La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
estelle.couvercelle
Site Admin
Messages : 212
Inscription : ven. févr. 01, 2013 10:59 am

La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par estelle.couvercelle » lun. sept. 07, 2015 11:11 am

Image

Illustration de Sabine Allard


Sur ce sujet, des sensibilités différentes s’affrontent à travers le monde. « Si une personne est gay et cherche le Seigneur, qui suis-je pour la juger ? » a dit le pape François.

Les documents préparatoires au synode affirment que « chaque personne, indépendamment de sa tendance sexuelle, doit être respectée dans sa dignité, accueillie avec sensibilité et délicatesse ».

Tout en rappelant que le mariage entre un homme et une femme est une réalité différente de celle des unions homosexuelles, ces documents demandent « une attention spécifique à l’accompagnement des familles où vivent des personnes ayant une tendance homosexuelle ».

► Faites-nous partager votre opinion, vos expériences…
► A lire La place des personnes homosexuelles dans l’Église, dans Pèlerin, n° 6928, du 10 septembre 2015.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par Jean Gauci » lun. sept. 07, 2015 12:23 pm

Soyons clairs. Il faudra beaucoup de temps et sans doute beaucoup d'efforts pour changer notre regard sur la présence des homosexuels dans l'Eglise.
Contrairement aux couples divorcés remariés qui n'attirent le regard de personnes , la visibilité des couples homosexuels est évidente et ne manque pas de créer au mieux un malaise au pire une gène ou un scandale.
Tous les raisonnements vertueux prêchant la compréhension, la tolérance, le respect, le droit des personnes ne suffiront pas pour le moment à gommer ce sentiment de malaise hérité d'une longue éducation où l'homosexualité était considérée comme une perversion ou une maladie.
Or il est clair que ces personnes sont nos frères et comme nous enfants de Dieu et qu'elles ont leur place à nos côtés dans la maison commune.
Il faudra aux chrétiens une sérieuse conversion pour normaliser la communion à ceux qui nous semblent étrangers... mais peut-être faudra-t-il aux personnes homosexuelles beaucoup de prudence, de discrétion et de compréhension ( eh oui...)
pour comprendre les réserves et les réticences des fidèles habitués à d'autres schémas moraux !

t8511030
Messages : 2
Inscription : dim. déc. 19, 2010 10:10 pm

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par t8511030 » dim. sept. 13, 2015 11:37 am

Bonjour et merci pour ce beau témoignage plein d'humanité.
Amie d'homosexuels, homme et femme, des gens fabuleux, mais autant que d'autres amis hétéro, j'ai besoin de réagir à cet article. De mon coté, étant concrètement hétéro (et incapable d'être homo), je comprends pourtant complètement ce que peut ressentir Julien ! A t-on le droit de discriminer qqu sur quelque chose d'aussi intime que l'amour et l'acte sexuel lié ? C'est incompréhensible pour moi !
Je crois que le pape nous donne vraiment la voie et que les chrétiens ont de grands efforts à faire en terme de tolérance ! je reste choquée profondément de constater que dans les personnes les plus réservées par rapport aux gays et lesbiennes, se trouvent de nombreux chrétiens, pratiquants. En quoi est ce gênant pour notre vie à nous ? en quoi la sexualité des autres posent problème ? Batifoler d'un lit à l'autre, pour des hétéro, pose moins de problème que savoir deux personnes de même sexe amoureuses et heureuses ensemble ! c'est un comble ...
Je remercie Julien Pointillart pour son beau témoignage d'amour et de fidélité. Et du coup, par le hasard de la pagination, l'article finit en face du livret "croire". La première lecture de ce dimanche nous dit "quelqu'un veut il plaider contre moi ? comparaissons ensemble ! quelqu'un veut il m'attaquer en justice ? qu'il s'avance vers moi" : ceci nous dit clairement qu'avant de juger, de nier, de dénigrer, il faut aller voir l'autre et faire ce pas indispensable !
la deuxième lecture quant à elle nous dit aussi : ainsi donc la foi, si elle n'est pas mise en œuvre, est bel et bien morte ... moi, c'est par mes œuvres que je montrerai la foi". Comme chrétien, notre œuvre est la tolérance et l'acceptation de l'autre avec ses différences ! Ne pas tolérer un(e) homosexuel(le), ne pas accepter que notre fils(fille) vive une sexualité différente de la nôtre, le(la) rejeter pour cela, est-ce être dans la foi ? en quoi vivre à coté d'un homo, homme ou femme, dans notre entreprise, dans notre maison, dans notre association, dans notre club de gym, de danse, de cartes .. est une limite pour nous ? cela nous met-il en danger de quoi que ce soit ? je crois que la réponse est clairement NON ! et donc, en bon chrétien, en homme et femme de foi, notre seule œuvre est l'acceptation de l'autre dans sa richesse et son originalité ! Merci

Montsi
Messages : 0
Inscription : dim. sept. 13, 2015 11:44 am

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par Montsi » dim. sept. 13, 2015 6:29 pm

Jésus n'est pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.
Si l'homosexualité est un péché, alors les homosexuels devraient, en toute logique, avoir leur place dans l’Église.

Les religieux (prêtres, moines) m'ont toujours bien reçu dans l’Église. Pourtant Dieu sait que je leur ai tout dit de moi. Je ne me suis jamais senti rejeté par L’Église. Mais par beaucoup de fidèles qui vont à la messe du dimanche, si !

Pendant un temps assez long, plusieurs années (20 ans ?), j'ai quitté l’église de mon village pour aller à la messe du samedi dans une ville à 80 km de chez moi. Dans mon village c'était impossible. Il y a un autre homosexuel catholique, de plus de 20 ans que moi, dans mon village qui allait à la messe tous les dimanches et qui aidait beaucoup le prêtre. Mais quand les gens ont su qu'il était homosexuel, il n'a pas réussi à continuer d'aller aux messes. Il a tout simplement arrêté. Dans les petits villages perdus loin des villes, c'est très difficile. Mais les choses avancent quand même. Très lentement...
Le Seigneur m'a fait comprendre que je devais retourner aux messes dans ma paroisse, il y a peu de temps. J'y suis allé avec de l'angoisse, mais rempli de confiance en notre Seigneur. A part deux personnes qui m'ont regardé de travers au début, tout s'est très bien passé. Je comprends bien l'une de ces deux personnes, car sa soeur (maintenant décédée) a été trahie dans son mariage. Sans le savoir, elle s'est mariée avec un homosexuel. Donc celui qui me regarde de travers doit faire une projection de son ex-beau-frère sur moi. Pourtant, je suis bien homosexuel, mais pas du tout en couple et encore moins marié avec qui que ce soit.
L'autre personne qui me regarde de travers est une personne qui aime les commérages. Donc, ma foi ça ne me regarde pas.
Je prie pour que ces deux personnes trouvent la paix en elles. Surtout cellequi a eu une soeur qui a été trahie, car cela fait mal.

Pendant un jour de congé, j'ai eu l'occasion d'aller prier le chapelet dans mon village. Nous n'étions que 6 personnes. Mais j'ai été bien reçu. Quand je le pourrai, j'y retournerai.

Voilà, d'une manière très générale ma vie spirituelle publique s'arrête à cela. Et c'est bien. Tant que le Seigneur ne me fera pas comprendre que je dois m'engager dans l’Église, je continue comme cela. Mais si un jour le Seigneur me fait comprendre que je dois m'engager quelque part, alors je Lui obéirai. Je suis à sa disponibilité. Mais je doute que les gens de mon village veuillent revoir un homosexuel s'engager auprès d'eux.

PS : je n'aime pas trop le terme "personnes homosexuelles". En principe, on met le mot "personne" devant un autre mot perçu comme étant péjoratif. Une personne déficiente mentale, une personne handicapée dit-on.
Si j'arrive à m'accepter tel que je suis, c'est bien parce que je me considère comme un homosexuel tout simplement. Si je devais mettre le mot "personne" devant le mot "homosexuel", c'est que quelque part, dans le fond, je porterais un jugement négatif.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par hélios » lun. sept. 14, 2015 11:04 am

J'ai lu votre témoignage avec beaucoup d'attention.

Il est très intéressant et montre quand même que les choses ont évolué.

Je suis tout à fait d'accord avec votre remarque très pertinente sur le titre de Pèlerin : "personnes homosexuelles "........Ce titre me paraît équivoque le mot "personne" adoucissant "homosexuelle". Pèlerin me semblerait bien inspiré de modifier ce titre et de tenir compte de vos remarques.

La plupart des catholiques accueillent les homosexuels et vous savez que, au dernier synode national des protestants ( Eglise Protestante Unie de France) il a été décidé que les pasteurs pourraient bénir l'union d'homosexuels. Pèlerin a écrit un article sur la question ( je n'ai plus en tête les références). Et j'ai envoyé un post sur le sujet ( je crois que c'est dans "Actualités).

Bon courage

Hélios

Jo.79
Messages : 31
Inscription : mer. juin 23, 2010 6:18 pm

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par Jo.79 » lun. sept. 14, 2015 11:27 pm

Il n'y a, bien évidemment, aucune raison pour que l'église n'accepte pas les homosexuels et souvent les prêtres ne savent pas ou ne peuvent pas transmettre ce bon sens à leurs paroissiens.
Les chrétiens bien pensant sont souvent les plus difficiles à convertir ! :roll:

Je connais également deux hommes engagés dans leur paroisse; ils participent aux célébrations et l'un d'eux fait du catéchisme sans difficulté .

Vous nous donnez un très beau témoignage, Montsi !

Comme vous, ainsi que notre amis Hélios, je réfute ce terme de
"personne homosexuelle"
Il est vraiment dommage de s'identifier par sa sexualité .
Mais comment se définir autrement ?
Montsi a écrit :Jésus n'est pas venu appeler les justes, mais les pécheurs.
Si l'homosexualité est un péché, alors les homosexuels devraient, en toute logique, avoir leur place dans l’Église.
Aimer quelqu'un du même sexe que soi n'est pas un péché ! l'amour vient de Dieu et il n'y a pas de "mauvais amour"
Ce qui un est péché est la relation sexuelle entre personnes de même sexe au même titre que l'adultère ou tout autre comportement .

Jo 79

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par BonduAMJ » mer. sept. 16, 2015 10:19 am

Il y a toujours eu des personnes qui ont été attirées par une autre du même sexe et ne seront jamais capables d' être amants de quelqu 'un de l' autre sexe.
C' est ainsi, et ce n' est pas un péché.
De là à exiger que, parce qu 'ils ont été faits ainsi, lls restent chastes toute leur vie ! Qui peut se permettre de l' exiger d' eux ? Ils n' en sont pas responsables et n 'ont pas fait le vœu de chasteté !
Mais, hélas ! il y en a toujours pour croire qu 'on est responsable et coupable d' être homosexuel !
Un bon prêtre que j' ai connu disait d 'un homosexuel : il n' a qu'à coucher avec une femme et il changera vite d' avis. Ce qui est faux...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: La place des personnes homosexuelles dans l’Église

Message par hélios » mer. sept. 16, 2015 11:20 am

Entièrement d'accord avec vous, Bondu.

Duteurtre, qui est homosexuel dit que c'est une petite bizarrerie de la nature......

Hélios

Répondre