Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
levergero78

Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par levergero78 » jeu. nov. 27, 2014 10:34 am

Mercredi soir 26 novembre, sur France 2, un excellent téléfilm sur les trois jours de débats à l'Assemblée Nationale fin novembre 1974 concernant le combat d'une femme -qui inspire le respect - pour toutes les femmes, afin d'obtenir le 29 novembre le vote de la loi légalisant l'interruption volontaire de grossesse, appelé avortement (terme que j'abhorre) par les cathos, qui était avant cette loi qualifiée de crime.

Ce combat d'une femme interprété magistralement et en nuances subtiles par l'actrice Emmanuelle Devos qui incarnait le personnage d'un grand courage du ministre de la santé Simone Veil défendant le projet de loi devant une assemblée d'hommes car il n'y avait que 9 femmes députés à cette époque là.

Elle fut agonie d'injures et d'insultes scandaleuses, ignominieuses, inacceptables, d'autant qu'en plus elle était juive...

Cette période me rappelle, en pire, la césure de la société française comme celle que nous connaissons depuis plus d'un an pour le mariage pour tous, droite catho contre tous les autres.

Evidemment il est difficile de défendre et d'approuver un tel combat sur un forum chrétien-catholique car ce n'est évidemment pas le meilleur lieu.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par andrevii » jeu. nov. 27, 2014 12:22 pm

Bonjour


Evidemment il est difficile de défendre et d'approuver un tel combat sur un forum chrétien-catholique car ce n'est évidemment pas le meilleur lieu.

Ce n'est certainement pas le meilleur lieu mais c'est quand même un endroit où on a le devoir de ne pas se voiler la face et de ne pas éluder les problèmes de société.

Il y a l'aspect moral mais ce n'est pas tout. Il y a aussi l'aspect économique, politique, démographique.

En avortant les enfants dans le ventre de leurs mères, nous condamnons à terme notre type de société. C'est de l'arithmétique cours moyen première année.

Les français de souche ne veulent pas comprendre ça, tant pis pour eux.

Quant à la loi sur l'IVG, c'est pour moi une loi scélérate basée sur des contre-vérités. Quand on dit : "la femme est libre de disposer de son corps" C'est faux ! Elle dispose pour autrui, l'enfant à naître.

Pourtant il y a des ilots de résistance. J'ai conservé un souvenir ému de cette émission de télé où l'animateur cherchait à rétablir les liens sociaux en faveur d'une adolescente chassée par sa famille pour délit de grossesse. En résumé :

15 ans, origine antillaise, chassée par ses parents, bébé ballotté à droite à gauche, aidée par les copines de classe, les voisins, la crèche, les parents du jeune homme.

- Mademoiselle, nous sommes au 21è siècle, vous n'avez pas consulté le planning familial, une assistante sociale, un médecin ?
- Oui. Mais tous ils voulaient tuer mon bébé. Je ne voulais pas qu'on tue mon bébé.

Si j'avais pu la faire sortir de l'écran, je l'aurais embrassée.

Cependant je peux comprendre une décision collégiale dans quelques cas de dénuement extrême, viol, malformation irréversible, détresse sociale. Encore que ce raisonnement ne soit pas absolu.

André.

levergero78

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par levergero78 » jeu. nov. 27, 2014 6:43 pm

En lisant votre post, André, je crois entendre Eric Zemmour qui soutient que "l'I.V.G. est l'Austerlitz de notre temps" (rien que ça) !

Vous devez surement vous en souvenir, mais le mot d'ordre de la ministre de la santé de l'époque, Mme Simone Veil, n'a jamais varié : arrêter la boucherie, alors que des centaines de femmes mouraient chaque année en avortant clandestinement. C'était Françoise Giroud, autre ministre de Giscard et Chirac, en charge de la condition féminine, qui déclarait que les femmes doivent être maîtres de leur corps. Pas madame Veil qui a voulu traiter ce problème uniquement sur le plan de la santé et de cette mortalité énorme de femmes souvent très jeunes.

Les IVG n'ont pas augmenté en nombre depuis l'existence de cette loi contrairement à ce que prédisaient les cathos, et en plus cette mortalité injuste et cruelle a pratiquement disparu.

Voilà André.

steph czap
Messages : 368
Inscription : ven. avr. 05, 2013 12:56 pm

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par steph czap » jeu. nov. 27, 2014 7:11 pm

Bonjour à tous,
1974 : année de ma naissance, année liée à la Loi Veil !
C était une révolution pour les femmes et beaucoup (TROP) autour de moi y ont eu recours pendant ces 40 années...
De tous les exemples qui me viennent en tête, un seul était insurmontable et aurait condamné cet enfant a une vie courte et extrêmement douloureuse...
Un autre me touche en plein coeur : un petit frère ou petite sœur que je n ai jamais eu... et qui n a pas vu le jour pour d horribles raisons, dont bien sûr j ai été le prétexte... Quelle horreur ! Quelle lâcheté !
Comme toute loi, je ne discuterai pas de sa légitimité et quelque part elle est défendable, pour les raisons que vous évoquez, André, et aussi car des femmes sont mortes en s adressant a des barbares ou ont vu leur vie brisée suite a une grossesse non désirée.
Mais si les femmes ont le droit de disposer de leur corps elles ont aussi le devoir de le respecter en n en faisant pas seulement un instrument de plaisir mais aussi en prenant conscience qu elles peuvent être le réceptacle de la VIE !
Madame Veil est une grande femme et a eu raison de se battre comme elle l a fait.
Ce que font ses "filles ingrates et insensées" de sa loi n a rien à voir avec elle.
Sujet douloureux et qui demande réflexion , comme devrait l être chaque décision d IVG !
Stéphanie

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par Jean Gauci » ven. nov. 28, 2014 7:07 pm

Je crois que les évêques ont raison de rappeler que l'avortement est toujours un échec, souvent un traumatisme, parfois un drame.
Ils n'ont pas eu raison me semble -t-il de condamner le préservatif et d'autres méthodes similaires.
Pour autant, est-il envisageable de faire machine arrière pour l'avortement comme pour les mariage des homosexuels ?

Comme c'est invraisemblable, il me parait normal de rappeler les principes chrétiens mais aussi plus juste de laisser chaque personne libre de ses choix sans anathème et sans condamnation.
Les femmes dans ces situations ont besoin d'être comprises, respectées, accompagnées mais pas condamnées et jugées.
J'aurais préféré qu'à côté du rappel des principes, l'Eglise ait une parole d'amour et de consolation pour celles qui ont recours à l'interruption de grossesse.

mémébernie
Messages : 307
Inscription : dim. sept. 05, 2010 4:06 pm

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par mémébernie » sam. nov. 29, 2014 7:01 pm

Quel grand débat...
Je crois et j'en suis sûre...
d'abord, on n'aurait pas dû "enseigner" en 6ème "l'éducation sexuelle"...
Mon fils, n'avait pas bien compris... et j'ai dû lui expliquer, comme chaque maman devrait le faire !
J'ai toujours répondu à leurs questions suivant leur âge, n'enlevons pas l'innocence de l'enfance....
après, certains veulent "savoir"... Un 5ème rentrant de vacances disait à ses copains : je l'ai fait... ayant entendu, sachant de quoi il parlait, je lui ai dit: et maintenant tu es plus malin ??? Ils sont curieux...
une de mes collègues, portant un stérilet s'est quand même retrouvée enceinte....
La gynéco, bien sûr, a proposé... l'IVG.... La connaissant bien, je l'ai prévenue: attention, tu peux le regretter!
- Oui mais, la gynéco..... et quelques années après je l'ai rencontrée....
Oh, Bernadette, combien de fois je pense à ce que tu m'as dit... J'ai eu un autre bébé, mais je pense TOUJOURS à ... il aurait...tel âge !
Accompagner ces femmes physiquement et moralement... Expliquer aussi les risques encourus : certaines femmes n'ont que quelques ovulations... et restent stériles !
BIEN étudier et accompagner chaque cas....
Voir pourquoi elle veulent avorter, et si vraiment on ne peut faire autrement, je suis d'accord que cela se fasse par un médecin!!! Car si une femme veut vraiment avorter, elle le fera... ailleurs.

steph czap
Messages : 368
Inscription : ven. avr. 05, 2013 12:56 pm

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par steph czap » dim. nov. 30, 2014 5:07 pm

Cher Jean,
Vous avez raison de rappeler les devoirs de l Église face à chaque personne qui souffre.
Et nous aussi , Chrétiens, nous avons les mêmes devoirs et obligations, il est bon que vous nous le remémoriez.
Au delà de l avortement , ce sont surtout les raisons pour lesquelles cette décision est prise qui sont un échec.... qui survivra a l acte en lui même.
L avortement supprime la conséquence, jamais la cause.
En lisant votre post, je me dis que je n ai pas a juger, que j ai commis une erreur et que mes convictions ne sont pas toujours en adéquation avec ce que devrait être le vrai Amour Chrétien dont je parle si souvent et qui me permet d avancer dans la vie.
Je vous remercie par conséquent, par vos mots, de m avoir permis de porter ma réflexion un peu plus loin.
Bonne semaine
Stéphanie

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par Jean Gauci » lun. déc. 01, 2014 12:41 pm

Stéphanie,

Loin de moi, l'idée de donner des leçons. S'agissant d'une décision de femme, un homme n'est pas autorisé à juger. Cela me rappelle la page d'Evangile sur la femme adultère. Les lapidations ne concernent jamais les hommes...
Je crois, mais ce n'est que mon ressenti, que la règle suprême est l'amour ( "L'amour c'est la plénitude de la loi") et que l'amour doit toujours précéder la loi et l'accompagner.
"au delà de l avortement , ce sont surtout les raisons pour lesquelles cette décision est prise qui sont un échec.... qui survivra a l acte en lui même." écrivez vous.
Comme vous avez raison ! Et comme il est injuste de faire peser sur la femme seule la responsabilité d'une décision et les conséquences de cette décision pour un acte qui a été réalisé à deux !
Bien amicalement.
j.g

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par joseph1 » lun. févr. 22, 2016 3:16 pm

L'effigie de l'évêque de Bayonne brûlée en place publique lors d'un carnaval. La cause : ses prises de position contre l 'avortement . Et , comme on le voit à la fin du texte , le responsable local du P.S. approuve.
Pour le P.S. il est vital de diffuser la " libération sexuelle" ; ils n 'ont plus que ça à proposer.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... rnaval.php

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: Le combat des femmes - l'I.V.G. - novembre 1974

Message par levergero78 » lun. févr. 22, 2016 5:18 pm

Tout le monde sait que la gauche et les féministes (qui sont généralement de gauche) sont intolérants comme le sont aussi les cathos tradis fondamentalistes qui firent mourir, autrefois, sur des bûchers les cathares et les albigeois notamment et qui injurièrent, plus récemment, cette courageuse Simone Veil défendant sa loi devant des députés (de droite) en furie...

Alors le minable spectacle de Bayonne monté par la gauche n'étonne personne. Il eut mieux valu le passer sous silence...

Répondre