Débaptisations

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Débaptisations

Message par Jean Gauci » mer. sept. 05, 2018 3:58 pm

"L’Église de France fait-elle face à une vague de débaptisations ?" ( La Croix)

L'information m'a d'abord choqué parce que je trouvais la démarche ridicule.
A la réflexion je la comprends. Si j'en avais eu l'idée et le désir, je crois que je me serais abstenu de faire cette démarche. Il aurait suffit que je m'éloigne de l'Eglise, de son clergé, de ses églises comme on se désabonne d'une revue ou comme on quitte une association.
Mais demander à être débaptisé ou plus exactement, à être rayé des registres de baptême, c'est marquer non son indifférence mais son opposition voire sa désapprobation et sa révolte face aux scandales qui secouent l'Eglise. Evidemment, on peut être révolté, et je le suis, par l'étalage de boue (pédophilie des prêtres) et réagir différemment en se sentant solidaire des milliards de chrétiens qui estiment que c'est l'image du Christ qui est souillée et qu'il appartient aux chrétiens de manifester une exigence de réforme de l'institution. Mais on peut aussi comprendre que certains ne se sentent plus appartenir à cette Eglise au point que plus rien, même leur nom, ne les y rattachent.

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Débaptisations

Message par toto le hirsute » mer. sept. 05, 2018 8:59 pm

Bonjour,

Le site de débaptisation "apostasie .be" (où l'on indique les démarches et les lettres types pour se faire débaptiser) est tenu par un certain Eric lorio, consultant et psychologue, notamment auprès d'institutions européennes... le monde est petit

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Débaptisations

Message par andrevii » jeu. sept. 06, 2018 11:34 am

Bonjour

On ne peut pas se débaptiser. Le baptême est un acte ostensible, c'est à dire public, à la vue de tous. Ce qui est fait ostensiblement ne peut pas donner prise au négationnisme. Il suffit de ne pas pratiquer et de se considérer comme ne faisant plus partie de la communauté dans laquelle nous avons été accueilli par le baptême.

Le christianisme est une religion d'adhésion, on y entre quand on veut et on en sort quand on veut.

Si vous avez passé votre permis de conduire et que vous n'avez plus de voiture, inutile d'écrire à la préfecture pour annuler votre permis. Il suffit de ne pas conduire.

André
>

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Débaptisations

Message par booboon » jeu. sept. 06, 2018 3:01 pm

Oui André a raison.
Et même si on raye votre nom du registre, vous serez toujours baptisé... ;)

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Débaptisations

Message par toto le hirsute » jeu. sept. 06, 2018 8:37 pm

Bonjour,

Satan préfère toujours que ses sujets "signent" un contrat avec lui. La débaptisation est un acte officiel impliquant la volonté et sa propre signature. Il s'agit donc d'une consécration officielle à Satan. D'ailleurs, il est piquant de constater que ce fameux site belge sur la débaptisation indique dans ses "liens utiles" : la secte RAEL ainsi que la fédération satanistes française ...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Débaptisations

Message par Jean Gauci » ven. sept. 07, 2018 9:44 am

Si seulement, avant de nous arcbouter sur l'attitude de ceux qui veulent se faire débaptiser, nous prenions le temps de chercher les raisons profondes de leur demande...
Invoquer Satan est trop facile et dire qu'on sera toujours baptisé ne vaut qu'à condition d'avoir la foi.
Mais souhaiter que son nom ne figure plus sur un registre de baptême est quand même révélateur de quelque chose, Non ?
Essayer de comprendre.... seulement essayer !

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Débaptisations

Message par booboon » ven. sept. 07, 2018 2:39 pm

Mais Jean Gauci, avez-vous déjà rencontré des gens qui ont fait cette démarche ?
Moi oui, assez souvent... dans les parents d'enfants catéchisés ou qui demandent le baptême de leur enfant (en fait c'est l'autre parent qui demande...)
Donc il me semble que j'essaie de comprendre et même parfois, ces gens parlant très bien, étant très clairs dans leurs pensées, je conçois tout à fait leur demande, et presque parfois ils me convaincraient qu'ils ont raison....
Mais oui, j'ai la foi, et je leur dis donc qu'ils peuvent faire la démarche si ça les soulage (enfin je ne leur dis pas comme ça... ;) ) mais il n'en reste pas moins qu'ils seront toujours baptisés. c'est un fait. Et si un jour ils se convertissent dans l'autre sens, ils seront déjà baptisés. S'ils ne sont plus sur les registres, on va peut-être les rebaptiser... mais alors quel est le sens du 1er baptême ??? une comédie-spectacle ? je ne CROIS pas...

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Débaptisations

Message par francippo » ven. sept. 07, 2018 3:32 pm

Vous avez raison Jean Gauci: essayons de comprendre le pourquoi du comment...

les 9/10ième des baptisé-e-s encore à notre époque l'ont été ou le sont en tant que bébés... Personne ne leur a demandé leur avis. C'est idem pour les avoir appelé-e-s à la vie terrestre...remarquez...!

Quand j'étais enfant et que nous posions la question il nous était répondu "parce que nous vous avons fait entrer dans l''Église Catholique comme nous, vos parents." point barre!!

En fait pas toujours vrai, car j'ai été baptisée bébé et ma mère ne l'était pas!

Disons que les parents pensaient nous donner ce qu'ils avaient reçu aussi...en principe...un peu comme un héritage.
Et puis c'était comme ça!

Et si l'évocation de Satan ne peut être qu'un effet de style facile, à l'époque de ma jeunesse il y avait la question des limbes... pour les enfants qui mouraient en bas-âge sans le baptême... direction les limbes!!!!

Mais .. ouf de ouf : Le 20 avril 2007, la commission théologique internationale de l'Église catholique romaine a déclaré:
Le concept de "limbes" comme état dans lequel seraient les enfants non baptisés est "une vision trop restrictive du salut ", contraire à la nature même de Dieu, miséricordieux et sauveur et à la nature universelle du Salut.

Ne voulant pas être objet de "critiques trop acerbes" des tenants de la Tradition , je suppose, il a été quand même affirmé : cela "demeure une opinion théologique possible"!!!!! ben sait-on jamais?

Alors, je comprends que des adultes n'adhèrent pas au baptême qui leur a été "imposé" et non choisi... Mais si ils considèrent que cet acte est non avenu c'est qu'ils lui reconnaissent quand même une valeur.. Car pourquoi se faire "débaptiser "de rien ?

Merci Jean Gauci vous qui nous donnez à chaque fois l'envie de réfléchir et d'aller plus loin dans ces réflexions.

en toute Amitié

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Débaptisations

Message par Jean Gauci » ven. sept. 07, 2018 5:41 pm

he bien, voila... Merci Booboon, merci Francippo.
La question posée n'a sans doute pas été résolue mais ce que vous dites, l'une et l'autre, dépasse les jugements péremptoires du type " ceux qui demandent à être débaptisés sont des nuls" et donne un éclairage que je trouve très intéressant.
Je gage que si, engagé dans une religion contraire à ma foi, mon nom avait dû figurer sur le registre d'une synagogue ou d'une mosquée, j'aurais demandé à ce qu'il ne figure plus..
Merci à toutes les deux et bien cordialement à chacune.

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Débaptisations

Message par toto le hirsute » lun. sept. 10, 2018 11:55 am

Jean Gauci a écrit :
ven. sept. 07, 2018 5:41 pm

Je gage que si, engagé dans une religion contraire à ma foi, mon nom avait dû figurer sur le registre d'une synagogue ou d'une mosquée, j'aurais demandé à ce qu'il ne figure plus..
Bonjour,

Il semble cependant que les débaptisations ne soient pas motivées par des changements de religion ou par des questions de foi, mais davantage à des motivations hygiéniques au vu des fréquences qui augmentent lorsque sortent des "affaires".

En effet, de nombreuses personnes ne peuvent pas supporter d'être accusées à la place des autres et essayent donc de s'offrir une virginité en "sortant" de l'endroit souillé. C'est compréhensible. Mais dans le cas de l'Eglise, c'est exactement le contraire qui se passe. En effet, puisque l'Eglise est Sainte, le choix de la débaptisation est pris afin de se séparer de la Sainteté et de retrouver les ténèbres, fuir notre Saint Sauveur crucifié pour notre salut au profit des douceurs et des quiétudes du néant... C'est malheureusement rejoindre ceux qui se sont "excommuniés" de par leurs actes de la Sainteté ecclésiale et donc retrouver les souillures qu'ils voulaient fuir.

Le problème vient aussi du fait du matraquage mental que subissent beaucoup de gens de la part de ceux qui interdisent le jugement. "Il ne faut pas juger" dit-on a longueur de journée. Or le jugement est précisément ce qui permet à notre conscience d'être informée sur le bien et le mal. On juge d'une situation et on prend décision sur la manière dont nous devons la vivre.

Or en confondant le jugement et l'accusation ou la condamnation, de nombreuses âmes sont jetées dans de grandes confusions ne pouvant alors plus discerner le bien et le mal, la vérité du mensonge, leur jugement en la matière leur étant interdit par les biens-pensants. Cette interdiction de jugement qui fait la joie des libertaires est une sorte de castration de la conscience, privée de sa fonction de jugement, elle se pervertit progressivement accusant de mal ceux qui défendent le bien. Au final elles trouvent insupportable qu'il existe une voix qui dise la Vérité, le Bien et le bon et cherchent alors à la fuir le plus loin possible.

Le phénomène des débaptisations est donc plus complexe qu'un phénomène de changement de foi.

Répondre