Médias et mauvaises nouvelles

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Médias et mauvaises nouvelles

Message par Jean Gauci » mar. oct. 09, 2018 8:14 am

Ce matin, ce qui a retenu mon attention en lisant La Croix, c'est cette lettre d'un lecteur qui disait :
"Si j’ai décidé d’arrêter mon abonnement à votre journal, ce n’est pas parce que j’en suis mécontent .... Mais la vraie raison n’est pas là. Je pense que le déferlement constant de mauvaises nouvelles, de catastrophes, d’accidents divers, de guerres, de troubles, de pédophilie chez les prêtres, de politiciens cyniques, etc. finit par me peser, me fatiguer, m’user le moral. Même si La Croix présente des expériences de vie riches et positives, la somme de toutes les petites misères de notre société ajoutée aux grandes catastrophes du monde s’invite chaque jour à notre domicile. De toutes ces « nouvelles » n’en subsiste bien souvent qu’un sentiment d’impuissance. Je préfère agir, à mon humble niveau, autour de moi, pour apporter même modestement ma contribution à l’amélioration de l’humanité."
Oh comme je partage ce sentiment de saturation... Hier j'ai fermé ma radio, en entendant les catastrophes promises par les experts du GIEC.
Je ne ferai pas le reproche aux journaux de relater une actualité déprimante. Simplement, comme ce lecteur, je refuse de me polluer la vie avec des catastrophes devant lesquelles je suis impuissant. En revanche, ce qui me semble morbide, c'est la délectation que prennent les journalistes à commenter, à supputer, à imaginer, à matraquer, à chasser le détail ou le scoop, à exposer des images insupportables jusqu'à la nausée. Ce n'est plus de l'information, c'est du gavage d'oies.
Mais, si les journalistes agissent ainsi, n'est-ce pas parce qu'un public est friand de nouvelles où le sordide le dispute à l'atroce, et lui permet à contrario d'être épargné ?
Quand je saurais qu'un tremblement de terre a fait 5000 morts, que gagnerais-je à voir les images des cadavres, que gagnerais-je à l'entendre développé et répété toute la journée ?
Oui, je crois qu'il y a au fond de chacun une curiosité malsaine, un goût du malheur des autres... qui, peut-être, nous transforme en hyènes attirées par la charogne.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par booboon » mar. oct. 09, 2018 10:19 am

Comme moi aussi je suis d'accord avec ce lecteur !

Je n'écoute que très peu les nouvelles (un peu la radio au petit déjeuner et la fréquentation régulière d'internet pour autre chose me suffisent pour être au courant... c'est dire si les nouvelles vont vite !!)
Il faut tout de même reconnaître au journal la Croix précisément qu'il sait mettre l'accent AUSSI sur de belles expériences...

Cela dit, il est tout de même important de s'informer .... la question est sans doute de savoir quelle est la limite entre l'information et le voyeurisme ou même la rumeur. Il me semble que c'est tout de même important de savoir qu'il y a eu un tremblement de terre à l'autre bout du monde, ne serait-ce que pour prier pour eux, ceux qui le peuvent pourront soutenir la reconstruction financièrement peut-être.. mais connaître le nombre exact de morts , voir les images des cadavres ou apprendre qu'on ne sait pas comment les déblayer n'a en effet aucun intérêt.

Dans un autre post je disais qu'on n'entendrait jamais au 20 h (20 h que je ne regarde jamais.... on est à table en famille vers cette heure ci) : "des parents ont accompagné leurs enfants à l'école tout s'est bien passé / Il n'y a eu ni viol ni agression etc..."
Comme le lecteur suscité je crois que le déferlement de mauvaises nouvelles apporte la méfiance des uns envers les autres...
Je préfère m'arrêter sur les expériences du type covoiturage ou échange de maison qui sont signe qu'on peut avoir confiance... car la plupart des gens sont des gens honnêtes et bienveillants, mais on n'en parle pas dans les média(s)...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par hélios » mar. oct. 09, 2018 3:20 pm

Il me semble qu'il faut être plus nuancé.

La presse écrite quotidienne ( nationale et régionale) est de moins en moins lue. Le sensationnel fait vendre. Mais pas toujours. La Croix a une ligne éditoriale constante. Elle est dans la nuance et dans la modération.

J'aime la radio dans sa diversité :j'écoute Radio-classique entre 8 et 9h30: la matinale est indispensable, connaître les nouvelles et les commentaires . Entre 9h et 9h30 maintenant il y a Franck Ferrand et une petite séquence d'histoire racontée. C'est du bonheur. Après de la musique surtout classique. En travaillant c'est très agréable.

Entre midi et deux heures, c'est Radio de mon ami Brunet. Chaque fois des sujets, des échanges argumentés entre auditeurs dans un climat apaisé dans l'ensemble. Je regarde moins la télévision : pratiquement pas les infos sauf le samedi midi et le dimanche midi parce que j'aime bien Leïla Kadour. Elle est souriante et en fin de semaine ça fait du bien. Le samedi toujours une bonne émission de Delahousse à 13h15.

Evidemment, les matchs de rugby à XV du tournoi des 6 nations et tous les matchs de l'O.M au bistrot car ils sont transmis sur des chaines cryptées. Finalement on se connaît, il y a une atmosphère de passionnés de foot avec des jeunes.

Il y a aussi les magazines ou les hebdomadaires: Pèlerin qui fait beaucoup d'efforts pour être plus "in". Il y a de beaux reportages avec des photos toujours intéressantes. La méditation sur les lectures du dimanche est inégale et elle est réduite à la portion congrue. C'est dommage.

Donc, je suis beaucoup moins critique que Jean Gauci et dans une moindre mesure Blandine qui ont exprimé leur point de vue. Presse, Radio et un soupçon de télé. En revanche pas de réseaux sociaux.....Je fuis, sauf le Forum de Pèlerin qui est un bel outil mais trop peu utilisé....

Jean-Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par Jean Gauci » mar. oct. 09, 2018 6:16 pm

Hélios,
Permettez moi de vous suggérer que vous répondez à côté du sujet. Je ne critique pas la presse, la radio et la télévision... je critique l'usage que les médias font des informations surtout quand elles annoncent des catastrophes... et quand ils n'ont rien à dire de nouveau, ils répètent sans cesse ou ils " meublent".
Les envoyés spéciaux qui piétinent devant le lieu d'un événement, pressés par la chaine, racontent n'importe quoi. Ils font une perruque avec un cheveu... C'est lamentable.
Pour le reste et en dehors des journalistes qui commentent les actualités dramatiques, je suis bien d'accord avec vous . Nous avons des journaux de qualité et des émissions culturelles ou sportives épatantes.
Quant aux correspondants de presse des journaux régionaux, je n'en dirai que du bien. J'en connais au moins un des plus intéressants et des plus sympathiques :P :P :P :P :P

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par hélios » mer. oct. 10, 2018 9:37 am

Les informations sont transmises en boucle ( donc les mêmes se répètent) parce que la vie des gens a changé.


Je retourne à mon domicile, il est 11h du matin.

Je n'ai pas eu le temps d'écouter les infos mais je veux les avoir.

J'ai recours à une chaine de TV qui suit ces infos toute la journée et qui va les transmettre en boucle en les enrichissant de nouvelles infos éventuelles......

Rien ne m'empêche de rester devant ma télé et d'écouter dix fois en une heure les mêmes infos...

J'éteins ma télé.


Un autre problème est le traitement de l'information pour faire vendre le journal qui est aussi un objet produit qui doit générer de l'argent sinon il est impossible de payer les ouvriers du Livre, les journalistes, les commerciaux et autres.


Donc si un sanglier a pénétré dans l'enceinte de la gendarmerie locale, je vais en faire une gros papier car il y a du sensationnel dans l'air avec plein de questions : d'où il venait ? Qui l'a tué ? Avait-on le droit de le tuer ? etc etc.

Donc d'un petit bout d'information, on peut écrire une page complète avec interview du lieutenant de la brigade, des témoins qui ont alerté la mairie, des chasseurs du coin etc etc etc. Au total, le lendemain tout le monde achète le journal local... pour savoir ce qu'il en est de ce brave animal....

Hélios

Avatar de l’utilisateur
Henri d'E
Messages : 35
Inscription : ven. sept. 12, 2008 2:48 pm
Localisation : Antony (Hauts-de-Seine), France

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par Henri d'E » mer. oct. 10, 2018 3:05 pm

Il y a autant de mauvaises nouvelles que de bonnes nouvelles ... Mais les médias se sont aperçu que leur lectorat et/ou leur auditoire n'est fondamentalement intéressé que :
1- par ce qui concerne leur quotidien et leur avenir immédiat : taxes, météo, etc.
2- par les malheurs, les crimes, les drames, etc., sachant en plus qu'un seul mort près de chez moi est plus dramatique que 1 000 en Indonésie.
Enfin, les médias, désirant montrer qu'ils sont les premiers sur le scoop, annoncent les événements en avance : quel sera le futur ministre, que va dire Untel, qui va gagner l'élection.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par booboon » mer. oct. 10, 2018 4:04 pm

hélios a écrit :
mer. oct. 10, 2018 9:37 am
Les informations sont transmises en boucle ( donc les mêmes se répètent) parce que la vie des gens a changé.
Oui c'est vrai... si j'ai entendu vaguement quelque chose et que je veux en savoir plus, je vais mettre BFMTV. En dehors de ça, les nouvelles m'arrivent beaucoup par internet.... et jamais, jamais, je ne lis le journal local Ouest France, pourtant pas mal ; ma voisine m'apporte la page qui peut m'intéresser le cas échéant. je continue d'être abonnée à la version papier du WE de La Croix (le reste en ligne) et je m'aperçois que je lis surtout en ligne... Je retrouve régulièrement ceux du WE encore emballés quand je range la table de la salle à manger !! ;)

Il faut quand même reconnaître que les informations sont anxiogènes pour beaucoup de personnes (dont mes parents qui me disent régulièrement "oh la la mais comment vont faire tes enfants pour vivre dans ce monde ?" .... mais leur monde à eux avait aussi sa folie, et on a survécu.... et même mieux, on vit bien :) )
mais qui dit ce qui va bien ? peu de monde, tellement peu.... on écrit à la SNCF, aux impôts, aux administrations en général quand ça va mal...; est-ce qu'on écrit pour dire merci pour le train à l'heure, pour la réponse à la question posée , pour tout ce qui fonctionne... et quand j'entends famille ou amis dans d'autres pays, je trouve qu'on est carrément privilégié en France car la plupart du système fonctionne....
Évidemment on peut ne parler que du manque de profs ou des banlieues chaudes..; ou alors de nos campagnes et des écoles à projet, c'est un choix :)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Médias et mauvaises nouvelles

Message par Jean Gauci » ven. oct. 12, 2018 3:20 pm

Assurément, Booboon, on ne peut pas vivre dans une bulle. J'ai la chance d'être abonné à La Croix (version internet) que je lis tous les jours. Je dis "chance" parce que les faits y sont toujours analysés avec délicatesse, profondeur et bienveillance.
Il faut sans doute connaitre les événements mais tout est dans la digestion. Je ne supporte pas le matraquage et la jouissance morbide à tourner et retourner les catastrophes jusqu'à la nausée. Nous sommes impuissants devant presque toutes les catastrophes, il faut être masochiste ou cultiver le goût pervers du voyeurisme pour regarder avec curiosité des scènes d'horreur.
La Croix et Pèlerin ont la vertu apaisante de traiter aussi de sujets positifs, de réalisations admirables et de personnes exemplaires.

Répondre