Elle croit; lui, non.

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Elle croit; lui, non.

Message par hugues » mar. févr. 05, 2019 8:57 pm

Encore une fois Booboon, je m'inscrit en faux sur votre approche.

La pression familiale c'est quoi en 2019 ?
Nous vivons dans un monde de l'enfant roi qui n'attend pas l'age de 5 ans pour décider ce qu'il veut faire alors non ne me dites pas que les jeunes sont obligés de suivre les filières imposées, je n'y crois pas une seconde.

Je suis ingénieur agricole et dans ma promotion il y avait autant de filles que de garçons et je vous parle d'il y a 30 ans alors arrêtons de propager de fausses idées.
Au lieu de dire que les filles ne peuvent pas devenir ingénieur ou pilote d'avion pourquoi on ne pourrait pas penser autrement et se dire que finalement elles n'ont pas forcément envie de piloter un avion, conduire un train ou vivre dans un sous-marin ou aller sur la lune !
Et celles qui sont pilotes je peux vous dire qu'elles sont choyées : le patron de la patrouille de France c'est une femme pilote.

Ce sont des schémas mentaux modernistes qu'on s'impose suite à la théorie du genre qui nous impose à tout prix d'offrir des poupées au garçons et des voitures aux filles pour supprimer la notion de sexe.
Pourquoi en tant que chrétien on ne pourrait pas avoir un avis différent de celui de Mme Schiappa et se dire que peut être que notre Dieu créateur a fait exprès des êtres différents qui sont Homme et Femme et que son projet n'est pas qu'on devienne tous homosexuels pour enfin être libérés de l’esclave des schémas ringards de la Genèse.

En revanche, je vous donne raison si vous parlez du siècle passé mais il me semble que votre propos se veut actuel .

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Elle croit; lui, non.

Message par hélios » mer. févr. 06, 2019 10:57 am

Très bien cet échange.

Il est très vrai que la théorie du genre est plus prégnante en France depuis le "mariage pour tous ".

Donc on sombre dans la bêtise : regardez les séries télévisées telles que Meurtres dans les Landes. C'était hier sur FR3. J'ai éteint à 9H30 ou même avant pour relire le chapitre 6 du Livre d'Isaïe......

Le commissaire de police qui va s'occuper de l'enquête est une femme. Pourquoi pas ? Il n'y a pas de sots métiers. Mais voilà que cette commandante de gendarmerie est habillée comme si elle allait "faire les magasins avec les filles ": jeans moulants, ample chandail blanc à grosses côtes et chevelure infiniment plus érotique que celle de Dalila... Oui, oui, le métier de gendarme est ouvert aux filles mais qu'est-ce qu'on s'enquiquinerait si les gendarmettes se comportaient comme des mecs... Donc on ménage la chèvre et le choux si j'ose dire...
On n'en finit pas d'inventer des expériences pédagogiques fumeuses pour que les petites filles jouent aux Lego et les petits garçons à la poupée Barbie... et on invente des gendarmettes toujours affublées comme des femmes fatales. Allez ! les thèses ringardes de la Genèse ont encore de belles années devant elles...

Une théorie a une visée explicative et formative.

Mais ensuite, il y a la réalité, les faits.

Hélios

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Elle croit; lui, non.

Message par booboon » mer. févr. 06, 2019 5:09 pm

hugues a écrit :
mar. févr. 05, 2019 8:57 pm
Encore une fois Booboon, je m'inscrit en faux sur votre approche.

La pression familiale c'est quoi en 2019 ?
Nous vivons dans un monde de l'enfant roi qui n'attend pas l'age de 5 ans pour décider ce qu'il veut faire alors non ne me dites pas que les jeunes sont obligés de suivre les filières imposées, je n'y crois pas une seconde.
La même pression qui fait qu'un enfant de cadre aura plus de chance d'être cadre qu'un enfant d'ouvrier... hélas c'est encore vrai en 2019 !
Regardez bien la réaction des gens autour de vous quand un instituteur homme est nommé en toute petite section de maternelle....
hugues a écrit :
mar. févr. 05, 2019 8:57 pm
Je suis ingénieur agricole et dans ma promotion il y avait autant de filles que de garçons et je vous parle d'il y a 30 ans alors arrêtons de propager de fausses idées.
Au lieu de dire que les filles ne peuvent pas devenir ingénieur ou pilote d'avion pourquoi on ne pourrait pas penser autrement et se dire que finalement elles n'ont pas forcément envie de piloter un avion, conduire un train ou vivre dans un sous-marin ou aller sur la lune !
Et celles qui sont pilotes je peux vous dire qu'elles sont choyées : le patron de la patrouille de France c'est une femme pilote.
Là, je vous suis.... ce que je cherche à comprendre finalement c'est pourquoi une femme est moins attirée par le métier d’ingénieur.e qu'un homme ? Pour le cas de la patrouille de France, Virginie Guyot n'est restée qu'un an chef de la patrouille. Mais elle ce n'est pas vraiment une femme, puisque vous savez bien que chez les militaires il n'y a pas d'hommes, il n'y a pas de femmes, il n'y a que des militaires. Ce qui a de nombreux avantages en terme de management, et beaucoup d'entreprises devraient prendre (et voudraient d'ailleurs) exemple sur ce fonctionnement. (cf. l'excellent livre Servir de Pierre de Villiers)


hugues a écrit :
mar. févr. 05, 2019 8:57 pm
Ce sont des schémas mentaux modernistes qu'on s'impose suite à la théorie du genre qui nous impose à tout prix d'offrir des poupées au garçons et des voitures aux filles pour supprimer la notion de sexe.
Pourquoi en tant que chrétien on ne pourrait pas avoir un avis différent de celui de Mme Schiappa et se dire que peut être que notre Dieu créateur a fait exprès des êtres différents qui sont Homme et Femme et que son projet n'est pas qu'on devienne tous homosexuels pour enfin être libérés de l’esclave des schémas ringards de la Genèse.

En revanche, je vous donne raison si vous parlez du siècle passé mais il me semble que votre propos se veut actuel .
Contrairement à ce que peuvent laisser penser mes propos, je ne suis pas très fan de la théorie du genre.... mais pour en revenir à notre sujet, je m'étonne tout de même que les "femmes soient plus portées sur le spirituel que les hommes" ; c'est en effet ce que je constate si j'en juge par la fréquentation des réunions de catéchèse. Mais n'est-ce pas aussi parce que les activités des enfants (en général) reviennent le plus souvent aux mamans ?
Et je trouve qu'il y a une contradiction entre le fait qu'il n'y ait que des hommes prêtres si les hommes sont moins portés sur le spirituel.... est-ce à dire que les prêtres auraient une sensibilité plus féminine que la moyenne ?

Je connais aussi (moins c'est vrai) des couples où monsieur croit et pas madame... ce qui serait intéressant c'est de voir comment les messieurs vivent cette différence au sein de leur couple ? Même ressenti que les dames ?
On ne pourra pas avoir une Eglise composée exclusivement de femmes... alors que conclure ?

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Elle croit; lui, non.

Message par hugues » jeu. févr. 07, 2019 10:58 pm

Booboon ,

On s'éloigne du sujet mais plein de choses intéressantes donc régalons nous.

ENFANT DE CADRE :
Ce n'est pas le même sujet. la question c'est : pourquoi un garçon veut faire mécanicien auto et une fille infirmière ?
Votre remarque porte sur un autre thème qui est "l'ascenseur social". Je ne suis à nouveau pas d'accord avec vous car je pense que c'est pire en 2019 qu'il y a 50 ans. Avant les bons élèves pouvaient monter , aujourd'hui ce n'est plus possible. Notre société fait devenir les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. On appelle cela du beau nom de "libéralisme". Vive la liberté pour ceux qui ont le pouvoir... et tant pis pour les autres !
Mon grand père qui était orphelin a fait polytechnique et il est devenu PDG d'une belle entreprise car son professeur de math lui donnait des cours du soir gratuitement.

FILLES et GARÇONS :
Vous vous posez des questions très compliquées sur les différences de goûts.
C'est pourtant très simple, l'homme et la femme n'ont pas le même cerveau. L'homme est plus rationnel, dans l'espace, dans les mathématiques et les femmes sont plus dans l'artistique, dans l'écoute, dans la créativité, dans l'intuition.
Donc une fille préfère les métiers de la relation comme infirmière ou prof et un homme préfère les métiers de la construction comme ingénieur.
C'est pas plus compliqué que cela.
Sauf que de nos jours, écrire des lignes de bon sens c'est interdit, c'est sexiste, c'est une abomination.
Je fais une généralité car il y a du masculin et du féminin en chacun et donc si ce que je dis est vrai pour 90% des gens. Il y a 10% des hommes qui sont très féminins et mon sympathique coiffeur fait partie de ce % et des femmes très garçons manqué et Mme Thatcher et Merkel en font partie.

SPIRITUEL et FÉMINISME :
Pour info : Je ne parlais pas de vous lorsque je disais que notre monde soutient la théorie du genre.
Le spirituel va bien pour les femmes car il faut écouter son cœur, être attentif à Dieu et aux autres, savoir s'émerveiller. Si un homme est toujours dans le faire, dans l'action, dans le matériel, dans son Iphone ou sa bagnole c'est plus difficile de s'ouvrir à l'Esprit Saint.
La prière est une attitude très féminine car on ouvre les bras pour accueillir un Autre plus grand que soi.

PRÊTRES et FÉMINISME :
J'ai rencontré deux styles de prêtres : des chefs et des féminins.
Les chefs ce sont ces hommes qui se donnent à fond comme Jean Paul II, ils sont d'anciens chefs scouts, des battants, des St PAul.
Un autre style c'est le prêtre tout gentil, parfois un peu timide mais surtout très à l'écoute. Ils ont des qualités que l'on pourrait qualifier de féminines.
Ces prêtres sont très appréciés des paroissiennes car enfin un homme qui sait les écouter pas comme leur brute de mari qui ne comprend rien à rien ! Je vous rejoins en disant que les prêtres actuels ont une sensibilité plus féminine que la moyenne.

Votre remarque est très intéressante : si les femmes sont plus spirituelles que les hommes il serait normal qu'il y ait plus de femmes prêtres que d'hommes. Chez les cathos on ne peut pas savoir car comme vous le savez notre vieille Eglise Romaine rétrograde refuse l'ordination des femmes.
En revanche chez les protestants cela fait des décennies que les femmes peuvent être pasteurs. Et bien sur 2000 pasteurs il y a seulement 200 femmes , comme quoi les choses ne sont pas aussi simples qu'on veut le croire !

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Elle croit; lui, non.

Message par booboon » ven. févr. 08, 2019 12:16 pm

Oui hugues, je crois que nous sommes d'accord.....

Bonne journée !

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Elle croit ; lui, non.

Message par hugues » lun. févr. 25, 2019 12:05 pm

Je reviens d'un week-end de jeunes où j'ai eu la chance de pouvoir animer deux carrefours, avec 300 jeunes dans le premier, et 250 dans le second.

Je me suis trompé lors de mon précédent post car je pensais voir beaucoup plus de filles que de garçons. Or la proportion était, à vue d’œil, de 30 % à 40 % de garçons. Il y a donc encore des garçons qui sont intéressés par Jésus.

En revanche, j'ai fait une interrogation "à la volée", et lorsqu'on interroge les jeunes sur ce qu'ils veulent faire de leur vie, ce sont seulement les filles qui ont dit "fonder une famille". Comme quoi la maternité reste essentielle pour les femmes, même en 2019. Ou est-ce que c'est parce que les garçons n'osent pas le dire, car ils mettent leur métier en premier dans leur tête ?

Répondre