Partage d'évangile du 7 juillet 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 7 juillet 2019

Message par hélios » dim. juin 30, 2019 8:08 pm

Première lecture
« Voici que je dirige vers elle la paix comme un fleuve » (Is 66, 10-14c)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Réjouissez-vous avec Jérusalem !
Exultez en elle, vous tous qui l’aimez !
Avec elle, soyez pleins d’allégresse,
vous tous qui la pleuriez !

Alors, vous serez nourris de son lait,
rassasiés de ses consolations ;
alors, vous goûterez avec délices
à l’abondance de sa gloire.
Car le Seigneur le déclare :
« Voici que je dirige vers elle
la paix comme un fleuve
et, comme un torrent qui déborde,
la gloire des nations. »
Vous serez nourris, portés sur la hanche ;
vous serez choyés sur ses genoux.
Comme un enfant que sa mère console,
ainsi, je vous consolerai.


Deuxième lecture
« Je porte dans mon corps les marques des souffrances de Jésus » (Ga 6, 14-18)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Galates

Frères,
pour moi, que la croix de notre Seigneur Jésus Christ
reste ma seule fierté.
Par elle, le monde est crucifié pour moi,
et moi pour le monde.
Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis,
c’est d’être une création nouvelle.
Pour tous ceux qui marchent selon cette règle de vie
et pour l’Israël de Dieu,
paix et miséricorde.
Dès lors, que personne ne vienne me tourmenter,
car je porte dans mon corps
les marques des souffrances de Jésus.
Frères, que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ
soit avec votre esprit. Amen.


Évangile
« Votre paix ira reposer sur lui » (Lc 10, 1-12.17-20)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
parmi les disciples,
le Seigneur en désigna encore 72,
et il les envoya deux par deux, en avant de lui,
en toute ville et localité
où lui-même allait se rendre.
Il leur dit :
« La moisson est abondante,
mais les ouvriers sont peu nombreux.
Priez donc le maître de la moisson
d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie
comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales,
et ne saluez personne en chemin.
Mais dans toute maison où vous entrerez,
dites d’abord :
‘Paix à cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix,
votre paix ira reposer sur lui ;
sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison,
mangeant et buvant ce que l’on vous sert ;
car l’ouvrier mérite son salaire.
Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez
et où vous serez accueillis,
mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent
et dites-leur :
‘Le règne de Dieu s’est approché de vous.’ »
Mais dans toute ville où vous entrerez
et où vous ne serez pas accueillis,
allez sur les places et dites :
‘Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds,
nous l’enlevons pour vous la laisser.
Toutefois, sachez-le :
le règne de Dieu s’est approché.’
Je vous le déclare :
au dernier jour,
Sodome sera mieux traitée que cette ville. »

Les 72 disciples revinrent tout joyeux,
en disant :
« Seigneur, même les démons
nous sont soumis en ton nom. »
Jésus leur dit :
« Je regardais Satan tomber du ciel comme l’éclair.
Voici que je vous ai donné le pouvoir
d’écraser serpents et scorpions,
et sur toute la puissance de l’Ennemi :
absolument rien ne pourra vous nuire.
Toutefois, ne vous réjouissez pas
parce que les esprits vous sont soumis ;
mais réjouissez-vous
parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux. »


AELF


hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 7 juillet 2019

Message par hélios » mer. juil. 03, 2019 6:41 pm

Sur l'évangile de Luc

Ainsi, de son vivant, Jésus organise une sorte d'avant-garde de missionnaires ( 70 ou 72) qui vont le précéder dans les villages pour annoncer la Bonne Nouvelle.

Mais cette mission préfigure ce qui se passera après la mort du Christ, au temps des premières communautés chrétiennes.

Ce texte nous concerne évidemment car cette mission n'est pas achevée aujourd'hui et elle est toujours recommencée: dire inlassablement la Bonne Nouvelle.

Le monde n'en finit pas d'avoir besoin de missionnaires car toujours, la "moisson est abondante" et les ouvriers peu nombreux.

Christ n'est plus là et les Eglises existent. Aujourd'hui, comment pouvons-nous être missionnaires ? C'est cette interrogation qui devrait servir de fil d'Ariane à nos vies ou à nos forums.

Chacun, chacune nous disons "témoignage". Mais quel témoignage ? C'est vraiment cela qu'il faudrait creuser. Les bonnes paroles, les prêchi-prêcha ne font plus recette et même éloignent de la foi. Etre avec les autres, au milieu des autres sans avoir peur de dire clairement ce en quoi nous croyons car les "gens" attendent cela. Pas de catéchisme mais des paroles de vérité.

Dans l'évangile de Luc, Jésus donne un certain nombre de conseils à ses disciples en fonction du monde tel qu'il était alors. Mais nous n'avons aucune illusion à nous faire, il y a toujours des "loups" et aussi des malades " à guérir ". Tous les jours, nous rencontrons des loups et Jésus dans Luc ne prêche pas une attitude particulièrement bienveillante.
Mais dans toute ville où vous entrerez
et où vous ne serez pas accueillis,
allez sur les places et dites :
‘Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds,
nous l’enlevons pour vous la laisser.
Cette attitude de fermeté peut interroger comment peut-elle se traduire aujourd'hui ? ce pourrait être l'objet d'un échange entre nous.

A bientôt mes amis.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 7 juillet 2019

Message par hélios » mer. juil. 03, 2019 8:09 pm

Jérusalem comme une mère


La première lecture, le prophète Isaïe, est un plaisir pur.


Il n'y a aucune possibilité de rattacher ce texte à quoi que ce soit de nos vies. Mais le culte, le dimanche, est un moyen de connaître notre histoire et nos racines que progressivement nous abandonnons par lâcheté parce que, pensons-nous peut-être, ne pas en parler ce n'est pas écraser les autres qui n'ont pas les mêmes.

Jérusalem, comparée à une femme, à une mère avec un réseau de mots qui tissent le texte : lait, hanche, genoux, consolations, choyés.

Oui, la femme, la mère c'est tout cela à la fois le lait, un corps de douceur, le réconfort des mots.

Tout le monde dans une église ou dans un temple du professeur d'Université à l'humble artisan maçon est capable d'entendre ces mots.

Alors pour le plaisir, les dire.

Jean gautier

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 7 juillet 2019

Message par hélios » ven. juil. 05, 2019 7:56 am

" La croix, ma seule fierté "


C'est ce qu'écrit l'apôtre Paul dans sa Lettre aux Galates.

Nous avons déjà rencontré les semaines antérieures cette Lettre aux Galates, document très important que Ernest Renan classait dans les épîtres incontestables et incontestées.

Paul bataille ferme, c'est le cas de le dire, contre les judéo-chrétiens qui défendent l'idée qu'il faut être circoncis pour être chrétien.

Ce " débat" comme on l'appellerait aujourd'hui est, pour nous, chrétiens de 2019, complètement surréaliste. Pourtant, si nous voulons connaître le sens des phrases dans cette épître on est bien obligé de l'évoquer ou alors on se condamne à ne pas comprendre le texte qui sera lu.

C'est dans ce contexte très précis que Paul écrit :
Ce qui compte, ce n’est pas d’être circoncis ou incirconcis,
c’est d’être une création nouvelle.
" Création nouvelle ", voilà ce que devraient être les chrétiens selon Paul.

Cette expression est extrêmement forte pour définir le message du Christ et Paul insiste sur " la croix ".

Sur ce mot, il faut s'entendre car très souvent dans l'histoire ce mot " croix " a été utilisé de manière complètement erronée. Ainsi le prêtre qui dit à une amie profondément croyante que chacun "doit porter sa croix"........Sa fille jeune est atteinte d'une sclérose en plaques........On a beau se dire qu'il ne "faut pas juger" mais quelle aide ce prêtre apporte-t-il à cette maman. C'est à l'aune de la réaction de cette maman, que j'écris cela....

La "croix", c'est l'ensemble de l'événement qui va de la Passion à la crucifixion et à la Résurrection du Christ. Le Christ a vaincu la mort c'est ce que nous croyons et c'est la pointe absolue du message chrétien.

L'essentiel du message chrétien dit Paul c'est la nouvelle de la mort du Christ sur une croix et la résurrection.

Or, Paul annonce cet événement récent à des gens des montagnes de l'Anatolie qui devaient ouvrir des yeux ronds.

Cet événement, pour nous chrétiens, a transformé le monde : c'est le sens sans doute de la phrase :
" Par elle, le monde est crucifié pour moi,
et moi pour le monde.
.

Evénement inouï et incompréhensible et pourtant c'est cet événement qu'il s'agit d 'annoncer au monde.

C'est ici que je ferais le lien entre cette deuxième lecture de la Lettre aux galates et l'évangile de Luc. Car les 70 missionnaires du temps de Jésus sont peut-être partis pour préparer le passage de Jésus de son vivant mais Luc écrit aussi pour l'après- Jésus, période qui est la notre aussi.

Sauf que, au temps de Paul, cette nouvelle peu de gens dans le monde la connaissent alors qu'aujourd'hui qu'on soit croyant ou pas, agnostique, athée ou autre tout le monde connaît le message chrétien : la "croix" au sens où Paul en parle....Un événement qui "crucifie" le monde, qui le "scotche" comme on dirait en 2019.

Bonne lecture des trois textes et bon dimanche.

Jean Gautier


Hélios

Répondre