Partage d'évangile du18 août 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du18 août 2019

Message par hélios » dim. août 11, 2019 11:16 pm

Première lecture
« Ma mère, tu m’as enfanté homme de querelle pour tout le pays » (cf. Jr 15, 10) (Jr 38, 4-6.8-10)

Lecture du livre du prophète Jérémie

En ces jours-là,
pendant le siège de Jérusalem,
les princes qui tenaient Jérémie en prison
dirent au roi Sédécias :
« Que cet homme soit mis à mort :
en parlant comme il le fait,
il démoralise tout ce qui reste de combattant dans la ville,
et toute la population.
Ce n’est pas le bonheur du peuple qu’il cherche,
mais son malheur. »
Le roi Sédécias répondit :
« Il est entre vos mains,
et le roi ne peut rien contre vous ! »
Alors ils se saisirent de Jérémie
et le jetèrent dans la citerne de Melkias, fils du roi,
dans la cour de garde.
On le descendit avec des cordes.
Dans cette citerne il n’y avait pas d’eau, mais de la boue,
et Jérémie enfonça dans la boue.
Ébed-Mélek sortit de la maison du roi
et vint lui dire :
« Monseigneur le roi,
ce que ces gens-là ont fait au prophète Jérémie,
c’est mal !
Ils l’ont jeté dans la citerne,
il va y mourir de faim
car on n’a plus de pain dans la ville ! »
Alors le roi donna cet ordre à Ébed-Mélek l’Éthiopien :
« Prends trente hommes avec toi,
et fais remonter de la citerne le prophète Jérémie
avant qu’il ne meure. »


Deuxième lecture
« Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée » (He 12, 1-4)

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,
nous qui sommes entourés d’une immense nuée de témoins,
et débarrassés de tout ce qui nous alourdit
– en particulier du péché qui nous entrave si bien –,
courons avec endurance
l’épreuve qui nous est proposée,
les yeux fixés sur Jésus,
qui est à l’origine et au terme de la foi.
Renonçant à la joie qui lui était proposée,
il a enduré la croix en méprisant la honte de ce supplice,
et il siège à la droite du trône de Dieu.
Méditez l’exemple
de celui qui a enduré de la part des pécheurs une telle hostilité,
et vous ne serez pas accablés par le découragement.
Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang
dans votre lutte contre le péché.


Évangile
« Je ne suis pas venu mettre la paix sur terre, mais bien plutôt la division » (Lc 12, 49-53)


Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Je suis venu apporter un feu sur la terre,
et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé !
Je dois recevoir un baptême,
et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli !
Pensez-vous que je sois venu
mettre la paix sur la terre ?
Non, je vous le dis,
mais bien plutôt la division.
Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées :
trois contre deux et deux contre trois ;
ils se diviseront :
le père contre le fils
et le fils contre le père,
la mère contre la fille
et la fille contre la mère,
la belle-mère contre la belle-fille
et la belle-fille contre la belle-mère. »


© AELF

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Partage d'évangile du18 août 2019

Message par francippo » lun. août 12, 2019 10:38 am

Il est écrit (entre autre) dans le texte d'évangile de ce dimanche
"la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. " et bien perso je n'ai pas eu à appliquer cette partie de la sentence de Jésus venu porter le feu sur la terre... cela s'est fait insensiblement et naturellement... hélas!
Quant aux divisions familiales, même en dehors des prévisions christiques elles sont là et bien là.. qui n'en a jamais fait l'expérience ? Alors que veut nous faire comprendre Jésus en plus de ces considérations purement humaines ?
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du18 août 2019

Message par Jean Gauci » lun. août 12, 2019 12:40 pm

"En famille ou entre amis, ne parlez ni de politique, ni de religion"
Le conseil est bien répandu... Le Christ est venu apporter le feu et c'est ce feu qui est source de division. J'ai lu et relu les textes de Jérémie et de Paul . (Notre ami Hélios a bien raison de nous conseiller de nous inspirer de tous les textes du dimanche). Il y a une singulière convergence avec l'Evangile.
Considérons toute l'histoire de l'Eglise. Elle n'est faite que de luttes , de guerres, de schismes. Combien y a t il d'Eglises chrétiennes dans le monde ?
Et tout près de nous, les fissures se multiplient dans la même Eglise catholique.
Quelle en est la cause ?
A y regarder de près, le message du Christ est dérangeant, révolutionnaire, exigeant et souvent susceptible d'interprétations contradictoires. Même de bonne foi, nous n'avons pas la même lecture de l'Evangile. Je ne crois pas qu'il y ait de la mauvaise foi entre chrétiens de Vatican II et traditionalistes, entre catholiques, protestants et orthodoxes, et cependant... mais souvent aux interrogations légitimes, s'ajoutent des appétits de pouvoir et d'argent.
Il n'est qu'à observer les dissensions dans la Curie... Je lisais dans La Croix qu'un évêque américain voulait démettre le Pape !
Les mouvements des laïcs qui aspirent à trouver une place légitime au sein de l'Eglise et, à une échelle plus locale, les différends sont nombreux dans les paroisses.
Le Christ est venu apporter la division... Comment comprendre cette contradiction quand ailleurs, Jésus nous demande d'être "un", Quand il dit : " je vous donne ma paix" ?
Mais je ne suis pas certain de ce que j'écris et j'attends d'autres réflexions plus pertinentes. Ne s'agirait-il pas, sous forme de parabole, de ces divisions intimes et internes entre les exigences évangéliques et le naturel humain, entre la pesanteur et la grâce ? C'est tellement vrai que la Parole de Dieu nous bouscule, agresse notre confort, nous contraint à admettre des vérités qui ne sont pas bonnes à entendre et à porter des jugements inconfortables !

Répondre