Est-il toujours bon de se souvenir ?

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par Jean Gauci » mar. févr. 27, 2018 9:22 am

C'est le titre d'un article du journal La Croix de ce jour.

Devoir de mémoire, faire mémoire, tout nous invite à nous souvenir et à tirer les leçons du passé.
Pourtant, l'oubli est souvent une nécessité vitale.
Oublier ou se souvenir ... quel choix ?

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par levergero78 » mar. févr. 27, 2018 10:56 am

Comme dirait Mr de la Palisse :

-oublier les mauvais souvenirs,

-se souvenir des bons souvenirs.

et surtout ne pas ressasser, c'est un signe que la "vieillerie" vous a déjà atteint.

n'est-ce pas, Jean ?

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par Jean Gauci » mar. févr. 27, 2018 12:10 pm

Vous avez raison, Levergero...Les souvenirs ne sont à garder que s'ils nous fortifient... mais il y en a tant qui nous assèchent et nous aigrissent.
Je n'aime pas les commémorations qui sont parfois que des spectacles hypocrites qui ne changent pas les hommes mais leur donnent l'illusion d'être justes au seul motif qu'ils se sentent héritiers de héros.. quand ils ne renouvellent pas eux mêmes les méfaits qu'ils dénoncent !

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par booboon » mer. févr. 28, 2018 1:57 pm

Et pourtant chaque messe est une commémoration de la mort et de la résurrection de Jésus..... Nous y faisons mémoire.... ;)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par Jean Gauci » jeu. mars 01, 2018 11:46 am

C'est vrai, Booboon, mais cette commémoration nous dit quelque chose d'actuel et de vivant.
Nous ne pouvons et ne devons faire mémoire de la mort de Jésus que parce qu'il est ressuscité et vivant.
Sans la Résurrection cette commémoration serait vaine...

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par booboon » jeu. mars 01, 2018 12:54 pm

Oui Jean Gauci, et si on revient sur les commémorations militaires par exemple, cela dit toujours quelque chose d'actuel.... cela dit qu'il faut toujours être vigilant, que maintenir la paix n'est jamais gagné d'avance... !

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par levergero78 » jeu. mars 01, 2018 2:40 pm

C'est probablement cette répétition mot pour mot (appelons cela souvenir si vous y tenez) à chaque messe qui finit par lasser même les pratiquants et qui explique, pour partie, le vide de plus en plus profond dans les églises !

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Est-il toujours bon de se souvenir ?

Message par toto le hirsute » jeu. mars 01, 2018 5:50 pm

Jean Gauci a écrit :C'est vrai, Booboon, mais cette commémoration nous dit quelque chose d'actuel et de vivant.
Nous ne pouvons et ne devons faire mémoire de la mort de Jésus que parce qu'il est ressuscité et vivant.
Sans la Résurrection cette commémoration serait vaine...
Oui, d'ailleurs il s'agit d'une "actualisation", et non un souvenir dans le sens de restitution d'un évènement passé devant l'écran de notre imaginaire.

Ce processus d'actualisation est possible grâce à la nature particulière de la réalité.
En effet, par le truchement du rite, nous accédons à un temps spécial, fusionné sur celui qui est actualisé par le rite. Ce n'est pas un déplacement physique, ni même sensible, c'est une correspondance entre des "champs" séparés, non pas une fusion, mais une mise en contact.

En effet, le monde est rempli de "champs" de diverses substances, de temps, d'espace, d'espèces (comme par exemple l'humanité), mais aussi des champs correspondant à des sentiments, des émotions, des colères. Ces derniers champs étaient appelés par les Anciens du nom de divers dieux, l'amour pour Vénus, mars pour la guerre etc...
Par le rite, il était possible de communiquer à ces champs, d'y recueillir Amour ou colère pour ensuite l'utiliser contre des ennemis, des amants....

La magie et même la sorcellerie utilisent ces "champs". Ainsi dans l'exemple d'une poupée vaudou, l'action maléfique exercée ne se déplace pas par une onde, un courant d'énergie ou par un déplacement d'une pensée. Le processus n'est pas "local" et ne dépend pas de distance ou de temps. Le sorcier place l'objet maléfique dans le champs de sa victime à l'aide d'un témoin de celle-ci (cheveu, salive), et il le fait depuis n'importe quel lieux sur terre, car notre propre champs rempli tout l'univers. Il suffit de le trouver par correspondance et puis par activation.

La physique quantique commence a pénétrer cette réalité des champs non locaux.

Pour ce qui est du sacrifice sanglant de la Messe, l'actualisation suit le même processus. Par la parole (la liturgie de la parole), le prêtre accède au Champs sacré du Christ, par les offrandes et la prière eucharistique l'assemblée y est conviée et soudain, nous sommes à la dernière scène, sous la croix... le Rite nous a introduit dans le champs sacré du Christ à l'instant T. Le témoin est l'hostie, qui est, par le rite, Dieu fait Homme, et ce témoin est placé dans notre champs propre afin que nous devenions ce que nous avons mangé, le corps du Christ.

Cela ne s'est pas passé sous forme sensible, "corpusculaire", mais sous la forme "ondulatoire" des Champs qui baignent notre réalité. C'est donc bien du factuel, du vrai, mais invisible et inaccessible au sensible. :) C'est pour cela qu'il s'agit d'une "actualisation" et non d'un simple souvenir.

Répondre