Abus sexuels : et en Afrique ou en Asie ?

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Abus sexuels : et en Afrique ou en Asie ?

Message par Jean Gauci » mar. sept. 11, 2018 8:18 am

« Se taire pour protéger l’Eglise est une erreur théologique »

Interview de Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg depuis le 16 février 2017

RECUEILLI PAR CÉLINE HOYEAU
LA CROIX de ce jour.


Vous écrivez que cette gangrène [des abus sexuels] remonte à la Seconde Guerre mondiale, n’est-ce pas antérieur ?

Mgr Luc Ravel : Je ne sais pas. Pour l’instant, nous n’avons d’informations que depuis le début des années 1940, mais cela ne signifie pas qu’il n’y a rien eu avant. Le seul cas historique que j’ai trouvé en amont se situe dans les apophtegmes des pères du désert, aux IVe-Ve siècles, qui condamnent très fermement le fait d’amener un garçon dans les monastères. Mais il faudrait travailler aussi la question de l’aire géographique, car je peine à croire que ce type de perversion n’existe pas en Afrique et en Asie et, d’après ce que j’entends de certains nonces, les vagues importantes qui ont balayé l’Église ne sont peut-être pas grand-chose par rapport au tsunami qui va arriver ces cinq ou dix prochaines années quand les chapes de plomb culturelles de certains pays seront levées.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Abus sexuels : et en Afrique ou en Asie ?

Message par andrevii » jeu. sept. 13, 2018 11:47 am

Bonjour

Je ne crois pas que l'Afrique soit un modèle de comportement sexuel ni de respect transgenre. La prostitution des jeunes garçons, l'esclavage, l'excision, les mariages forcés ... Ceux qui sont allés en Afrique ont entendu cette définition de la jeune fille : c'est une petite fille qui court plus vite que son grand frère. Ce sont les Africains qui disent ça, la première fois que j'ai entendu cette plaisanterie sinistre, je n'en croyais pas mes oreilles.

André
>

Répondre