On dépense un pognon de dingue........

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

On dépense un pognon de dingue........

Message par hélios » ven. juin 15, 2018 6:55 am

Cette phrase de l'Emmanuel a été sciemment transmise aux médias par le service de communication de l'Elysée, d'après ce que j'en sais.

Dans l'éditorial de La Provence d'aujourd'hui, Franz Olivier Giesbert affirme que c'est une mauvaise com' et que cette phrase va tenir au Président comme le sparadrap au doigt du capitaine Haddock. Ouais c'est le Président des riches...........!

Moi, je ne suis pas certain que ce soit une phrase mal venue mais je ne donnerais pas ma main à couper.

Il existe au moins 300 aides de l'Etat......300. Nous sommes champions du monde des aides de l'Etat toutes catégories.

Le Président veut dire que c'est un maquis qui coûte très cher et qui est d'une efficacité toute relative. Franchement il a raison. Mais en le disant de manière triviale comme on le dit au café de la Place, il provoque la castagne et ça il aime. Parce que les discussions de salon, ça commence à bien faire......! Alors, amis du Pèlerin, qu'en pensez-vous de l'expression de l'Emmanuel ?


Jean-Hélios

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: On dépense un pognon de dingue........

Message par andrevii » ven. juin 15, 2018 1:54 pm

Bonjour

M Macron fait une com fidèle à lui-même, diviser pour mieux régner. Il sait bien que la France est un pays hautement démocratique et à ce titre devient un pays ingouvernable. Il a donc fait l'impasse sur la clientèle électorale qu'il sait lui être défavorable. Il conservera sa légitimité de ses partisans et d'une couche mécontente mais adhérente par nécessité, En écrivant cela je pense bien sûr aux retraités.

Il laissera l'opposition fédérer tous azimuts jusqu'à faire peur dans les chaumières. Et on continuera à aboyer sur le bord du chemin tandis que passera la caravane. Attendez-vous à voir éclore au grand jour quelques escroqueries nationales, la politique monétaire n'étant que la première de grande amplitude. Il en existe d'autres dans les cartons.

André.

Répondre