Quand la République n'y allait pas de main morte

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Quand la République n'y allait pas de main morte

Message par Jean Gauci » lun. oct. 26, 2020 9:34 am

Expulsion des congrégations (1902-1903)
La deuxième expulsion des congrégations religieuses de France est la conséquence de la loi du 1er juillet 1901 sur les associations qui soumet les congrégations à un régime d'exception décrit au titre III de la loi.
Ces expulsions sont principalement menées par le président du Conseil Émile Combes....


Au printemps 1903, Combes transmet à la Chambre cinquante-quatre dossiers de demandes d’autorisation de congrégations masculines présentés par plus de mille neuf cent quinze maisons. Les dossiers se répartissent en trois groupes, tous assortis d’un avis négatif :
• vingt-cinq congrégations « enseignantes » (représentant 1 689 maisons et 11 841 religieux) ;
• vingt-huit « prédicantes » (225 maisons et 3 040 religieux) ;
• une commerçante (les Chartreux, 48 moines).
Quant aux congrégations féminines, 390 ont déposé une demande d'autorisation. Seulement 81 dossiers de congrégations « enseignantes » seront transmis à la Chambre avec avis défavorables.
La Chambre ou le Sénat suivent les préconisations de Combes. Les congrégations non autorisées sont expulsées à partir d'avril 1903. Ainsi, les moines de la Grande Chartreuse sont expulsés manu militari le 29 avril 1907.
Durant l'été 1902, 3 000 écoles ouvertes avant la loi de 1901 de congrégations non autorisées sont fermées sur le territoire national, par ordre d’Émile Combes

Wikipédia

Il est piquant de rappeler ce souvenir dans les circonstances actuelles...

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Quand la République n'y allait pas de main morte

Message par andrevii » mer. oct. 28, 2020 4:04 pm

Bonjour

C'est probablement de cette époque que vient la déformation du sens du mot laïcité. La laïcité, ce n'est pas la négation de la religion, c'est au contraire la prise en compte des religions pour permettre une pratique harmonieuse de la liberté dans un respect mutuel.

André.
>

Répondre