Pour éviter le naufrage

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Pour éviter le naufrage

Message par Jean Gauci » lun. sept. 10, 2018 12:22 pm

Avez vous lu cela ?
Qu'en pensez vous ?



Paris, le 28 août 2018
Lettre aux évêques de l’Église de France
Pour éviter le naufrage : des Assises de la gouvernance
Alors que se multiplient les révélations sur la gestion coupable de la crise de la pédophilie par l’Église, dans tous les pays et à tous les niveaux de la hiérarchie ecclésiale, c’est l’avenir même de l’institution qui est posé. La Conférence des baptisé-e-s estime que l’Église de France doit de toute urgence engager une transformation profonde de sa gouvernance sous peine de sombrer. Trois actions sont à engager :
Réparer
Il ne faut pas sous estimer l’ampleur de la blessure faite aux catholiques et à la société tout entière. Parmi eux, d’abord les victimes, bébés, enfants catéchisés, collégiens et lycéens, scouts et guides... Ensuite, les fidèles trompés dans la confiance qu’ils accordaient « à leurs prêtres ». Enfin, les prêtres eux-mêmes, malheureusement trop vite assimilés en bloc à des prédateurs. Cette blessure ne se règlera ni avec une lettre, fut-elle marquée aux armes du Vatican ou de l’Eglise de France, ni avec des démissions, si prestigieuses ou si symboliques soient-elles, ni avec des paroles, si bonnes soient-elles.
Pour panser ces blessures il faudra engager un processus de réconciliation en actes.
En préalable il est évident que tous les diocèses de France sans exception doivent dénoncer les actes criminels de leurs membres qui n’ont pas encore été portés à la connaissance de la justice. Il est évident aussi que L’Église doit sans attendre engager un processus d’indemnisation des victimes à la hauteur des dommages provoqués par le comportement désordonné de tous ses prêtres criminels. La question des modalités de financement de cette indemnisation devra être débattue avec les baptisés qui, ne l’oublions pas, financent l’Église par leurs dons.

S’attaquer aux racines de ces désordres
La mondialisation inouïe de ces « actions désordonnées » ne met pas seulement en cause des personnes mais une institution tout entière. C’est aux racines de ces désordres qu’il faut s’attaquer. Un travail sérieux et approfondi sur les causes profondes de ces dérives criminelles doit être conduit par la CEF dans un exercice de vérité qui aura lieu avec l’aide de théologiens et de spécialistes des sciences humaines reconnus par leurs pairs. Elle devra rendre publics les résultats de cette investigation, puis en tirer toutes les conséquences.

Se réformer en profondeur
Il faut aussi regarder l’avenir en face. C’est pourquoi, au terme de cette analyse sans concession et sur la base de ses conclusions, la CCBF demande la convocation d’« Assises de la gouvernance de l’Église de France ». Ces Assises, dont l’organisation et l’agenda devront être détaillés publiquement, réuniront, à parité femmes-hommes, des représentants reconnus du peuple catholique qui sont convaincus de la nécessité de cette refondation, des autorités épiscopales, les instances dont la compétence universitaire est reconnue, des personnalités indépendantes...

En effet, le type de gouvernance qui perdure en Église mène à un véritable suicide collectif. Si le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument. Depuis la Réforme grégorienne seuls les clercs gouvernent, sanctifient, enseignent. Or, depuis mille ans, nous avons changé de monde et nous voici à la charnière d’une société régie par de nouveaux paramètres. Ce qui était adapté ne l’est plus. Les baptisés n’ont quasi aucune part à la gouvernance de leur Église, alors qu’ils sont compétents et formés, autant en sciences religieuses qu’en sciences humaines. Cette dérive cléricale, longtemps subie en silence, est non seulement contraire à la tradition vivante de l’Église qui prône l'inculturation pour tenir l’impératif d’évangélisation, mais elle va à rebours de l’enseignement de Jésus qui a toujours considéré le peuple de Dieu dans son ensemble et s’est même frontalement heurté au clergé du Temple !

L’objet de ces Assises sera, au niveau de la France, de passer d’une participation facultative et consultative des laïcs – femmes et hommes, évidemment !- à une présence effective dans les lieux de décision, selon des modalités à discuter. C’est le sacerdoce commun des fidèles, le seul cité dans le Nouveau Testament, qui doit être non seulement réhabilité, mais au centre même du dispositif décisionnaire à venir. La CCBF ne manquerait pas d’exemples à invoquer pour mettre en œuvre cette co-responsabilité. Elle demande donc que tout soit mis en œuvre pour y parvenir.

Parallèlement, elle considère qu’un « Concile du Peuple de Dieu » est incontournable pour revisiter en profondeur les rapports entre prêtres et laïcs, pour refondre le ministère ordonné qui, dans les conditions disciplinaires où il s’exerce actuellement, a conduit aux dérives que l’on connaît. Elle s’apprête à en faire part au pape François.

L'avenir est à une nouvelle et réelle co-gouvernance des baptisés unis par la foi en Christ. Ensemble, mettons-nous au travail ici et maintenant, pour refonder notre Église et en finir avec les postures en surplomb.
Pour la Conférence des baptisé-e-s , Anne Soupa, présidente

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par Jean Gauci » lun. sept. 10, 2018 7:00 pm

Voici une prise de position courageuse et... radicale.
Mais l'Eglise de France est-elle préparée à cette radicalité, en admettant même qu'elle prenne conscience de l'urgence d'une réforme de gouvernance ?
Je n'ai pas le sentiment que les évêques et les prêtres soient disposés à lâcher la barre du gouvernail et à entrer dans une "démocratisation" de l'organisation de l'Eglise.
Mais je ne crois pas non plus que les laïcs soient préparés, formés et disposés à s'engager dans des responsabilités aussi nouvelles et importantes. Quand on considère que les décisions de Vatican II ( pourtant prises par des cardinaux) sont restées lettre morte sur de nombreux sujets, on peut douter de l'efficacité de l'organisation d'assises de gouvernance dont les propositions et les décisions resteront des voeux pieux ( si " pieux" est le terme le mieux choisi).
Nous n'éviterons pas le naufrage d'une église qui prend l'eau et ne veut pas l'admettre.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par francippo » lun. sept. 10, 2018 7:05 pm

Je ne suis pas étonnée par la prise de position d'Anne Soupa, dont voici une présentation rapide:
Diplômée de l’Institut d'études politiques de Paris,titulaire d’une maîtrise de droit et d’une maîtrise de théologie.
Journaliste spécialisée dans la vulgarisation biblique. Elle est cofondatrice du Comité de la jupe et de la Conférence catholique des baptisé-e-s francophones.

C'est une femme de conviction , mesurée mais réaliste et profondément attachée à la religion catholique et à l’Église dont elle se sent un membre à part entière...Et évidemment disciple de Jésus-Christ et de sa Bonne Nouvelle qu'elle fait passer en actes et en paroles.

Le texte qu'elle a écrit et que vous nous partagez Jean Gauci est une sacrée synthèse sur les événements passés et présents... Sera-t-il lu , compris et mis en application par tout le peuple des Baptisé-e-s quelque soit leur statut? En tout cas il est urgent de s'y mettre toutes et tous ensemble peuple de baptisé-e-s

Peuple de baptisés, marche vers ta lumière :
Le Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia

4. Allons dire à ce monde qui l’ignore
Dieu n’est pas mort ! Son Royaume est tout proche !
Jésus Christ donne sens à toute vie :
Qu’il délivre les hommes des idoles.

francippo 8-)

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par toto le hirsute » lun. sept. 10, 2018 8:42 pm

Bonjour,

Je suis a peu prés en désaccord complet avec la dame. :D

En effet, la seule chose à faire c'est d'appliquer les lois prévues par la Très Sainte Eglise catholique dans ce domaine (les lois canoniques ont tout prévu car l'Eglise a déjà été frappée par tous les maux possibles et imaginables). Le problème c'est que rien n'a été fait, car "qui suis-je pour juger ?".

Ensuite, il faut que tout ce que la Tradition nous a légué soit pratiqué et en finir avec les "révolutions" perpétuelles qui désorganisent complètement le troupeau et font monter les brebis les unes contre les autres tout en les étourdissant par un brouillard doctrinal rendu totalement confus afin de plaire à tous.

Il faut ensuite de nouvelles croisades en l'honneur de la Très Sainte Eucharistie. Que partout dans le monde la communion fréquente précédée des confessions soit proposée comme remède purgatif. Et que chaque pécheur ayant choisi de vivre son péché l'assume sans chercher à haut cri à profaner ce qu'il a choisi de quitter (comme la communion pour les divorcés remariés, ou l'homosexualité, ou la polygamie, polyandrie, lgbtisme et autres nouveautés)

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par booboon » lun. sept. 10, 2018 10:40 pm

Oui je l'avais lu....
Je pense que la CCBF mérite d'être écoutée.... de plus en plus ! :)

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Pour éviter le naufrage

Message par hélios » mar. sept. 11, 2018 8:19 am

Voici ma première réaction à la longue lettre de Madame Soupa. J'ai écrit PREMIERE.


Madame SOUPA est en dehors du sujet.

Elle mélange beaucoup de problèmes : la question de la pédophilie parmi les clercs, l'organisation et le gouvernement de l'Eglise.

Donc, en tant que lecteur de cette lettre, je ne vois pas clair. C'est confus.


Les historiens distinguent les lames de fond de l'histoire, très lentes et l'écume des choses.

Or il me semble que les lames de fond c'est le renouveau de la foi qui essaie d'émerger dans une société laïque avec de nouvelles formes d'organisation.


Notre société est laïque et ses préoccupations ne sont pas, en apparence, tournées vers la foi. En réalité, elles sont au coeur de toutes les préoccupations de tous. Il manque la nourriture quotidienne qui permette à chacun ( laïc ou clerc ) d'avancer.

Cette nourriture c'est la lecture, ensemble, de la Bible. C'est ce qui a porté au XVI e siècle la Réforme protestante, celle de Luther et Calvin. Celle des paysans cévenols qui se retrouvaient en famille autour du Livre. Mais l'Eglise protestante elle aussi est confrontée aujourd'hui à des difficultés et des problèmes d'organisation.

Evidemment la lecture de la Bible ce n'est pas uniquement un acte intellectuel et savant il est au contraire enraciné dans la vie concrète, matérielle. C'est pourquoi, je pense que ce qui se fait dans ce forum est juste mais l'on voit quotidiennement l'ampleur de la tâche.

Il est plus difficile de se lever chaque matin et d'ouvrir sa Bible, de se dire comment on va faire pour mettre en oeuvre aujourd'hui une infinie parcelle de ce qui est écrit. Il y a tant et tant de difficultés autrement plus importantes que la pédophilie des prêtres à commencer par la solitude terrible de nos contemporains et l'absence de boussole.

J'habite à côté d'un Ehpad et tous les jours, je suis terrifié par la vie de très nombreuses personnes condamnées à délirer depuis des années : " Mais qu'est-ce que je fais là ? "

Que de nombreuses personnes à commencer par notre amie Flor qui est très proche des idées de Madame Soupa ne soient pas heurtées par mes propos qui ne sont pas vindicatifs. C'est vrai que de nombreux clercs sont coupables mais ils sont tellement seuls à ramer dans un univers d'indifférence.

Jean-Hélios

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par francippo » mar. sept. 11, 2018 7:04 pm

J'espère que votre clavier est allé plus vite que vos pensées quand vous écrivez:"Il y a tant et tant de difficultés autrement plus importantes que la pédophilie des prêtres à commencer par la solitude terrible de nos contemporains et l'absence de boussole."

Il est impossible de mettre sur le même plan :la pédophilie de "certains" prêtres et la solitude terrible de nos contemporains ainsi que l'absence de boussole.

Certes cette solitude existe et est terrible pour celles et ceux qui la vivent..tout comme le trop plein de présences creuses parfois..ce n'est pas le nombre qui fait la valeur mais nos ressentis.

Quant à la Boussole mais de laquelle voulez-vous parler ? Il y a celle du temps qui passe et contre laquelle nous ne pouvons rien.. elle indique un jour "la sortie" de ce bas monde pour ????

Il y a la Boussole divine qui se tient à nos portes et qui frappe sans bruit... mais quand on ne croit pas en Dieu... que peut-être cette boussole ? le respect de l'autre , son écoute, le partage.. en fait des valeurs bien chrétiennes sans en avoir la dénomination!

Mais s'il vous plait Jean-Hélios ne mettez pas la pédophilie de certains ecclésiastiques au "rencart " non non pensez aux victimes ...Je vous pense homme de coeur ...merci

francippo 8-)

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Pour éviter le naufrage

Message par hélios » mer. sept. 12, 2018 10:53 am

Ma chère Francippo,


Je ne mets pas du tout au "rencart " la pédophilie" de certains prêtres.

Le pape a commencé à faire un peu le ménage sur une question très complexe.

Mais, pour moi, la pédophilie n'est pas le problème N°1 dans l'Eglise. POUR MOI.

Je sais que beaucoup de pères de famille sont pédophiles. Mais on ne va pas mettre en question TOUS les pères de famille.

La question qu'on pose souvent c'est " le silence " de l'Eglise. Mais personne ne peut rien dire de juste sur ce soi-disant silence. Chaque cas doit être analysé et on ne peut pas imputer ces crimes à la "gouvernance de l'Eglise" .

Donc personne ne peut juger.

Quand la Justice s'est emparée de ces cas de pédophilie, eh bien laissons travailler la justice... c'est elle qui jugera. Mais ne nous substituons pas à temps et à contre-temps aux juges.

On est dans l'escalade.

Campons fermement sur le "Tu ne jugeras pas ton prochain ".

Madame Soupa est une femme de conviction mais elle mélange tout et finalement ne fait pas oeuvre de Vérité, je pense.

Bonne journée Françoise et merci pour votre message.

jean

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par Jean Gauci » mer. sept. 12, 2018 2:40 pm

hélios a écrit :
mer. sept. 12, 2018 10:53 am
Donc personne ne peut juger.

Quand la Justice s'est emparée de ces cas de pédophilie, eh bien laissons travailler la justice... c'est elle qui jugera. Mais ne nous substituons pas à temps et à contre-temps aux juges.
Alors, ça c'est fort, mon ami Jean...Pourquoi se priver de réfléchir, de constater et donc de juger, au motif que des juges vont émettre des jugements et des sentences ?
Les juges en admettant que leur jugement soit juste, les juges vont déclarer des hommes coupables ou innocents et vont leur infliger des peines.
Je n'attends pas des Juges qu'ils jugent l'Eglise et leur jugement aura moins de valeur que le regard du pape sur ce phénomène. Ce n'est pas la justice qui réformera l'Eglise et quand Anne Soupa appelle à organiser " Un Concile du peuple de Dieu", elle a raison car elle met en oeuvre la volonté convergente de millions de catholiques qui disent " Plus jamais ça" mais qui ne feront pas avancer le problème par des prises de positions individuelles.
Je lis, sur ce forum, dans la presse ou j'écoute à la télévision des témoignages multiples qui disent tous la même chose... mais rien ne changera et des millions de protestations individuelles ne remplaceront pas une rencontre d'Eglise entre tous les membres du peuple de Dieu sans exclusion pour une conversion ( ou une révolution, c'est le même mot) qui remette à l'heure, les pendules arrêtées depuis des siecles.
Les fidèles ont des choses à dire, des choses essentielles à la survie de l'Eglise... ne les muselons plus mais LAISSONS LES PARLER.
A moins que évêques et prêtres aient peur d'entendre la parole des baptisés qui leur mettront le nez dans les erreurs, les dérives dont est capable l'institution qu'ils représentent.
Est-ce si compliqué de faire preuve d'humilité et plus encore d'intelligence et de courage pour oser écouter l'Eglise qui souffre et se révolte et qui a envie de le crier pour que ça change véritablement ?

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Pour éviter le naufrage

Message par francippo » mer. sept. 12, 2018 5:20 pm

Merci Jean pour cette réponse claire , nette et précise.

Je respecte votre appréhension du sujet, et d'ailleurs je ne reconnais pas non plus que TOUS les ecclésiastiques soient des pédophiles...loin de là(je l'ai souligné dans le post précédent d'ailleurs)...tout comme tous les pères de famille ne le sont pas non plus!ni tous les hommes quels qu'ils soient!

Mais je le répète, excusez-moi, je pense SURTOUT aux VICTIMES... et là quel que soit leur nombre c'est TERRIBLE pour elles... ceci écrit au-delà de tout jugement...

Quant à Anne Soupa, elle a eu le mérite de sonner quelques "cloches"...en son temps...

Alors peut-être parfois d'une manière intempestive selon la fragilité des oreilles qui perçoivent ces sons...

Mais c'est bien mieux que le "silence"......des agneaux???

Jean , en toute amitié fraternelle

francippo 8-)

Répondre