Notre pain quotidien

Beaux textes et méditations, questions sur la prière, prier les uns pour les autres.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Notre pain quotidien

Message par Jean Gauci » mer. juil. 25, 2018 10:50 am

Partagés dans l’échange et l’amour, nos tables sont des autels ; nos convives , des sœurs et des frères ; nos repas des communions où Tu es présent.
Quand l’amitié nous ouvre aux confidences et aux rires, quand l’intimité nous réunit
dans l’abandon d’une confiance sans réserve, c’est la Cène qui se renouvelle.
Tu es présent quand deux ou trois se retrouvent sous ton regard pour le repas et le repos,
Epargne-nous, Seigneur, des sandwichs solitaires, des déjeuners silencieux, des repas d’affaires, et pire encore, de l’absence de table chez ceux qui ont faim.
Seigneur,
Donne nous chaque jour notre pain quotidien.

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Notre pain quotidien

Message par Flor » mer. juil. 25, 2018 4:13 pm

Oui Jean...très belle Prière !!
Je le dis moins bien que vous ...mais je pense la même chose lors d'un repas entre amis....

"que ce repas soit une Cène ! "

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Notre pain quotidien

Message par toto le hirsute » jeu. juil. 26, 2018 4:37 pm

Bonjour,

Il ne faut pas confondre "cène" et "agape". La Cène catholique n'est absolument pas un repas fraternel, mais le lieu même de l'actualisation du Très Saint Sacrifice Sanglant par lequel Dieu rachète l'humanité. C'est Dieu qui, ensuite, nous demande de communier à son Sang, à sa chair dans L'Esprit Saint afin d'être intégré à Lui et d'échapper ainsi au " dieu de ce temps" dont parle 2 Cor 4,4.

Pour ce qui est des "agapes" fraternelles, les apôtres nous mettent en garde, notamment Pierre, Judes et Jacques, car elles risquent au contraire de nous ancrer davantage dans la chair qui est le royaume de ce dieu dont ADAM remis les clés et que la tradition nomme SATAN. En effet, la chair est bonne puisqu'elle est création divine, mais Adam l'a corrompue par le péché ( qui n'est pas charnel, mais d'orgueil). Il a ainsi remis dans les mains du rebelle, la régence qu'il avait sur l'Univers.

Jésus a donc repris dans son rite de salut, les points faibles qui permettaient à Satan de capturer ses proies, comme l'alcool et les repas.
Ce n'est donc pas le repas qui nous parle de fraternité et de Dieu, mais le sacrifice sanglant de la croix qui dote nos repas fraternels d'une dimension "divine" et "salutaire" si nous savons discerner.

Encore faut-il vouloir discerner...

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Notre pain quotidien

Message par francippo » jeu. juil. 26, 2018 6:57 pm

ah toto le hirsute, je croyais que vous aviez déserté le forum du Pèlerin et pas plus tard que ce jour je me posais cette question: "tiens notre ami toto le hirsute a disparu!!!"

Je lis avec délectation que non et que vous remettez "le couvert" et les pendules qui rythment notre vie ... sur cette terre, à l'heure divine...

Bon appétit frère toto le hirsute.

francippo 8-)

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Notre pain quotidien

Message par Flor » ven. juil. 27, 2018 10:06 am

Au-delà des grandes phrases savantes et théologiques , "tricotées" pour mieux comprendre..... le langage du coeur fait de nos repas fraternels une Cène !
Oui ! comme le dit si profondément Jean Gauci !!

Jésus ne renierait pas cette belle Prière !

Combien d'exemples dans l'Evangile......
Le centurion romain qui prie Jésus pour son fils...
La femme syro -phénicienne qui supplie Jésus pour sa fille....
La femme de Samarie avec sa cruche au bord du puits....
La femme qui fait irruption dans un repas d'hommes chez Simon pour dire son Amour à Jésus...
Et...... et.....

Tous ces gens simples , loin du "sérail", ont le langage du coeur et de la Foi, et Jésus est ému au plus profond de lui !

Ce qui fait la richesse de nos repas fraternels où tout s'exprime dans l'intimité.... La Foi , la vie , l'Eglise .....
Jésus est au milieu de nous... Deux suffisent d'ailleurs !

Dernière expérience , hier soir .... au restaurant chinois !!

Merci Jean pour vos textes sublimes qui illuminent notre quotidien.....

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Notre pain quotidien

Message par toto le hirsute » ven. juil. 27, 2018 11:35 am

Bonjour Madame Francippo,

Héhé, quelques messages sur certains sujets ne semblaient pas correspondre à ce que Bayard avait en tête lorsqu'il créa les forums pélerins. J'ai donc un peu mis de coté l'affaire, me consacrant davantage a l'étude sur les rituels magiques de l'O.T.O et les méthodes qu'utilisent nos "maîtres" pour corrompre leurs sujets. Les techniques d'immortalités de Grudjeff dont vous aviez parlé un moment semblent en lien avec ce que mon ancêtre Gilles de Rai pratiquait dans son château de Tuffauge et ce que le banquier Ronald Bernard "repenti" disait ici : https://vimeo.com/212237317

Bref, cela permet de lire avec plus de profondeurs les évangiles et de comprendre ce que beaucoup prennent pour des figures de styles ou des symboles.

La demande du pain quotidien est d'une importance capitale. En effet, dans l'épisode de la tentation du Christ, c'est Satan qui distribue le pain et qui offre au Christ la satiété matérielle et tout pouvoir. Celui-ci refuse et dit préférer tout recevoir de la main de son Père.

En effet, il nous faut nous préserver du pain consacré aux idoles. La bénédiction des repas et surtout la demande au Père que ces repas proviennent de lui sont capitales. Tout est empoisonné ici bas. Cherchons donc a demander de tout recevoir de Dieu, mêmes les choses les plus anodines ou basiques...

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Notre pain quotidien

Message par toto le hirsute » ven. juil. 27, 2018 2:40 pm

Le lien mis plus haut est en néerlandais.
Voici la version traduite : https://www.youtube.com/watch?v=ulaC0oyB148

En gros, ce Monsieur explique comment il a été poussé petit à petit, par d'agréables repas et de gentillesses a entrer progressivement dans un club de plus en plus fermé pratiquant des rituels et des sacrifices...

Répondre