Le grand remplacement?

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Le grand remplacement?

Message par joseph1 » dim. mars 31, 2019 10:13 am

Le grand remplacement. Cela veut dire que la population autochtone va bientôt disparaître du fait de l 'importance de plus en plus grande prise par l ' immigration. Cette idée n 'est pas folle, il suffit de voir dans la rue la population noires , de plus en plus nombreuse. Ceux qui dissertent sur le grand remplacement sont donc en partie dans le vrai. Cependant , à mon sens ,le problème n 'est pas là. Lors d 'une conférence donnée par une association familiale un intervenant avait dit en substance : " on s 'en fout que les gens soient blanc ou noir , il faut seulement qu 'ils continuent le roman national". Et il donnait comme exemple les fables de La Fontaine , disant que l 'important c 'est que ces immigrés les apprennent pour qu elles ne tombent pas dans l 'oubli. Là était pour lui la seule question pertinente.
L ' Église catholique voit officier un très grand nombre de prêtres noirs. On ne parle cependant pas de " grand remplacement " à ce sujet. Tout simplement parce qu 'il est acquis qu 'il s 'agit de bons prêtres, de surcroît indispensable à l ' Église de France. Le même raisonnement peut s 'appliquer aux immigrés : à nous de les intégrer pour qu 'ils perpétuent notre culture.

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le grand remplacement?

Message par booboon » jeu. avr. 04, 2019 3:01 pm

Quel est finalement l'intérêt de perpétuer notre culture ? Si l'on prend un peu de recul, nous n'avons plus du tout la même culture que les hommes préhistoriques et c'est heureux. Nous n'avons plus la même culture que les seigneurs médiévaux... ni même que les fidèles plus proches de nous du XIX ème siècle.. et alors ? Chaque société s'adapte à son environnement et progresse peu à peu.... pas forcément dans le sens où on voudrait, mais peut-être que c'est nous qui nous trompons de sens ?? En fait, je ne vois pas trop le problème que vous soulevez.....

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le grand remplacement?

Message par joseph1 » jeu. avr. 04, 2019 4:15 pm

@ booboon jeu. avr. 04, 3:01 pm

Les citoyens d 'un territoire doivent avoir un minimum de choses en commun, sinon la vie en société devient impossible . Cette chose en commun c 'est la culture des " autochtones ", qui peut évoluer mais qui doit rester le fonds commun des nationaux.
Je peux ici reprendre l 'exemple donné par mon premier post : " on s 'en fout que les gens soient blanc ou noir , il faut seulement qu 'ils continuent le roman national". Et il donnait comme exemple les fables de La Fontaine , disant que l 'important c 'est que ces immigrés les apprennent ..."

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Le grand remplacement?

Message par hugues » jeu. avr. 04, 2019 11:04 pm

Pour Booboon,

Vous avez raison de poser la question de l’intérêt d'une nation ?
On pourrait très bien décider que la France n'existe plus et que nous sommes des européens tout simplement et on pourrait même dire que les européens n'existent plus et que nous sommes tous des frères et des sœurs humains , des citoyens du monde.
Si vous allez dans les grandes villes c'est le cas. A new york , à Londres, à Barcelone ... il y a des groupes de toutes les couleurs , toutes les cultures.
Mais voilà, les gens aiment bien se retrouver entre eux alors si vous allez à N.Y. il y a la China Town, le quartier italien, le Bronx ... car c'est plus fort qu'eux, les gens aiment à partager un patrimoine culturel commun, une même nourriture, une même musique, les mêmes habits.
Ces grandes villes développent le communautarisme et chacun défend son quartier. Il n'y a plus la notion de patrie. En amérique ce sont les paysans qui ont élu Trump, en Angleterre ce sont les gens des provinces qui ont voté pour le Brexit, en France ce sont les gilets jaunes qui défendent leur patrie pas les bobos parisiens .
Il y a en France deux visions qui s'affrontent : les mondialistes et les nationalistes. Nous ne nous mettrons pas d'accord Booboon sur ce coup là !

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le grand remplacement?

Message par Jean Gauci » ven. avr. 05, 2019 8:36 am

La question posée par Joseph et la réponse de Booboon est très intéressante et mériterait de plus amples développements.
" Perpétuer notre culture "... l'intention est belle mais que met-on dans le mot culture ? Chacun dessine le mot culture sous les traits de ce qu'il ressent comme important, voire essentiel. Et Booboon a raison de démontrer que le concept est mouvant et évolutif.
Parlez de culture aux intégristes de tous poils, ils glorifieront un passé qui n'a plus rien à voir avec le monde présent et ils le présenteront comme un idéal auquel ils s'accrochent comme une moule sur son rocher. La culture c'est ce qui apparait comme bon, vrai et beau quand l'histoire l'a dépouillée des accessoires et des scories. Dans la culture du siècle dernier ( pas si loin) les femmes étaient des "sous-hommes", sans droit et soumises à leurs maris... Aujourd'hui certains voudraient nous faire croire qu'elles le sont toujours, donc indignes de la fonction sacerdotale au motif spécieux que le Christ était un homme. Question de culture ou sclérose des mentalités ?
On ne pense pas bien quand on juge le monde moderne avec les fantasmes des siècles passés. Sinon, il faudrait demander aux prêtres de prononcer leurs sermons en araméen au motif que c'était la langue du Christ.

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Le grand remplacement?

Message par hugues » jeu. avr. 25, 2019 9:40 am

Je vois dans certains commentaires une confusion entre le passé et la culture. Ce sont deux notions différentes.
Je donne raison à Jean que le passé n'est pas toujours meilleur que le présent. Et donc, nous sommes tous d'accord que c'est un progrès que les femmes puissent voter. La culture c'est autre chose, c'est une tradition, c'est un héritage qui se transmet de génération en génération.
Il y a dans notre pays et en particulier chez nos gouvernants beaucoup de progressistes qui considèrent qu'il n'y a pas "Culture Française" et donc que cette génération est en charge d'inventer la France du futur sans tenir compte de l'Histoire de notre pays.
Le progressisme est une déviance dangereuse. Par exemple, le mariage gay c'est plus moderne que la famille classique car on perd la notion de "valeur" . Plus c'est moderne, plus c'est mieux. Le TOP de la télé c'est Hanouna, l'avenir de la femme c'est la GPA en attendant l'utérus artificiel, vivement l'Homme augmenté avec des puces implantées un peu partout....
Ce qui est intéressant c'est que Dieu lui n'est absolument pas moderniste car la Pâque est un mémorial juif. Vous ferez cela en mémorial, de génération en génération, devenu le mémorial vivant de l'eucharistie instaurée par Jésus.
Je précise tout de suite que Jésus n'est pas enfermé dans le passé, il n'est pas un intégriste, mais sa révolution ne renie pas un iota de la Loi reçue par le peuple d’Israël.
Ce concept de respect de la Tradition est plus facile pour les catholiques car il est le second pilier de notre Foi avec la Bible alors que pour nos frères protestants seule la Bible est le point de référence. C'est pour cette raison que les protestants sont en général plus "modernes" que les catholiques.

Répondre