Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par toto le hirsute » mer. janv. 24, 2018 1:52 pm

Jean Gauci a écrit :
toto le hirsute a écrit :Le titre "le combat des femmes" mérite une précision. C'est le combat des femmes déjà nées contre celles à naître, puisqu'il y a plus de femmes qui naissent que d'hommes, il doit y avoir plus d'avortement de petites filles que de petits garçons.
Je suis toujours étonné que dans un sujet aussi grave et délicat dans des situations dramatiques pour celles qui les vivent, on puisse user de réponses cyniques comme si tout cela n'était que de la rigolade.

Bonjour,

En fait, l'avortement est en lui-même très cynique, puisqu'il s'agit de tuer des bébés dans le sanctuaire maternel, tout en entourant ces horreurs de compassion, car c'est difficile, ce n'est pas gai, c'est cependant nécessaire...etc.. La quantité gigantesque de ces enfants qui sont jetés dans les poubelles des hôpitaux est proprement abominable, et probablement jamais vu de toute l'histoire de l'humanité.

Mettre sur la balance une situation embarrassante et le meurtre d'un enfant dans ces conditions me parait davantage relever du cynisme...

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par booboon » jeu. janv. 25, 2018 2:08 pm

Désolée d'être crue, mais si ces bébés n'étaient pas dans des poubelles d'hôpitaux, ils seraient dans les poubelles communales.... la mère n'aurait aucun soin, et ce serait pire. Ou bien elle partirait à l'étranger faire ce que son pays ne lui autoriserait pas... personnellement, je préfère que l’État sache protéger ses citoyens, fussent-ils dans la détresse....
ça me fait légèrement sourire le discours d'hommes qui pensent qu'une femme avorte comme elle va faire une prise de sang....
Comptez autour de vous le nombre de femmes qui a avorté par confort.... ah non c'est vrai vous n'en connaissez sans doute pas....

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par francippo » jeu. janv. 25, 2018 2:17 pm

toto le hirsute,
Croyez bien qu'en tant que femme , mère et grand-mère je suis absolument contre l'avortement...en ce qui Me concerne...MAIS...oubliez-vous tous les enfants qui ont été supprimés dans les siècles passés par des "faiseuses d'anges"? avortements qui la plupart du temps entraînaient les mères ayant recours à ces méthodes souvent dans la mort par septicémie...j'en parle en connaissance de cause car ma grand-mère est morte ainsi à 28 ans en laissant deux orphelins de 6 ans et de 2 ans...elle ne pouvait pas assumer un 3° enfant...au cours du XX° siècle ,vivant chichement en travaillant 7 jours sur 7 et plus de 15 heures par jour! Les méthodes de contraception étaient inconnues sauf l'abstinence et pas tous les hommes étaient capables de s'abstenir justement!!!si vous voyez ce que je veux dire? et après c'était à la femme de se "débrouiller " si vous voyez encore ce que je veux dire?
Ne jetez pas la pierre à celles qui ont recours à l'avortement.. A moins que vous n'ayez jamais péché!dixit Jésus de Nazareth.....Je ne crois pas que ces femmes fassent cela de gaieté de cœur...Mais il est vrai par contre d'après ce qu'en disent les médias que dans des pays comme la Chine ou les Indes en particulier les embryons filles sont sacrifiés en grand quantité.. Et là qu'en dites-vous? faut-il faire une croisade dans ces pays???Je suis prête à vous suivre si vous lancez cette croisade!
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par Jean Gauci » jeu. janv. 25, 2018 4:20 pm

Francippo,
J"ai aimé votre réflexion sur l'IVG.
L'écueil que vous dénoncez est bien celui de l'amalgame des principes et de ceux qui les transgressent.
Si l'IVG était interdite aujourd'hui, est-ce que les avortements cesseraient ?
On peut être opposé à l'IVG et reconnaitre que cette pratique constitue un progrès par rapport à ce qui se faisait et ce qui se ferait si on devait l'interdire.
En tout cas, c'est avec bienveillance et prudence que notre regard doit se porter sur celles qui y ont recours. Leur décision appartient à leur conscience, pas à la nôtre.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par francippo » jeu. janv. 25, 2018 6:10 pm

Bonjour Jean Gauci,
Je perçois bien que nous sommes sur les mêmes longueurs d'onde.
Je partage le sens de votre réponse.
Oui soyons bienveillantes/ bienveillants envers ces femmes qui ont recours à l'IVG.
Qui sommes-nous pour nous permettre de porter un jugement critique sur elles!
Peut-être ne trouvent-elles pas, sur leur chemin, "un homme" comme Saint Joseph pour les accueillir par amour , elles et l'enfant qu'elles portent!
francippo 8-)

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par booboon » jeu. janv. 25, 2018 7:11 pm

francippo a écrit :...oubliez-vous tous les enfants qui ont été supprimés dans les siècles passés par des "faiseuses d'anges"? avortements qui la plupart du temps entraînaient les mères ayant recours à ces méthodes souvent dans la mort par septicémie...j'en parle en connaissance de cause car ma grand-mère est morte ainsi à 28 ans en laissant deux orphelins de 6 ans et de 2 ans...elle ne pouvait pas assumer un 3° enfant...au cours du XX° siècle ,vivant chichement en travaillant 7 jours sur 7 et plus de 15 heures par jour! Les méthodes de contraception étaient inconnues sauf l'abstinence et pas tous les hommes étaient capables de s'abstenir justement!!!
Marie-Bernadette Dupuy écrivain qui écrit un certian nombre de romans, décrit très bien cette société, en particulier dans se trilogie "Angelina". Je vous conseille vivement la lecture de cette auteur(e) ou auteur.e ou auteur comme vous voulez !! ;)

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par levergero78 » jeu. janv. 25, 2018 7:48 pm

francippo a écrit : ...Peut-être ne trouvent-elles pas, sur leur chemin, "un homme" comme Saint Joseph pour les accueillir par amour , elles et l'enfant qu'elles portent!
francippo 8-)
Bien sûr et il y a aussi celles qui sont violées, surtout les très jeunes filles...

toto le hirsute
Messages : 0
Inscription : jeu. oct. 27, 2016 8:44 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par toto le hirsute » ven. janv. 26, 2018 11:13 am

Jean Gauci a écrit :Leur décision appartient à leur conscience, pas à la nôtre.
Oui, comme tout crime, le sang innocent retombe sur celui qui a tué et encombre de ténèbres sa conscience. Connaissant cela n'est-il pas du devoir du Chrétien de dire clairement qu'un problème ne se règle pas en tuant quelqu'un ? Ne faut-il pas empêcher cette pollution de conscience ? Ne faut-il pas libérer les femmes de ce poids, de ce "choix" abominable qu'on leur donne pour mieux vivre ?

Faut-il sourire et aimer devant un avortoir en laissant le crime à la conscience mal éclairée de personnes fragiles ? Je pense au contraire qu'il faut parler de l'horreur de l'avortement, du fait qu'il ne règle AUCUN problème, mais pire qu'il transforme des problèmes d'argent, de relation, de crainte du lendemain, en CRIME, en infanticide.

C'est absolument pitoyable et je me réjouis que la nouvelle génération catholique soit plus vigoureuse dans ses positions que celle qui a laisser faire ces horreurs pendant des décennies. Facile après de laisser ça sur la conscience des femmes...

L'avortement est un crime contre l'humanité, ce n'est pas un truc domestique, privé, cela impacte toute la société, c'est donc une réponse de toute la société qui doit être apportée et SURTOUT PAS laisser le choix du crime aux seules femmes fragilisées par les comportements odieux des beaux parents (pressions) , des compagnons ou des médias (justification)... D'abord en finir avec cette license sexuelle qui plonge en enfer des générations d'âmes mal affermies, cette sorte de "pression" qui impose que toute personne de plus de 16 ans soit un objet sexuel a disposition de "celui dont on est amoureux", ce manque de courage des aînés de dire la beauté de la chasteté et du respect de l'Amour noble, bref il y'a à faire...

Je pousserais même à dire que toute personne qui encourage à l'avortement (personnes qui actuellement bénéficient de subventions de l'état, via les organismes odieux du planning familial), soit poursuivie pour "complicité de meurtre" sur personnes fragilisée, y compris parents, beaux-parents, amis et quiconque par une attitude permissive laisse à penser que TUER un autre homme est une solution a un problème domestique.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par francippo » ven. janv. 26, 2018 1:50 pm

toto le hirsute....
Comme toujours vous "biaisez", vous "tournez autour du pot" en y mettant des formes mais vous NE RÉPONDEZ PAS sur le fond de la question..parlez-nous des hommes aussi...(les Adams si vous préférez!) Et arrêtez d'utiliser une forme de "cris d'orfraie " par écrits interposés . Certes il y a DRAME...mais pas celui que vous nous décrivez en long en large et en travers...Il a une toute autre dimension ..et vous le savez fort bien. Merci.
francippo 8-)

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par joseph1 » ven. janv. 26, 2018 2:10 pm

Jean Gauci a écrit :Francippo,
J"ai aimé votre réflexion sur l'IVG.................................

En tout cas, c'est avec bienveillance et prudence que notre regard doit se porter sur celles qui y ont recours. Leur décision appartient à leur conscience, pas à la nôtre.
Il appartient à la conscience de chacun de vivre ou pas dans une société qui autorise le meurtre. De vouloir ou non une telle société. C 'est là un choix collectif.

Répondre