Le droit à la caricature.

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Le droit à la caricature.

Message par hélios » lun. oct. 19, 2020 10:47 am

Monsieur Raffarin a parlé sur Radio-classique ce matin du "droit à caricaturer".

Il a raison mais qu'est-ce que c'est une caricature ?

Caricaturer c'est accentuer les traits d'une personne ( traits physiques, traits de caractère etc).

Donc, une caricature part forcément d'une réalité sinon ce n'est plus une caricature.

On peut préciser, amender cette définition mais l'essentiel me semble être dit.

Quand Charlie-Hebdo représente le pape en train de sodomiser Soeur Emmanuelle, cette image relève-t-elle d'une caricature ? Peut-on se réclamer de la liberté de la presse pour défendre sa publication ?

Un journaliste a-t-il le droit de faire n'importe quoi sous le couvert de la liberté de la presse ?

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le droit à la caricature.

Message par Jean Gauci » lun. oct. 19, 2020 11:17 am

Jean Hélios,

Le droit à la caricature est de la même nature que le droit au blasphème proclamé par le Président de la République. C'est un droit à l'abus de la liberté d'expression, à l'insulte et au mépris affiché des valeurs qui ne sont pas les siennes.
Si la liberté d'expression est un droit, ce droit ne devrait pas souffrir d'exception. Or, il est interdit d'afficher des opinions racistes, antisémites. Il est interdit de caricaturer les martyrs de la République comme les victimes de la Déportation et c'est heureux !
Il y a donc une part de sacré dans la mémoire collective, des valeurs auxquelles on ne peut pas et on ne doit pas porter atteinte.
Proclamer le droit au blasphème est une faute, d'autant plus grave qu'elle émane du premier des français. Le droit au blasphème est le droit de blesser ceux qui ont mis leur foi dans l'objet de ce blasphème.
NON, on ne peut pas tout dire, tout écrire, tout caricaturer quand cette expression porte atteinte au respect et à la dignité des personnes et aux convictions profondes d'une partie des français.

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le droit à la caricature.

Message par levergero78 » lun. oct. 19, 2020 11:29 am

La loi de 1905 qui a décrété la liberté de culte et celle de croire ou de ne pas croire, ainsi que celle d'expression, n'autorise pas, à mon avis, certaines dérives ou excès susceptibles de blesser gravement autrui..
Il y a quelques années était placardée dans les rues, notamment de Paris, une affiche représentant le Christ dans une tenue provoquante voire abjecte. Les chrétiens en avaient été profondément choqués.
Est-il judicieux d'illustrer un cours scolaire sur la liberté d'expression par une image caricaturale de Mohamed dans une tenue indécente ? Je ne le crois pas même si cela est fait de bonne foi. Bien évidemment cela ne justifie nullement la mort atroce de ce professeur par un extrémiste islamiste...Paix à, son âme, RIP, et courage pour ses proches afin qu'ils arrivent à surmonter cette épreuve terrible.

(copie de ma publication sur Facebook)

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Le droit à la caricature.

Message par andrevii » lun. oct. 19, 2020 2:53 pm

Bonjour

L'incitation à la haine raciale est un délit mais quelle est exactement sa définition? Ne pensez-vous pas que ce qui vient de se passer s'y apparente ?
La liberté, oui, on avait le droit de le faire mais a-t-on eu raison (ou tort) de le dire ou de la faire. What is the question. La paix des ménages est souvent faite de concessions réciproques.

André.
>

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Le droit à la caricature.

Message par hélios » mar. oct. 20, 2020 5:01 pm

Je vous suis entièrement Jean-Paul.

Je ne parviens pas à comprendre comment on puisse défendre des images qui n'invitent pas à la réflexion, toutes tendances politiques confondues.

J'espère que l'on va se calmer avec ces "caricatures" qui sont un pain béni pour les islamistes radicaux.

Prenez bien soin de vous......Avec le temps, c'est plus facile de se confiner.

Hélios

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le droit à la caricature.

Message par francippo » mer. oct. 21, 2020 10:26 am

Réflexion reprise sur Internet d'une petite fille de 6 ans qui se prénomme Léa.
"On ne tue pas les gens
Quand on n'aime pas un dessin
On en fait un plus joli"
francippo 8-)

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le droit à la caricature.

Message par levergero78 » mer. oct. 21, 2020 10:44 am

Merci de votre soutien, Jean.

Je pense que si le cours sur la liberté d'expression n'avait pas été illustré par cette caricature choquante de Mohamed, ce professeur de Conflans n'aurait probablement pas été massacré.

A mon avis que je réitère, la liberté d'expression doit avoir des limites, des bornes pour éviter les excès souvent mal acceptés surtout sur des sujets aussi sensibles que les religions -toutes- où les extrémistes foisonnent..

Oui, j'essaie de prendre soin de moi surtout avec ce covid 19 et la grippe saisonnière qui va s'y ajouter, mais les "très vieux" ne sont pas à l'abri d'une contamination extrêmement dangereuse pour eux...Merci également pour votre sollicitation et bonne continuation à vous aussi.

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le droit à la caricature.

Message par levergero78 » mer. oct. 21, 2020 5:27 pm

A l'attention de Jean Gautier :

Sollicitude bien sûr et non sollicitation. Excusez moi.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Le droit à la caricature.

Message par andrevii » mer. oct. 21, 2020 6:22 pm

Bonjour

Connaissez-vous cette anecdote ? En mai 1954 le capitaine Bigeard était prisonnier des Viets après la défaite de Dien Bien Phu, Les Viets avaient installé des latrines au pied d'un panneau présentant une caricature ou un message blasphématoire pour l'islam. Quelle que soit sa religion, aucun prisonnier n'utilisa l'endroit préférant aller déféquer sous le portrait d'un leader politique, les Viets étaient fous de rage, ils intimèrent à Bigeard l'ordre
d'aller uriner au pied du panneau honni, pensant que l'exemple venant de haut, la troupe suivrait. Le réponse de Bigeard fut cinglante : plutôt crever !

André.
>

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Le droit à la caricature.

Message par hélios » jeu. oct. 22, 2020 10:27 am

J'ai entendu dire sur RMC que, à la rentrée des vacances de Toussaint, l'Education Nationale éditerait un petit livret sur des caricatures (politiques, religieuses et autres) qui serait distribué à tous les élèves.

J'ignore, au moment où j'écris, si ce projet va aller jusqu'à son terme, j'ignore aussi quelles caricatures vont être présentées. Les caricatures de Charlie Hebdo auront-elles plus de place ?

Je vais être prudent, mais ce projet ne paraît pas très raisonnable.

C'est toute l'année que le professeur d'histoire, pas à pas, propose à ses élèves tous types de documents sur lesquels l'historien professionnel s'appuie pour écrire l'histoire. Il les choisit en fonction de l'âge des enfants. Toutefois il doit être aussi prudent pour ne pas blesser la sensibilité des élèves. Cela n'a rien à voir avec une "auto-censure". J'écris TOUS TYPES de documents qui sont proposés dans tous les bons manuels d'histoire

Dans les circonstances actuelles, je n'aurais pas proposé à des élèves de 4 ème, les caricatures de Mahomet. C'était agiter un chiffon rouge devant un taureau. C'est aussi donner des arguments aux islamistes radicaux et poser TOUS les musulmans en victimes. " Regardez comment on représente prophète"

En revanche, on pouvait établir un lien avec le programme d'histoire de quatrième: les guerres de religion, la liberté de conscience etc.

J'espère que les responsables de l'Education nationale abandonneront ce funeste projet.

Je suis très surpris que nombre de professeurs, Ministre en tête, poursuivent sur ces fameuses caricatures.........Beaucoup de professeurs seront dans de grandes difficultés.

Lutter contre l'Islam radical, ça n'a rien à voir avec l'utilisation de ces caricatures puisque le point de départ est là.

Hélios

Répondre