Liberté sur internet

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » ven. mai 17, 2019 3:31 pm

joseph1 a écrit :
jeu. févr. 21, 2019 6:22 pm
hugues a écrit :
jeu. févr. 21, 2019 3:26 pm
Rassurez vous, la fin de la liberté d’expression sur internet c'est bientôt fait.
Macron a promis au CRIF que les sites antisémites seront fermés et je m'en réjouis.
Ce qui me préoccupe davantage c'est que Macron a bien précisé que les sites antisionistes le seront aussi, ce qui signifie que dénoncer les manœuvres d’Israël pour déstabiliser le moyen orient sera interdit sous prétexte d'antisémitisme.
Pendant qu 'il est encore temps disons que la politique israélienne consiste à détruire les États arabes qui lui porte ombrage. On peut prendre l 'exemple de la Libye, où c 'est désormais le chaos absolu. Ce pays où l 'on est intervenu soi-disant pour sauver Benghazi avec Bernard Henri Lévy comme principal propagateur de la nécessité de cette intervention alors qu 'il agissait en tant que juif et soutien d ' Israël. ( Voir les liens ci-dessous. ).
Par ailleurs il convient de remarquer qu 'assimiler antisionisme et antisémitisme va relancer ce dernier. Les juifs devraient se méfier du CRIF.

Les liens :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ ... ct_premium
https://www.atlasinfo.fr/Libye-Bernard- ... 22874.html
Irak : détruite
Libye : détruite
Syrie : non détruite car intervention de la Russie
Iran : c'est en cours

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » mer. mai 22, 2019 12:59 pm

Syrie : les américains remettent le couvert, accusant Damas d 'avoir procédé à des attaques chimiques le 19 mai dernier. C 'est une énième tentative de justifier la prochaine intervention occidentale, dans cette guerre de 7 ans qui n'a pas réussi à livrer la Syrie aux appétits occidentaux et dont le résultat fait fulminer ceux qui ont investi sur sa ruine.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » ven. juin 21, 2019 10:23 am

joseph1 a écrit :
ven. mai 17, 2019 3:31 pm
joseph1 a écrit :
jeu. févr. 21, 2019 6:22 pm
hugues a écrit :
jeu. févr. 21, 2019 3:26 pm
Rassurez vous, la fin de la liberté d’expression sur internet c'est bientôt fait.
Macron a promis au CRIF que les sites antisémites seront fermés et je m'en réjouis.
Ce qui me préoccupe davantage c'est que Macron a bien précisé que les sites antisionistes le seront aussi, ce qui signifie que dénoncer les manœuvres d’Israël pour déstabiliser le moyen orient sera interdit sous prétexte d'antisémitisme.
Pendant qu 'il est encore temps disons que la politique israélienne consiste à détruire les États arabes qui lui porte ombrage. On peut prendre l 'exemple de la Libye, où c 'est désormais le chaos absolu. Ce pays où l 'on est intervenu soi-disant pour sauver Benghazi avec Bernard Henri Lévy comme principal propagateur de la nécessité de cette intervention alors qu 'il agissait en tant que juif et soutien d ' Israël. ( Voir les liens ci-dessous. ).
Par ailleurs il convient de remarquer qu 'assimiler antisionisme et antisémitisme va relancer ce dernier. Les juifs devraient se méfier du CRIF.

Les liens :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/ ... ct_premium
https://www.atlasinfo.fr/Libye-Bernard- ... 22874.html
Irak : détruite
Libye : détruite
Syrie : non détruite car intervention de la Russie
Iran : c'est en cours
Iran : ça se précise. Les populations vont encore beaucoup souffrir.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Liberté sur internet

Message par joseph1 » dim. juil. 14, 2019 9:32 am

L'avis de la CNCDH ( commission nationale consultatives des droits de l 'Homme ) sur la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet vient de paraître au JO (1).



Cette Commission argumente son opposition à ce projet de loi ainsi :

- ce texte fait peser une menace disproportionnée sur la liberté d'expression,

- la lourdeur de la sanction encourue risque d'encourager des retraits excessifs, faisant peser un risque de censure privée,

- la proposition de loi souffre d'une préparation hâtive, d'une rédaction approximative, d'un dispositif inutilement complexe et de n'être en fin de compte qu'un palliatif à l'insuffisance de moyens budgétaires,

- la CNCDH s'interroge également sur la présence dans un texte consacré aux contenus haineux d'infractions telles que le proxénétisme ou la traite des êtres humains,

- la CNCDH regrette que la proposition de loi s'attache plus à une approche répressive centrée sur le retrait des contenus – le symptôme – plutôt que d'en prévenir la cause en cherchant à faire changer les comportements,

- la CNCDH juge que les deux insertions dans le code de l'éducation prévues [par le projet de loi lui] paraissent insuffisantes. Elles peuvent laisser entendre que les efforts pédagogiques seront focalisés sur l'apprentissage de la tolérance et de la lutte contre les discriminations,

- c'est au juge, et à lui seul, d'apprécier le caractère abusif de l'exercice de la liberté d'expression,

- la CNCDH rappelle régulièrement, à l'instar du Conseil constitutionnel et de la Cour européenne des droits de l'homme, que la liberté d'expression, garantie respectivement par l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen et l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme, constitue l'un des fondements essentiels d'une société démocratique. Elle « vaut non seulement pour les informations ou idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'État ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels il n'est pas de société démocratique ».

Au final, la CNCDH recommande le retrait de l'article 1er de la proposition de loi visant à lutter contre la haine sur internet et la réécriture des autres articles. Rien que ça...

Si j'en juge par le résultat de ma recherche sur google actualités (2), seul RT France (vous savez, ce média décrié par l'Elysée et ses députés ou ministre à sa botte, telles Bergé ou Chiappa) s'est fait l'écho de cette parution au JO. Et après cela, nous devons croire que la journalie mainstream fait son boulot d'information du public...

(1)https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe ... rieLien=id

(2) https://news.google.com/search?for=cncd ... id=FR%3Afr

Répondre