Manger, parler, aimer...

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Manger, parler, aimer...

Message par hélios » jeu. avr. 25, 2019 9:50 am

Livre très intéressant de Monsieur Jacques Attali sur une " Histoire de l'alimentation ".

Jacques Attali dit que, dans un certain nombre de langues, le même mot désigne les trois actes " Manger, parler, aimer ".

C'est le sens de mon titre.

Une amie me disait le jour de Pâques qu'elle regrettait les "repas de Pâques" qui réunissaient les familles. Oui, en effet, ces repas exceptionnels conjuguaient les trois verbes: manger, parler, aimer.

Mange-t-on encore à la même table, le soir dans les familles ?

Que mange-t-on ? et comment ?

Les jeunes femmes, aujourd'hui, semblent moins s'encombrer de contraintes domestiques: on mange le plus vite possible, le moins possible et dans le plus grand désordre. Parfois "plateau-télé "... Surgelés passés au micro-onde, sandwichs faits à la va-vite.....

Mange-t-on ? Se parle-t-on ? S'aime-t-on ?


Hélios

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Manger, parler, aimer...

Message par booboon » jeu. avr. 25, 2019 1:56 pm

Alors, alors....
Première remarque : j'ai été très choquée quand mon aîné m'a demandé d'aller à des 18 ans (jusque là j'étais plutôt contente : il a une vie sociale intéressante et riche...) la nuit de Pâques !!
Cela a été source de discussions animées : "tu ne vas pas me dire que je suis obligé d'aller à la messe"... "ne compte pas sur moi pour dire pourquoi j'arrive en retard/ dois partir en avance"....

Après réflexion et discussions (j'avoue que tellement surprise qu'on puisse prévoir un anniversaire ce jour (ou plutôt cette nuit) là nous avons beaucoup tâtonné... )
Au début, je lui avais dit que je souhaitais qu'il aille au moins à la messe du dimanche de Pâques. Puis mon mari a trouvé que ce serait quand même mieux qu'il aille à la veillée pascale. Je l'ai fait rouspéter (par pure provocation...) en lui disant que ce n'était pas la même messe, que normalement il devrait aller aux 2 :P .... finalement nous lui avons laissé le choix : soit on t'emmène après la veillée pascale, soit on vient te chercher de bonne heure pour être à 10h30 à la messe du dimanche. Il est finalement venu à la veillée pascale, je ne sais pas ce qu'il a dit à ses copains mais ceux ci lui ont dit gentiment de ne pas s'inquiéter, qu'ils l'attendraient.... (de toutes façons, une soirée pareille à 23h c'est le début....)

Tout cela pour dire que cela nous a tout de même beaucoup interrogé sur la société... difficile de vivre sa foi dans une société athée (ou sa non foi dans une famille catholique...)
En effet dans cette famille là où mon fils était invité, les parents étaient partis avec les frères et soeurs pour laisser la maison à la fille qui fêtait son anniversaire... donc pas de repas de famille pour eux !

Sinon je pense quand même que dans une très grande majorité des familles, oui, on mage encore à la même table le soir. Parce que les repas en France c'est quand même quelque chose. Jamais le midi, ça c'est sûr, et très rarement au petit déjeuner... mais le soir si.
J'habite un endroit où il y a beaucoup d'agriculteurs... donc on mange quand même pas mal dans les foyers, je suis même souvent surprise par les femmes qui travaillent (je ne connais que moi qui ne travaille pas à vrai dire) et qui malgré tout préparent de bons petits plats pour les dîners (souvent le WE est consacré à cuisiner les repas de la semaine que l'on congèle). Manger le moins possible n'a pas encore atteint notre Bretagne... :P
En revanche, je trouve (mais c'est un autre débat) que ce sont toujours les femmes qui font la cuisine ... la répartition des tâches dans ce domaine n'est pas gagné !

Donc pour répondre à vos questions : oui, on mange !
Se parle-t-on ? ça dépend vraiment des foyers.... et je crains que l'écart se creuse entre ceux qui ont les capacités de parler et ceux à qui on n'a jamais beaucoup parlé... sauf pour leur dire de se taire (arrête de brailler, arrête ton caprice, fais suer ce gosse etc... vous ne pouvez pas savoir les horreurs qu'on entend dans les cours d'école... et même à la maîtresse "ça a été aujourd'hui, il n'a pas fait trop de conneries ?" avant même de dire bonjour à son enfant qu'on a déposé à 7h30 à la garderie.... )
S'aime-t-on ? je pense que oui, vraiment... même si on est maladroit pour l'exprimer. Il y a plus de parents démunis que de "mauvais" parents je pense... mais oui, je pense que l'on s'aime dans les familles, dans la grande majorité en tous cas.
Le rôle des grands-parents me laisse perplexe aussi souvent ici : les parents visiblement n'ont soit pas envie de s'encombrer de leurs enfants pour les RV, leurs sorties (dont ils ne veulent pas se passer)et donc les laissent aux grands parents qui, bien souvent, travaillent encore ! soit au contraire emmènent leurs enfants à des sorties dont les enfants pourraient se passer très bénéfiquement...

Nous vivons dans un monde complexe il me semble, où la notion de famille n'a rien à voir avec la traditionnelle papa/maman/enfants, où les parents sont jeunes dans leur tête et démunis très souvent, mais oui on s'aime ! :)

Je pourrais encore vous raconter tout ce que vit mon amie assistante maternelle à domicile... mais je vais vous épargner pour aujourd'hui ! :P

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Manger, parler, aimer...

Message par Jean Gauci » jeu. avr. 25, 2019 3:25 pm

Ce n'est pas un exemple... juste une curiosité sociale! Nous vivons depuis plus de 20 ans à trois générations sous le même toit. Ils ont leur étage, nous avions et, depuis que je suis veuf, j'ai mon étage. Nous partageons la même table, matin, midi et soir.
ON mange, on parle , surtout les enfants, de tout, on rit souvent.
On s'aime. Une relation de tendresse s'est enracinée. Je suis le grand père qui reçoit les confidences payées par beaucoup d'attentions, qui soigne les bobos, qui fait le taxi et qui garde le chien quand tout le monde est parti.Le rire guérisseur soigne les petits différends.
Famille atypique ? sans doute...

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Manger, parler, aimer...

Message par hugues » jeu. avr. 25, 2019 3:36 pm

Pour Booboon,

En vous lisant je vois une description d'une famille classique.

Vous reprochiez dans un post précédent à certaines grand mère de téléphoner pour savoir si on est allé à la messe mais je vois qu'avec vos propres enfants vous faites la même chose. Ce n'est pas un reproche car moi même j'ai laissé la liberté à mes enfants d'aller à la messe et je pense que c'est une erreur éducative et que votre exigence morale est sans aucun doute bien plus respectable.
Vous vous étonnez que l'on fasse une fête d'anniversaire le jour de Pâques car pour vous c'est traditionnellement un jour de rencontre familiale donc cela veut dire que vous accordez comme beaucoup de français une valeur aux fêtes annuelles.
Vous vous étonnez que la famille n'a rien à voir avec la traditionnelle papa/maman/enfants , comme vous êtes rétrograde ! (je me sens moins seul ! )

Ce petit paragraphe au ton volontairement ironique est là pour signifier que nous sommes prêts à être modernistes sur le papier , à envoyer balader les traditions de nos grands-mères mais que en fait, lorsqu'il s'agit de notre propre famille, de notre propre cité, de notre propre pays, nous sommes attachés à ce qui nous a construit, à ce que nous avons aimé, à ce que nous avons mangé. Et tant pis si cela fait nostalgique mais sera gravé pour toujours le gigot de Pâques de ma grand-mère, rituel obligatoire année après année.

Alors oui, Hélios, Manger , Parler et Aimer se rejoignent.

J'ajouterais une anecdote :
Au Canada, il n'y a pas de volets et donc les gens qui passaient promener leur chien voyaient notre famille nombreuse réunie chaque soir pour manger, ce qui pour eux est inconcevable (Plateau TV oblige)
Un jour, un passant me croise et me dit : " je ne devrais pas vous le dire car c'est indiscret mais je voulais vous dire combien c'est beau de voir une famille réunie ainsi chaque soir pendant le dîner , quelle chance vous avez ! "
Nous qui sommes toujours en train de vouloir copier leur american way of life, nous ne nous rendons pas compte que nous avons des trésors dans nos traditions.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Manger, parler, aimer...

Message par booboon » jeu. avr. 25, 2019 3:53 pm

PS : dans notre famille, nous mangeons ensemble, matin, midi (sauf Monsieur) et soir.... mais je dois reconnaître que le petit déjeuner est pour 4 d'entre nous le moment de consulter ses mails/jouer à des jeux débiles/ répondre vite fait à nos engagements bénévoles... on ne peut pas dire que l'on se parle au petit déjeuner sauf pour le côté organisation de la journée, petit déjeuner que l'on prend échelonné d'ailleurs selon les heures de commencement du travail des uns et des autres.... Pour les autres repas, le téléphone est proscrit.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Manger, parler, aimer...

Message par booboon » jeu. avr. 25, 2019 5:26 pm

Oui Hugues, je revendique le côté classique de notre famille traditionnelle : papa, maman, des enfants ;) Je suis très vieux jeu sur la question.... :P
La grand mère qui téléphone le dimanche soir m'avait choquée car les enfants sont eux mêmes mariés et parents... je n'appellerai pas mes enfants pour savoir s'ils sont allés à la messe quand ils seront parents !
le problème est légèrement différent avec des enfants qui ne sont pas majeurs et qui vivent sous mon toit... je leur donne à manger matériellement ET spirituellement... je ne sais pas si nous faisons bien, mais je tente de rester cohérente avec ce que je crois. j'ai la chance que nous sommes 2 à avoir la même foi et que nous avons de ce fait les mêmes exigences. Ils n'ont pas choisi d'aller au caté, ils y vont, mais ils n'ont pas choisi non plus d'aller à l'école et pourtant ils y vont. Honnêtement, je trouve que le plus dur, c'est de tenir bon. ce serait tellement plus simple de laisser couler, de ne rien imposer.... et de ne pas se prendre la tête avec des adolescents qui ont du répondant ! (et parfois des arguments louables et qui tiennent la route sur la foi... ou son application !)
hugues a écrit :
jeu. avr. 25, 2019 3:36 pm
Ce petit paragraphe au ton volontairement ironique est là pour signifier que nous sommes prêts à être modernistes sur le papier , à envoyer balader les traditions de nos grands-mères mais que en fait, lorsqu'il s'agit de notre propre famille, de notre propre cité, de notre propre pays, nous sommes attachés à ce qui nous a construit, à ce que nous avons aimé, à ce que nous avons mangé. Et tant pis si cela fait nostalgique mais sera gravé pour toujours le gigot de Pâques de ma grand-mère, rituel obligatoire année après année.
C'est rigolo, mon mari a souhaité faire des îles flottantes à Pâques parce que sa mère en faisait toujours.... je ne l'ai su que cette année !! Peut-être que sa mère n'étant plus là... il a voulu perpétuer cette tradition.
J'ajouterais une anecdote :
Au Canada, il n'y a pas de volets et donc les gens qui passaient promener leur chien voyaient notre famille nombreuse réunie chaque soir pour manger, ce qui pour eux est inconcevable (Plateau TV oblige)
Un jour, un passant me croise et me dit : " je ne devrais pas vous le dire car c'est indiscret mais je voulais vous dire combien c'est beau de voir une famille réunie ainsi chaque soir pendant le dîner , quelle chance vous avez ! "
Nous qui sommes toujours en train de vouloir copier leur american way of life, nous ne nous rendons pas compte que nous avons des trésors dans nos traditions.
C'est un autre sujet Hugues mais vous habitez au Canada ? Nous irons cet été rendre visite à mon frère qui y habite... mes neveux sont donc 100% (ou presque) canadiens, et comme on dit, ce sont des américains qui parlent français car ils ont une culture très américaine.... et c'est vrai que de ce point de vue là, je ne les envie pas du tout !

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Manger, parler, aimer...

Message par hugues » ven. avr. 26, 2019 2:57 pm

Pour Booboon,

Depuis 6 ans je vis en Italie mais mon expatriation précédente fut Toronto pendant 6 ans, c'est pour cela que je connais un peu l'amérique du Nord.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Manger, parler, aimer...

Message par hélios » mar. avr. 30, 2019 8:58 am

Merci beaucoup à Blandine et Hugues pour cet échange très intéressant.

Merci.

Hélios

Répondre