Le cardinal Piat proteste contre l’empêchement de la Marche des fiertés à Port-Louis

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Le cardinal Piat proteste contre l’empêchement de la Marche des fiertés à Port-Louis

Message par toto le hirsute » mar. juin 12, 2018 6:50 am

Jean Gauci a écrit :
lun. juin 11, 2018 12:44 pm
Tout dans ce texte dit votre mépris des personnes homosexuelles et votre ignorance ( ou votre volonté d'ignorer) les problèmes réels, peut-être génétiques, qui se posent à ces personnes et expliquent leur orientation.
Bonjour,

En fait, je ne suis simplement pas dupe.
Pensez-vous réellement que les homosexuels soient différents à cause d'un problème génétique? Seraient-ils une autre humanité ? ou bien seraient-ils "malades"? Bref, cette volonté de vouloir à tout prix trouver une différence qui justifie de nouveaux droits nous rappelle les heures les plus sooombres...
Et puis pouvez-vous me citer, un seul droit( qui soit réel et non idéologique), qu'il ne partagent pas avec l'"autre" humanité ?

Comme je vous l'ait dit, pour moi les homosexuels sont exactement des gens comme les autres. Ils peuvent se marier, faire des enfants, aimer à leur guise comme tout le monde. Mais évidement, s'il veulent avoir des enfants d'une personne du même sexe en inversant le sens naturel, ce qui sortira n'ira jamais à la maternelle, ce n'est pas une question de droit , mais de biologie, de fonctionnement naturel... En se mariant avec un personne de sexe opposé, tout leur est possible...

Je pense que l'homosexualité est une perversion de l'idée même de l'amour et de la sexualité. C'est une sorte d'amitié dans l'excès, qui certes peut exister, ou peut se manifester chez des personnes plus sensibles ou qui sont blessées par les outrages de l'autre sexe, mais qui ne permet pas d'être heureux ni de trouver la paix. C'est d'ailleurs ce que disent de nombreux homosexuels qui sont sortis de ce piège en épousant l'altérité d'un autre sexe. Ce qu'ils vivent après leur "conversion" (retour d'une perversion) n'a plus rien à voir avec ce qu'ils vivaient "avant". Ils décrivent cela comme une vie sans profondeur, de surface, immédiate, de "commerce", une vie qui a été piégée par un mauvais choix et qui s'enfonce dans le néant et les récriminations contre l'impossibilité d'y trouver la Joie. Cette vie mène au désespoir que l'on cherche ensuite à repousser en embrassant tous les excès.

Témoignage par exemple : http://temoignages.online.fr/texte/temo ... oignage=34

Ou encore celui de Philippe Arino, dans Familles chrétiennes qui donne des pistes pour sortir du piège de l'homosexualité:

Dans le désir homosexuel, il pourrait y avoir une liberté mise à mal ? Un amour désincarné ?

Le désir homosexuel apparaît dans des contextes humains où la liberté a été réduite. Ou qu’il y a eu une absence d’incarnation, de personnalité. Dans des cas où il n’y a pas eu de solidité au niveau de la personnalité, c’est-à-dire des phases de l’adolescence où on est en panne d’identité. Mais il y a un désir de se fuir soi-même, une panne d’identité, et puis souvent un manque de liberté et un manque de reconnaissance des différences fondamentales de l’humanité, et notamment de la différence des sexes. Les contextes humains de l’homosexualité marquent une déshumanisation, qui n’est pas forcément violente parce qu’elle passe par la magie des médias.

On entend la société et les médias dire « l’amour n’a pas de sexe », donc on vire la différence des sexes ; « l’amour n’a pas d’âge », on vire la différence des générations ; « l’amour n’a pas de frontières », on vire la différence des espaces. « L’amour n’a pas d’autre maître que la conscience individuelle, les émotions, la subjectivité et la sincérité », donc on vire la différence entre Créateur et créature… Et donc sous couvert de bonnes intentions, on quitte l’amour incarné.

C’est faux de dire que l’Église est homophobe ?

L’Église a tout compris de l’homosexualité. Vraiment ! Sans le savoir, ce sont les personnes homosexuelles qui lui donnent raison. Parce qu’elles associent comme dans la Bible l’homosexualité à une idolâtrie, à la violence. "


Je vous propose de comparer les revendications sociales des agriculteurs ou des cheminots avec la marche des fiertés et vous comprendrez ce que je veux dire quand je parle de mascarade...

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le cardinal Piat proteste contre l’empêchement de la Marche des fiertés à Port-Louis

Message par joseph1 » mar. juin 12, 2018 3:50 pm

hélios a écrit :
lun. juin 11, 2018 11:02 pm
Je côtoie beaucoup d'homosexuels et cela ne me pose aucun problème sauf s'ils exhibent leurs relations par des gestes qui me gênent et me rendent mal à l'aise. Je n'aime pas des hommes qui s'embrasseraient sur la bouche en public. C'est mon droit et c'est leur devoir d'en tenir compte et de ne pas tomber dans l'exhibition.

Je ne comprends pas pourquoi existe ce défilé des "fiertés". Fierté d'être homosexuel ? C'est absurde. Suis-je fier d'être hétérosexuel ?

Ces manifestations n'ont pas lieu d'être.

Voilà ce que le cardinal aurait dû dire selon moi. Il ferait mieux de s'occuper plus activement des divorcés dans l'Eglise.

Vous me direz que ce n'est pas le même problème.

Jean-Hélios
Personnellement je ne suis en effet pas spécialement fier d ' être normal.

Répondre