiroirs" évite le réquisitoire sur la situation dramatique des maisons de retraite : manque de personnel, de motivation chez certains, d'un regard empreint d'humanité pour ceux qui ont tant vécu...

Annette, 60 ans (Haut-Rhin)
J’étais un peu déroutée au début par l’alternance du passé et du présent, puis bien vite je me suis accommodée avec plaisir des dates, des titres des chapitres aiguisant ma curiosité, de l’alternance de sérieux et d’humour, de rires et de pleurs... J’ai énormément apprécié le style remarquable de Frédéric Pommier, ses mots bien trouvés, ses belles phrases. Un style humain, tendre, poignant, touchant, émouvant, bouleversant … Tous ces qualificatifs qu’on pourrait aussi attribuer à Suzanne, cette femme courageuse et intelligente, que la vie n’a guère épargnée et qui nous rappelle avec trois lettres qui m’accompagnent dorénavant - SQM = Sourire Quand Même- que toute vie est cadeau.
Suzanne ne nous fait pas la morale, elle nous interpelle. Suzanne est la grand-mère que j’aimerais être, mais elle vit des humiliations que je ne souhaite pas vivre dans mes vieux jours ...

Liliane, 63 ans (Haute-Savoie)
L’auteur nous décrit une grand-mère enthousiaste, drôle, plein de projets, une battante. On sent que Frédéric a partagé beaucoup de choses avec sa grand-mère et qu’il lui voue une profonde affection. J’ai adoré ce livre parce que l’on découvre le chemin d’une vie… et deux Suzanne. Comme dans la vie de chacun : la personne que l’on est et celle que l’on deviendra un jour. Dans un style qui pourrait être dramatique mais qui reste drôle, vivant et réaliste, il décrit la sinistre réalité de certaines Ehpad et du problème lié au vieillissement. Mais ce livre reste optimiste car Suzanne vieillit en restant une grand-mère combative.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Répondre