Prix du Témoignage 2018 : Pour qu'un ciel flamboie (7e)

Romans, biographies, livres d’histoire, témoignages… Partagez vos coups de cœur !

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Françoise T.
Messages : 389
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Prix du Témoignage 2018 : Pour qu'un ciel flamboie (7e)

Message par Françoise T. » jeu. déc. 06, 2018 3:05 pm

Pour qu’un ciel flamboie, de Véronique de Fombelle
Laurent et Véronique sont mariés depuis vingt-sept ans lorsque Laurent doit faire face à un cancer qui le fait terriblement souffrir. Ils luttent pour conserver joie et espérance, mais Laurent succombe. C'était il y a vingt ans. Véronique de Fombelle raconte dans ce livre comment la souffrance de son mari l'a plongée dans une nuit spirituelle profonde et au cœur du désespoir d'un bonheur perdu.
Mais Véronique aime la vie. Ce goût, cultivé depuis l'enfance, et sa foi, que l'on devine intense, vont l'aider à retrouver la saveur des petits bonheurs du quotidien. Un récit lumineux, qui témoigne de l'épaisseur et de la force de la vie.
Éd. L'Iconoclaste, 224 p. ; 17 €.


Constance L., 57 ans (Hauts-de-Seine)
Quelle profondeur et quelle intériorité dans le témoignage très personnel de Véronique de Fombelle! C’est un livre dans lequel ceux qui sont éprouvés par la mort d’un être cher peuvent aller puiser pour y trouver une parole pour la route. D’emblée nous nous sentons proches de l’auteur, qui nous partage pas à pas sa transformation dans l’épreuve, sa traversée du deuil, dans une grande vérité et simplicité. Véronique de Fombelle est une belle âme. Ce livre va m’accompagner. J’ai aussi aimé son petit format, sa présentation assez aérée, le style sans longueurs ni redites, très concret et précis.

Françoise F., 73 ans, ex-secrétaire de Mairie (Essonne)
J'ai été habitée longtemps par cette histoire de vie, partagée de façon exceptionnelle. Le vocabulaire précis, riche, abondant, l'écriture imagée, tout a concouru pour que je le lise d'un trait. J'ai bien aimé la construction du récit, cette succession d'allers et retours amène un peu de légèreté dans la lourdeur de la vie. Le témoignage est écrit avec dignité, sans victimisation. Il décrit bien le ressenti de chaque personne (même s'il y a des différences de réaction) devant l'épreuve de la perte ainsi que le temps nécessaire à la reconstruction. Ayant moi-même perdu mon conjoint, je crois que c'est un bel hymne à la vie, qui peut toucher le plus grand nombre.

Cyril T., 60 ans (Rhône)
Ce livre est un concentré d’intensité émotionnelle. On y trouve les clés, les valeurs, les recommandations pour traverser la vie et se tourner vers la lumière. C’est un hymne à l'amour, où la confiance guide la vie. Avec la lecture de ces pages on reçoit de la poudre d'or qui nous aide à devenir des anges. Après la lecture de ce livre on sait que la lumière doit l'emporter sur les ténèbres.

Nathalie M., 46 ans, secrétaire médicale (Hauts-de-Seine)
Très beau récit de Véronique de Fombelle où l’auteure nous relate avec douleur la perte de son mari, Laurent. Je le trouve très bien écrit. L’histoire est belle, émouvante. De par son thème, l’épreuve du veuvage, ce livre figure à part dans la sélection des témoignages retenus car il est sur un tout autre registre. Je le situe « au-dessus de la mêlée », il en est, pour prendre une image, le fleuron.

Bernadette C., 77 ans, dessinatrice (Loiret)
Ce livre m’a beaucoup touchée, moi qui ai perdu mon mari il y a presque deux ans. J’aimerais, comme Véronique de Fombelle, chercher, sans être trop conventionnelle, la lumière et la vie… sans oublier ceux qui sont autour de moi.

Christelle L., 36 ans, enseignante (Ain)

Un témoignage tout en pudeur et délicatesse qui raconte avec des mots simples l’amour entre époux et l’épreuve du veuvage. Avec un regard lumineux, un peu dans le sillage du film Amour, Véronique de Fombelle explique comment elle a finalement choisi la vie au lieu de sombrer dans le désespoir. J’ai particulièrement aimé la scène, criante de vérité, où l’auteure retrouve son fils et sa bru et où le spectacle de leur bonheur la ramène douloureusement à ce passé heureux avec son mari défunt. J’ai été sensible dans ce témoignage au regard bienveillant qui est porté sur le couple, où les différences sont plus synonymes de richesses que de dissensions. Un témoignage qui donne force et espoir.

Jakes A., 69 ans, ex-chauffeur (Pyrénées-Atlantiques)
Ce témoignage est une magnifique histoire d’amour qui m’a ému. C’est un très beau chemin de vie, de résilience et de reconstruction. J’ai été marqué par l’émotion du récit, la sincérité de l’auteur. Il est plus facile de renoncer que de vivre. Elle nous montre que l’amour perdure à travers la mort. La reconstruction est longue, se fait pas à pas. C’est une véritable ode à la vie.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Répondre