L’Eglise : le deuxième pas vers la pauvreté

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

L’Eglise : le deuxième pas vers la pauvreté

Message par Jean Gauci » sam. sept. 08, 2018 9:30 am

En 1870, le roi d'Italie Victor-Emmanuel II prend la ville de Rome et la déclare nouvelle capitale de l'Italie, mettant ainsi fin au pouvoir temporel du pape Wikipédia
En 1905, en France, les biens de l’Eglise étaient confisqués par l’Etat
L’Eglise qui était une puissance d’argent retrouvait son état naturel : la pauvreté évangélique.

Le récent scandale des prêtres pédophiles a retiré à l’Eglise le prestige démesuré dont ses prêtres jouissent auprès des fidèles, désacralisant son clergé, la contraignant à des proclamations publiques de demande de pardon et l’invitant à des considérations plus mesurées de l’état et de la situation de ses prêtres et de ses évêques.
Il restera à ces derniers l’affection des fidèles dans des rapports plus simples, plus égalitaires, plus authentiques, plus adaptés à leur compétence et à leurs mérites.
Si d’un mal, il peut ressortir un bien, je le vois dans l’ajustement du regard et de la considération que les fidèles porteront désormais sur leurs prêtres. C’est ce qui s’appelle la fin du cléricalisme.
Le clergé , du moins en France, est pauvre. Il est maintenant invité à l’humilité qui est la pauvreté de l’esprit et du cœur.
Cela entrainera des modifications profondes dans l’organisation de la vie ecclésiale et sans doute une exigence accrue de l’engagement des laïcs, mis cette fois au pied du mur.
Mais l’esprit de l’Evangile ne sera plus contredit par des pratiques contraires et des faux-semblants de sacralité .

Répondre