Le délit de solidarité

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le délit de solidarité

Message par joseph1 » ven. août 31, 2018 7:54 pm

Les habitants de Mayotte en ont marre de l 'immigration illégale. Ils bloquent le service des étrangers de la préfecture :
https://www.ouest-france.fr/mayotte/may ... rs-5943041
Nos compatriotes de Mayotte , devant la non expulsion des clandestins, règlent eux-mêmes leurs comptes en attaquant les habitations de ces derniers :
https://www.defenseurdesdroits.fr/fr/ra ... -mayotte-0

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le délit de solidarité

Message par joseph1 » ven. avr. 05, 2019 12:49 pm

"Les bonnes barrières font les bons voisins"
( auteur inconnu )

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le délit de solidarité

Message par Jean Gauci » ven. avr. 05, 2019 4:46 pm

Avez vous déjà chanté ce cantique, cher Joseph ?

Oh ! Qu'il est bon

Oh ! qu’il est bon d’être tous ensemble.
Oh ! qu’il est bon de chanter ton nom, Seigneur.
Oh ! qu’il est bon d’être tous ensemble.
Oh ! qu’il fait bon dans ta maison.

1.
Toi qui sais et toi qui ne sais pas,
Toi qui aimes et toi qui n’aimes pas,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé.

2.
Toi l’ami que je ne connais pas,
Toi l’ami que je n’attendais pas,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé.

3.
Toi l’enfant au coeur de nos refrains,
Toi l’ancien au coeur de nos chagrins,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé,
Toi le pauvre, l’étranger, le petit, le mal aimé.

Paroles et musique : Raymond Fau, Gaëtan Courrèges (de)


Allez j'ajoute un couplet :

" Toi le pauvre, l'étranger
Chez toi, tu devrais rester
Retourne donc dans ton pays
On ne veut pas de toi ici"

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le délit de solidarité

Message par joseph1 » sam. avr. 06, 2019 11:00 am

Le Nouveau Testament nous incite à accueillir l ' étranger mais il ne dit pas que ce qui vaut pour un individu étranger vaut pour l 'accueil de peuples étrangers.
Une chose est d'accueillir de façon temporaire un voyageur étranger en lui offrant l ' hospitalité et une autre de voir des peuples étrangers s ''installer à demeure.
Il ne faut pas confondre à mon sens un problème humain avec un problème démographique. Oui à l 'accueil d ' étrangers si cela ne déstabilise pas le pays d 'accueil. Il faut tenir compte du réel : l 'immigration actuelle déstabilise l ' Europe. Il faut donc la contrôler.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le délit de solidarité

Message par Jean Gauci » mar. avr. 09, 2019 12:21 pm

Vous avez raison, Joseph... Avant d'accueillir un migrant, il faudrait qu'il parle un français correct, qu'il oublie sa langue et ses coutumes; il serait bon qu'il soit baptisé dans la religion chrétienne et qu'il promette de retourner rapidement dans son pays .
Quand en 1962, je suis arrivé en France, venant d'Algérie devenu indépendante, sur les murs de Marseille était peint en très grande lettres " Pieds Noirs, dehors" et pour faire bonne mesure, le maire de Marseille, Gaston Deferre parlant des français d'Algérie a déclaré : "Qu'ils aillent se réintégrer ailleurs"...
"Il ne faut pas confondre un problème humain avec un problème démographique" dites vous. Effectivement un problème humain se traite humainement; un problème démographique se traite comptablement. Pour allier les deux, il suffit de se mettre une machine à calculer à la place du coeur.
Et le nombre de noyés en Méditerranée ne sera qu'un détail de l'histoire...

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le délit de solidarité

Message par francippo » mar. avr. 09, 2019 3:54 pm

Bonjour Jean Gauci,
Je me permets de vous partager des souvenirs personnels déjà lointains....
En 1962, à Marseille, j'étais au lycée et nous avons accueilli dans nos classes des jeunes filles arrivant d'Algérie...cela s'est bien passé et nous sommes devenues amies.Car si , au début, il y eût quelques tensions car nous avions aussi dans les classes des jeunes filles maghrébines , tout est "rentré dans l'ordre" chaque groupe faisant des "efforts" aidés par les professeurs et le prêtre qui dispensait "les cours de catéchèse" à certaines d'entre nous qui en avaient fait le choix. Des amitiés sont nées alors.
J'ai été, cette année là durant les vacances scolaires, babysitter dans une famille pied-noire qui avait quatre enfants dont une petit bébé de quelques mois... enfants traumatisés il faut le reconnaitre après ce qu'ils avaient vécu sur le sol de l'Algérie.. Puis, peu à peu , ils se sont acclimatés sous le ciel marseillais et nous sommes devenu-e-s ami-e-s.
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le délit de solidarité

Message par Jean Gauci » mar. avr. 09, 2019 4:30 pm

Bonjour Francippo,

Je citais cet épisode de ma vie sans amertume, ni nostalgie. J'ai tout reçu et trop reçu de cette terre française et de ses habitants pour me montrer injuste et ingrat. Je voulais simplement évoquer ce que peut ressentir un exilé ou un migrant quand il est accueilli par des propos hostiles et haineux.
Il y a sans doute des règles à respecter quand on est reçu sur une terre d'adoption, mais je ne crois pas qu'on puisse opposer des arguments de démographie à des malheureux qui risquent leur vie et dont beaucoup se noient. Il ne s'agit même pas de sentiments chrétiens mais d'une élémentaire humanité.

Bien amicalement.
Guy Bezzina

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le délit de solidarité

Message par joseph1 » mer. avr. 10, 2019 2:45 pm

Si des gens se noient en méditerranée c 'est que certains donnent de faux espoirs aux africains, en particulier ceux de l ' Afrique noire. Personne ne se noie dans les détroits au Nord Est de l ' Australie car ce pays a une politique claire : pas un illégal ne sera admis sur le territoire. Si un illégal arrive à détourner ce principe il n 'obtiendra jamais la nationalité.
Je pense que la situation de l 'immigration en métropole entraînera bientôt des réactions telles que celles que l 'on voit à Mayotte. ( voir le premier post de ce fil )
En attendant il est certain que des gens particulièrement sensibles à l 'air du temps , comme les Français issus de nos colonies ou protectorats , estiment que la situation devient dangereuse pour la stabilité sociale. Ils sont à ce sujet les premiers concernés. Comparaison n 'est pas raison , mais ils sont , à mon avis , dans la même situation que les Harkis : pris entre le marteau et l 'enclume. C 'est eux qui paieront les pots cassés.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le délit de solidarité

Message par francippo » jeu. avr. 11, 2019 10:11 am

Merci à vous Guy pour votre témoignage , je vous redis toute mon amitié.
Je suis bien sûr persuadée que lorsque on est "arraché(e)" à sa terre natale le chagrin et le mal être doivent être immenses.Et l'accueil prodigué alors dans le pays où l'on "atterri" nous marque à jamais .
Quant à l'immigration actuelle , en Europe notamment, que certain(e)s qualifient de "sauvage" car ni contrôlée vraiment ni contrôlable, il est vrai....Nous pourrions nous souvenir que le peuple "Français" a été édifié de "bric et de broc" si je peux m'exprimer ainsi... Quid des invasions qui se sont suivies au cours des siècles?... Si bien que dans un coin de la région où je vis (les contreforts de l'Auvergne), il y a de cela bien longtemps des sarrasins ont mis pied à terre et leurs descendant(e)s sont tout à fait bien de chez nous! Et ce n'est qu'un exemple parmi TANT d'autres...
francippo 8-)

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le délit de solidarité

Message par booboon » mer. avr. 17, 2019 2:50 pm

Il me semble qu'il y a toujours eu des mouvements de population qui cherchaient à s'adapter à un nouveau climat par exemple.... Abraham lui même était un migrant
Ce n'est que bien plus tard qu'on a imaginé des frontières, parfois tracées depuis un bureau sans tenir compte ni des populations ni des frontières naturelles : montagnes, rivières, culture, langue....cf. les frontières africaines ....
Alors finalement, à quoi bon vouloir se protéger ? Et se protéger de quoi ? De nos frères humains ? Plus je vieillis, plus je trouve cette conception étrange.... Et je ne peux m'empêcher de penser que chacun des étrangers aurait pu être moi. Si un jour la France sombrait dans une guerre monstrueuse je souhaiterais peut-être mettre mes enfants à l'abri.... ailleurs :?

Répondre