Partage d'évangile du 10 février 2019

Commentaires des textes du dimanche, oecuménisme, usage du latin, rôle des laïcs...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par hélios » lun. févr. 04, 2019 9:05 am

Première lecture
« Me voici : envoie-moi ! » (Is 6, 1-2a.3-8)

Lecture du livre du prophète Isaïe

L’année de la mort du roi Ozias,
je vis le Seigneur qui siégeait sur un trône très élevé ;
les pans de son manteau remplissaient le Temple.
Des séraphins se tenaient au-dessus de lui.
Ils se criaient l’un à l’autre :
« Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur de l’univers !
Toute la terre est remplie de sa gloire. »
Les pivots des portes se mirent à trembler
à la voix de celui qui criait,
et le Temple se remplissait de fumée.
Je dis alors :
« Malheur à moi ! je suis perdu,
car je suis un homme aux lèvres impures,
j’habite au milieu d’un peuple aux lèvres impures :
et mes yeux ont vu le Roi, le Seigneur de l’univers ! »
L’un des séraphins vola vers moi,
tenant un charbon brûlant
qu’il avait pris avec des pinces sur l’autel.
Il l’approcha de ma bouche et dit :
« Ceci a touché tes lèvres,
et maintenant ta faute est enlevée,
ton péché est pardonné. »
J’entendis alors la voix du Seigneur qui disait :
« Qui enverrai-je ?
qui sera notre messager ? »
Et j’ai répondu :
« Me voici :
envoie-moi ! »

Deuxième lecture
« Voilà ce que nous proclamons, voilà ce que vous croyez » (1 Co 15, 1-11)

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens

Frères,
je vous rappelle la Bonne Nouvelle
que je vous ai annoncée ;
cet Évangile, vous l’avez reçu ;
c’est en lui que vous tenez bon,
c’est par lui que vous serez sauvés
si vous le gardez tel que je vous l’ai annoncé ;
autrement, c’est pour rien que vous êtes devenus croyants.

Avant tout, je vous ai transmis ceci,
que j’ai moi-même reçu :
le Christ est mort pour nos péchés
conformément aux Écritures,
et il fut mis au tombeau ;
il est ressuscité le troisième jour
conformément aux Écritures,
il est apparu à Pierre, puis aux Douze ;
ensuite il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois
– la plupart sont encore vivants,
et quelques-uns sont endormis dans la mort –,
ensuite il est apparu à Jacques, puis à tous les Apôtres.
Et en tout dernier lieu, il est même apparu à l’avorton que je suis.

Car moi, je suis le plus petit des Apôtres,
je ne suis pas digne d’être appelé Apôtre,
puisque j’ai persécuté l’Église de Dieu.
Mais ce que je suis,
je le suis par la grâce de Dieu,
et sa grâce, venant en moi, n’a pas été stérile.
Je me suis donné de la peine plus que tous les autres ;
à vrai dire, ce n’est pas moi,
c’est la grâce de Dieu avec moi.

Bref, qu’il s’agisse de moi ou des autres,
voilà ce que nous proclamons,
voilà ce que vous croyez.


Évangile
« Laissant tout, ils le suivirent » (Lc 5, 1-11)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
la foule se pressait autour de Jésus
pour écouter la parole de Dieu,
tandis qu’il se tenait au bord du lac de Génésareth.
Il vit deux barques qui se trouvaient au bord du lac ;
les pêcheurs en étaient descendus
et lavaient leurs filets.
Jésus monta dans une des barques qui appartenait à Simon,
et lui demanda de s’écarter un peu du rivage.
Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait les foules.
Quand il eut fini de parler,
il dit à Simon :
« Avance au large,
et jetez vos filets pour la pêche. »
Simon lui répondit :
« Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ;
mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. »
Et l’ayant fait,
ils capturèrent une telle quantité de poissons
que leurs filets allaient se déchirer.
Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque
de venir les aider.
Ceux-ci vinrent,
et ils remplirent les deux barques,
à tel point qu’elles enfonçaient.
à cette vue, Simon-Pierre tomba aux genoux de Jésus,
en disant :
« Éloigne-toi de moi, Seigneur,
car je suis un homme pécheur. »
En effet, un grand effroi l’avait saisi,
lui et tous ceux qui étaient avec lui,
devant la quantité de poissons qu’ils avaient pêchés ;
et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée,
les associés de Simon.
Jésus dit à Simon :
« Sois sans crainte,
désormais ce sont des hommes que tu prendras. »
Alors ils ramenèrent les barques au rivage
et, laissant tout, ils le suivirent.

© AELF

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par Jean Gauci » lun. févr. 04, 2019 5:09 pm

Mais ce que je suis,
je le suis par la grâce de Dieu,
et sa grâce, venant en moi, n’a pas été stérile.
Je me suis donné de la peine plus que tous les autres ;
à vrai dire, ce n’est pas moi,
c’est la grâce de Dieu avec moi



Sans la grâce de Dieu, nous serions stériles; Sans l'engagement dans la foi, c'est la grâce qui devient stérile.
Paul, par cette simple phrase , affirme que l'homme est souverainement libre. Libre de ses actes et donc responsable. Mais cette liberté n'est pas suffisante, car sans la grâce de Dieu, rien n'est possible à l'homme. Cette évidence devient mystère, car en parlant ainsi, Paul affirme la complémentarité de la volonté humaine et de l'engagement dans la foi et dans les oeuvres, avec l'intervention divine sans laquelle rien n'est possible.
Il n'est donc pas abusif de dire que "Dieu a besoin des hommes" et que, d'une certaine manière, il est dépendant de l'acceptation et de l'engagement des hommes ou de leur refus et de leur indifférence. C'est alors que l'on comprend mieux les paroles de l'épitre de dimanche dernier :
"Si je n'ai pas l'amour, je ne suis rien" Car "l'amour c'est toute la loi " la foi sans l'amour, reste une foi spéculative; La charité transcende la foi et l'espérance en ce qu'elle réalise l'unité et plus que l'unité, la fusion de l'homme en Dieu. Avec l'amour, " Ce n'est plus moins qui vit mais Dieu qui vit en moi"
Le mystère est grand de réaliser que, par la charité, nous vivons de la vie même de Dieu. C'est humainement impensable, incroyable, bien au dessus de la capacité humaine de l'imaginer et pourtant aussi inaccessible que soit cette vérité, elle est le fondement du christianisme.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par Jean Gauci » lun. févr. 04, 2019 8:34 pm

Sans doute parque nous les entendons depuis l'enfance, les miracles de Jésus ne m'impressionnent plus. Nous vivons à l'ère des miracles, des phénomènes extraordinaires, des découvertes fantastiques qui finissent par nous habituer à tout ce qui dépasse la réalité. Les miracles de Jésus sont-ils essentiels à notre foi ? Ils l'ont sans doute été, et dans l'Eglise catholique le miracle tient une place importante pour beaucoup de fidèles. Lourdes, Fatima, Medjugorje, La Salette et autres sites religieux attireraient-ils autant de pèlerins s'il n'y avait pas eu de miracles ? A vrai dire, je ne le crois pas et pour être allé plusieurs fois à Lourdes, je connais l'appétit des pèlerins pour un éventuel miracle.
Personnellement, ce qui m'importe dans la lecture d'un évangile relatant un miracle, c'est l'enseignement qu'on peut tirer de sa signification ou des circonstances qui l'ont accompagné. La multiplication des pains me renvoie à l'eucharistie, les noces de Cana et la transformation de l'eau en vin évoque pour moi l'action de la grâce qui opère en nous une véritable transformation.
La pèche miraculeuse constitue à mes yeux une image évocatrice de la mission des apôtres : l'évangélisation du monde.
Quelle conscience avons nous aujourd'hui de la demande de Jésus d'EVANGELISER ? Ce mot évoque rapidement le prosélytisme, ce qui peut freiner les ardeurs des plus ardents missionnaires. Oui, mais "évangéliser " est-il chargé des mêmes concepts qu'aux siècles derniers ? Les moines de Thibirine avaient-ils envie de convertir les musulmans qui les entouraient ? Le dessein des Pères Blancs ou du Père de Foucauld est-il transposable dans les mentalités d'aujourd'hui ? Que signifie "Evangéliser" dans le monde actuel ?

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par hélios » lun. févr. 04, 2019 11:44 pm

" Et laissant tout, ils le suivirent".

Voilà la phrase la plus importante de cet extrait de Luc. Les premiers disciples laissent tout et suivent Jésus.

Cet engagement qui engage tout leur être se réalise très vite. Il n'y a pas de délai de réflexion.

Sans doute, cet engagement total et rapide se fait après le "signe" que Jésus donne à ses futurs premiers disciples : là même où, la nuit précédente, ces pêcheurs n'avaient rien pris, ils remplissent leurs barques à ras bord dans la journée.

" Vous serez pêcheurs d'hommes " dit Jésus à ses disciples.

Est-ce à dire qu'on attrape les " hommes " comme du poisson dans les mailles d'un filet ? Cette comparaison peut troubler. Le poisson n'est pas là où le pêcheur l'attend... La nuit, les hommes pêchent car le poisson remonte à la surface. Dans la journée , il descend dans les profondeurs du lac et il est plus difficile de l'attraper... Attraper les poissons en plein jour est proprement miraculeux pour ces hommes rompus aux tâches d'un métier difficile.

" Ils le suivirent ".

Exercice de foi. Suivre quelqu'un c'est lui faire une confiance totale.

Hélios

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par Flor » mar. févr. 05, 2019 9:53 am

Notre petite barque se tient au bord du grand lac du monde...

Nos filets sont vides parfois ...
Vides d'amitié , vides de Prière , vides de Joie ...
Nous sommes découragés par ce monde agité , violent ,
découragés par l'Eglise ,
découragés par nous-mêmes , par notre peu de Foi...

Mais voici une voix, celle d'une amie dans la détresse , celle d'un prédicateur ou d'une prédicatrice,
celle d'un livre savoureux , celle d'un poème lumineux...

"Avance au large ! ....", oublie ta peine, jette tes filets , même troués.....
laisse-les se remplir de nouvelles rencontres , de visages nouveaux , de mots qui réconfortent ,
laisse-les se remplir de Dieu..

Et alors , "nos âmes habituées " abandonnent tout pour Le suivre !
Les habitudes , les mauvais jugements , notre regard étriqué , nos choix égoïstes.... sous le vent de l'Esprit
Et c'est alors , un moment de grâce : notre petite barque quitte le rivage frileux et vogue pour rejoindre les autres ...

Cela nous arrive un jour .... à tous .

Loin du texte ....? peut-être ! mais c'est ce que me dit l'Evangile aujourd' hui .

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par hélios » mar. févr. 05, 2019 10:53 am

Bonjour Jean Gauci et merci pour toutes vos précieuses questions.

Sur les "miracles ":

souvent cette réalité se traduit par "signes" et non "miracles". Moi, je préfère "signes" car "miracles" c'est plus ou moins magique.

Dans cette affaire de pêche miraculeuse, Jésus ne fait RIEN du tout. Il dit simplement aux pêcheurs " jetez le filet dans l'eau alors qu'ils étaient en train de le laver pour le faire sécher puisqu'ils n'ont rien pris toute la nuit.....Il ne fait aucun acte, il n'agit pas.

Il ne vous arrive pas, Jean, de donner un conseil à quelqu'un dans une situation donnée ?

" Oui, mais ça, Jean, je l'ai déjà fait !"

-Recommence, persévère.......

-C'est vrai Jean tu avais raison... quand telle action a été couronnée de succès.

Mais je suis d'accord avec vous : ce miracle ouvre la réflexion sur ce que vous appelez l'évangélisation et la forme que, peut-être, elle doit prendre.

Les pêcheurs auraient très bien pu dire : " Il n'y connaît rien en matière de pêche, on ne va pas perdre notre temps". Ils l'écoutent et lui font confiance contre toute attente.

Du coup, je n'ai pas eu le temps de lire la contribution de Flor que je lirai plus tard.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par hélios » mar. févr. 05, 2019 3:26 pm

Chère Flor,

" Loin du texte"........je me recommande de votre appréciation entre guillemets car c'est juste la remarque que je me faisais.

C'est une libre écriture de Flor sur les traces de Luc mais ça vaut vraiment le coup de la lire.

Bonne après-midi.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par hélios » mar. févr. 05, 2019 11:01 pm

Le texte d'Isaïe

Me voici: Envoie-moi


C'est Isaïe qui se présente au Seigneur pour être son messager.


Quand on a commencé à lire l'évangile de Luc et qu'on poursuit la lecture des textes par Isaïe, tout de suite les deux textes présentent un air de ressemblance.

Dans les deux, des hommes s'engagent pour Dieu. C'est un choix qu'ils font tout de suite sans aucune hésitation alors qu'il engage leur vie.

" Et laissant tout, ils le suivirent " témoigne Luc.

" Me voici, envoie- moi" répond Isaïe.

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par Jean Gauci » mer. févr. 06, 2019 10:44 am

Bonjour Jean Hélios, bonjour à tous,
j'aime bien votre traduction de miracles en signes. Il fallait que le Christ donne des signes de sa divinité... C'est peut-être davantage à cause de ces signes et de ces miracles que les premiers chrétiens on crû en lui plutôt qu'à cause de son enseignement. En fait, je n'en sais rien mais c'est une impression. Nous nous n'avons plus de miracles mais il nous reste les signes que le Seigneur donne à chacun, même s'il est parfois pas facile de les discerner.
Par ailleurs, oui, j'ai souvent donné des conseils mais il ne m'est pas arrivé que ces conseils soient suivis de pêche miraculeuse.
Enfin, se pose la question de l'évangélisation. Parler d'évangélisation dans des pays non chrétiens fait scandale. Lors de la béatification des martyrs d'Algérie, le terme n'a jamais été prononcé. Je crois même qu'il a été banni de l'esprit même des prêtres et chrétiens qui se trouvaient à Oran.
Or, l'impératif du Christ est clair: " Allez EVANGELISEZ toutes les nations"
L'Evangile serait-il devenu incongru dans le cadre de nos relations avec ceux qui ne partagent pas notre foi?
Il se peut que nous donnions à ce terme une signification différente que celle que donnaient les missionnaires en Afrique ou en Asie au XIXe siècle. Mais alors quelle est cette nouvelle interprétation. Ou alors, l'Eglise actuelle craint de faire scandale et peut-être a-t-elle moins de courage.
Ne voyez pas cette interrogation comme un effet de mon mauvais esprit mais comme une vraie question qu'il me parait bon de se poser.
Bonne journée.

j.g

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Partage d'évangile du 10 février 2019

Message par Flor » mer. févr. 06, 2019 1:09 pm

Oui ! Hélios les deux textes "se tiennent " ....
Le texte d'Isaïe ne m'inspirait pas trop....
Vision surprenante ....séraphins qui acclament la sainteté de Dieu....le charbon brûlant sur les lèvres ....
Que signifie tout ce décor grandiose ?

mais je vois plus clair en rapprochant Luc et Isaïe !

__Envoie -moi...
__Avance au large...
__Ils le suivirent....

Avec Dieu, il faut toujours partir... se dé-placer
C'est toujours un commencement..... avec ce que cela demande :
__abandonner ce qui fait barrage... (mais je l'écrivais déjà dans mon dernier texte un peu décalé !!)
__L'Amour , au-dessus de la LOI , dans toute sa vie , jusqu'au moindre engagement.... sachant que c'est la grâce de Dieu qui agit en nous...

J. Gauci le disait mieux ....


Les moines commencent l'office en chantant le verset:
__" Seigneur ouvre mes lèvres et ma bouche chantera ta Louange...."

Faut-il y voir ....." le charbon brûlant" du Séraphin qui purifie les lèvres d'Isaïe et l'engage à Louer Dieu et à porter la Parole ?

Répondre