Euthanasie : dernière volonté

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Euthanasie : dernière volonté

Message par Jean Gauci » mar. mai 22, 2018 12:24 pm

Je sais, le sujet est grave, délicat, sujet à des controverses et des prises de positions radicales. Tout le monde s’en mêle : Eglises, associations pour et associations contre, politiques et partis.
Mais nous, qui, en raison de notre âge, sommes les plus concernés, qui nous interrogera, qui nous écoutera.
Passés les 80 ans, chacun s’interroge obligatoirement sur la manière dont il s’en ira.
On nous (les vieux) déclare libres, responsables et, au moins de façon formelle, capables de décision. Or la décision la plus importante qu’il nous reste à prendre ne concerne pas notre héritage, ni même le sort réservé à nos animaux de compagnie...mais bien le respect donné à cette « dernière volonté .
Certains objecteront que notre décision a été altérée par la douleur, que notre liberté a été entachée par un affaiblissement de la conscience ; d’autres enfin brandiront la loi, la loi civile ou religieuse.
Mais le caractère sacré de notre dernier choix, qui est légitime à le contester ou à le violer ?
Et si nous devions commettre une erreur ? Même cette dernière erreur fait partie du caractère inaliénable de notre responsabilité et de notre liberté.
Je peux comprendre les législateurs, les responsables religieux et même et surtout, ceux à qui on demandera d'accomplir le geste impossible à faire par celui qui demande de mourir.
Une multitude de personnalités plus compétentes, plus expérimentées, plus lucides que moi pourront me contredire.
Aucune ne peut se prévaloir de choisir à ma place.
Il fallait que je le dise et que je l’écrive, au cas où, un jour...

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par toto le hirsute » dim. mai 27, 2018 11:47 am

Auparavant, les chrétiens aspiraient à finir martyr. Après une longue ou courte vie de don de soi, de piété, d'effacement et d'abnégation, la fin était laissée à la disponibilité du divin maître. La fin la plus glorieuse étant celle du martyr, la plus désolante celle du dernier soupir dans son sommeil.

Aujourd'hui, après avoir profité d'un confort bien mérité, les chrétiens s'interrogent sur la façon la plus douce et mielleuse de passer de vie a trépas, peut-être après un cocktail, entouré de ses petits enfants, sur un yacht apprêté pour l'occasion ?...
Jean Gauci a écrit :
mar. mai 22, 2018 12:24 pm
Aucune ne peut se prévaloir de choisir à ma place.
Dieu peut-il encore choisir ?

Le témoignage des Saints indique que celui qui a quelque frilosité devant la mort, partira de la manière qu'il redoute le plus.
Cherchons quelle est la mort qui nous sera la plus insupportable, et préparons nous y. Nous offrirons notre Peine à Dieu qui la transformera en gloire.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par Jean Gauci » jeu. mai 31, 2018 9:09 am

Dieu peut-il encore choisir ?

Dieu nous a rendus libres et a renoncéà choisir à notre place. Par ailleurs Celui qui a crié " Que ce calice s'éloigne de moi", regarderait-il avec sévérité celle ou celui qui aurait formulé la même prière ?

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par toto le hirsute » jeu. mai 31, 2018 1:16 pm

Jean Gauci a écrit :
jeu. mai 31, 2018 9:09 am
Dieu nous a rendus libres
Je ne dirais pas cela comme ça. Je dirais plutôt que Dieu a constaté avec regret que l'homme quittait le Paradis pour plonger dans l'erreur, les ténèbres et la douleur. Cette "liberté" est une fraude, un crime de lèse majesté que Jésus renvoie dans les affaires classées, car il a inauguré le salut, et ce salut est entièrement "que ta volonté se fasse et non la mienne" ou encore, "je suis venu faire Ta volonté", ou encore "ce n'est plus moi qui vit mais le Christ",...

La vraie liberté est tout entière soumission à la volonté divine car Dieu nous veut heureux et seule la parfaite soumission à sa providence et à ses commandements nous y introduit. Toute "liberté" usurpée, prise à l'arrachée, contre la volonté divine est ruine et d'ailleurs elle ne peut même plus s'appeler liberté, mais "esclavage de la chair", car la peur de souffrir, la honte de se voir dégradé, est entièrement "chair".

Les Saints ont trouvé des joies inouïes à chanter Dieu au milieu des fournaises des sens et du corps.
Penser que Jésus serait content de voir ses disciples lui demander des aménagements de fin de vie, Lui qui a été crucifié et torturé à notre place, me parait un peu singulier. N'as-t-il pas dit : "que celui qui veut me suivre prenne sa croix".

Son angoisse au jardin des Oliviers ne concernait pas la peur de la crucifixion qui est momentanée et ne dure pas plus d'une journée. Sa grande horreur provenait du fait que Lui, Dieu, fut assimilé au péché et qu'il dut plonger en enfer en tant que Damné par sa propre religion, dans tout ce qui lui est le plus étranger, Lui, la sainteté parfaite ! Et puis cette durée terrible du temps des ténèbres où pendant plusieurs milliers d'années, il offre sa vie pour chacun de nos crimes, plongeant dans l'agonie de cette insupportable compagnie de la mort, pour nous en retirer à chaque instant !

Une mort outrageusement terrible ne parviendra jamais à payer le prix de notre salut. Alors, un peu de difficulté en fin de vie, est-ce-si impossible ? Et si Dieu nous demandait de participer un peu au salut de nos frères ?

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par francippo » jeu. mai 31, 2018 5:44 pm

Je relève quelques passages du Nouveau Testament...pour répondre à toto le hirsute à partir de sa conclusion:
"Une mort outrageusement terrible ne parviendra jamais à payer le prix de notre salut. Alors, un peu de difficulté en fin de vie, est-ce-si impossible ? Et si Dieu nous demandait de participer un peu au salut de nos frères ?"

"Matthieu 23:3
Faites donc et observez tout ce qu'ils vous disent; mais n'agissez pas selon leurs œuvres. Car ils disent, et ne font pas."

Luc 11:46
Et Jésus répondit: Malheur à vous aussi, docteurs de la loi! parce que vous chargez les hommes de fardeaux difficiles à porter, et que vous ne touchez pas vous-mêmes de l'un de vos doigts.

Actes 15:10
Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Dieu, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n'avons pu porter?

1 Jean 5:3
Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles.

Ce sera tout pour le moment
francippo 8-)

marso1
Messages : 0
Inscription : mer. août 09, 2017 1:50 pm

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par marso1 » jeu. mai 31, 2018 6:43 pm

Bonjour
Je vois que : « qu’est ce que la vie et l’euthanasie sont liés et douloureux  » certains seront pour le début et la fin de vie naturels, d’autres que pour le début de la vie , d’autres encore pour l’euthanasie en fin de vie ou maladie.
En cherchant une sortie honorable qui va nous convenir ; un seul commandement devrait nous interroger, j’ai bien dit nous interroger :
« tu aimeras ton prochain comme toi même ». Du commencement à la fin je ne peux le supprimer et me supprimer .
Notre vie et la vie de mon prochain ne m’appartient pas.
A moins qu’il ne me dérange, et là cela devient vraiment dangereux ! c'est toute l’éthique qui est remise en cause dans le respect de la personne du début à la fin, dans toutes les dimensions "vie, procréation, mort" .

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par toto le hirsute » jeu. mai 31, 2018 9:19 pm

Bonjour Francippo,

Ainsi, vous parvenez à l'aide des citations que vous proposez de justifier l'Euthanasie ?
Je n'y vois personnellement aucun rapport, car tous les Saints témoignent que suivre le Christ et obéir à ses lois y compris dans le martyr est une joie ineffable qui est douce et légère à porter, certains parlent même de suavité et de lâcher prise amoureux. Le suicide par le biais d'un autre n'a strictement rien à voir.

Dans vos citations, ce qui était difficile à porter et à accomplir c'était de suivre la loi. Suivre le Christ est par contre une vrai délivrance. Et l'Euthanasie est justement une loi, qui va contre la volonté du Christ toute entière accessible dans l'Eglise. Et pour une infirmière qui doit administrer un cocktail mortel parce que la loi lui oblige , c'est dur et pénible. Arrêtons de vouloir tuer les autres par avortement, euthanasie, au nom de l'amour...

La confusion est habile, mais funeste car il s'agit de la vie et de la mort d'autrui ici. Réclamer qu'un médecin nous tue au nom de l'Evangile est assez irrespectueux. Mais c'est sans doute une question de génération.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par francippo » ven. juin 01, 2018 10:23 am

Ah toto le hirsute!
Je ne veux pas faire un jeu de ping pong avec vous en vous renvoyant le sujet .... Mais votre analyse des textes mis en rapport avec votre interprétation au sujet si terrible de l'euthanasie et de l'avortement, entre autres, montre que vous n'avez absolument pas fait l'effort de comprendre le sens de ces textes .. Est-ce qu'ils vous dérangent à ce point ?
Je n'ai pas mis ces textes pour créer une confusion habile (démoniaque peut-être ????) sur le sujet de la vie ou la mort de l'autre ou de soi d'ailleurs ... mais pour vous permettre d'avoir un peu de recul quand vous vous permettez de mettre en conclusion (je reprends votre phrase pour la 2° fois) :
"Une mort outrageusement terrible ne parviendra jamais à payer le prix de notre salut. Alors, un peu de difficulté en fin de vie, est-ce-si impossible ? Et si Dieu nous demandait de participer un peu au salut de nos frères ?"
Allez asséner cela à des personnes qui souffrent, "le martyre", comme on dit, ou ont, selon votre expression, "un peu de difficulté en fin de vie", pour la Plus Grande Gloire De Dieu !
A chacun/chacune son choix du martyre justement , je vous laisse la primeur...!
francippo 8-)

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par toto le hirsute » ven. juin 01, 2018 12:42 pm

francippo a écrit :
ven. juin 01, 2018 10:23 am
"Une mort outrageusement terrible ne parviendra jamais à payer le prix de notre salut. Alors, un peu de difficulté en fin de vie, est-ce-si impossible ? Et si Dieu nous demandait de participer un peu au salut de nos frères ?"
Allez asséner cela à des personnes qui souffrent, "le martyre", comme on dit, ou ont, selon votre expression, "un peu de difficulté en fin de vie", pour la Plus Grande Gloire De Dieu !
C'est en tous cas ce que l'Eglise a toujours dit. Peut-être n'êtes vous pas d'accord, et qu'il est préférable de lutter contre la souffrance en tuant les souffrants, plutôt que leur proposer de l'offrir à Dieu comme participation à l'oeuvre rédemptrice du fils ?

En tant que Chrétien, il m'est interdit d'imaginer tuer des gens parce qu'ils ont mal. En tant que personne "libre", tout est évidement possible, chacun choisit le sens de sa vie... Un Chrétien appartient au Christ et lui livre sa liberté, car ce joug est une véritable liberté.

Je vous propose la lecture de la lettre apostolique SALVIFICI DOLORIS de Jean Paul II , https://w2.vatican.va/content/john-paul ... loris.html, expliquant la phrase de Saint Paul :

"Je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour son Corps, qui est l'Eglise"
Epreuves du Christ, appelé aussi Homme des douleur, que nous retrouvons dans ce texte d'Esai 53:

Il n'avait ni beauté ni éclat pour attirer nos regards...
Objet de mépris, abandonné des hommes,
homme de douleur, familier de la souffrance,
comme quelqu'un devant qui on se voile la face,
méprisé, nous n'en faisions aucun cas.
Or ce sont nos souffrances qu'il portait
et nos douleurs dont il était chargé.
Et nous, nous le considérions comme puni,
frappé par Dieu et humilié.
Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes,
écrasé à cause de nos fautes.
Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui,
et dans ses blessures nous trouvons la guérison.
Tous, comme des moutons, nous étions errants,
chacun suivant son propre chemin,
et le Seigneur a fait retomber sur lui
nos fautes à tous
»

La lettre apostolique se conclut ainsi (c'est moi qui souligne) :

Le mystère de la Rédemption du monde est étonnamment enraciné dans la souffrance, et en retour celle-ci trouve en ce mystère sa référence suprême et la plus certaine.

Nous désirons vivre cette Année de la Rédemption en union étroite avec tous ceux qui souffrent. Il est donc nécessaire qu'au pied de la Croix du Calvaire se rassemblent en esprit tous ceux qui souffrent et qui croient au Christ, en particulier ceux qui souffrent à cause de leur foi en lui, crucifié et ressuscité, afin que l'oblation de leurs souffrances hâte la réalisation de la prière du Sauveur lui-même pour l'unité de tous. Que se rassemblent là aussi les hommes de bonne volonté, car sur la Croix se tient le « Rédempteur de l'homme », l'Homme de douleur qui a assumé en lui les souffrances physiques et morales des hommes de tous les temps, afin qu'ils puissent trouver dans l'amour le sens salvifique de leurs souffrances et des réponses fondées à toutes leurs interrogations.

Avec Marie, Mère du Christ, qui se tenait au pied de la Croix, nous nous arrêtons près de toutes les croix de l'homme d'aujourd'hui.

Nous invoquons tous les saints qui au cours des siècles ont participé spécialement aux souffrances du Christ. Nous leur demandons de nous soutenir.

Et nous demandons à vous tous qui souffrez de nous aider. A vous précisément qui êtes faibles, nous demandons de devenir une source de force pour l'Eglise et pour l'humanité. Dans le terrible combat entre les forces du bien et du mal dont le monde contemporain nous offre le spectacle, que votre souffrance unie à la Croix du Christ soit victorieuse!

A tous, Frères et Soeurs très chers, j'adresse ma Bénédiction Apostolique.

Donné à Rome, près de Saint-Pierre, en la célébration liturgique de Notre-Dame de Lourdes, le 11 février 1984, en la sixième année de mon pontificat.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Euthanasie : dernière volonté

Message par francippo » ven. juin 01, 2018 2:17 pm

Merci bien pour le texte de Saint Jean-Paul II...mais oui merci bien!!!
En un mot comme en cent maux...voici la fin de ma participation au sujet :
AMEN cad:« qu’il en soit pris note » ou « en vérité »
ALLÉLUIA cad:"louez Dieu"!
francippo 8-)

Répondre