enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
davidounet87
Messages : 59
Inscription : mar. avr. 29, 2014 8:22 pm

enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par davidounet87 » mar. sept. 30, 2014 1:11 pm

Une parent d'élève d'une école primaire de Haute-Vienne s'offusque que la Marseillaise soit enseignée aux enfants de CE2, certainement en raison des paroles qui ne sont pas fleur bleue.
Il y a avait eu débat il y a quelques années sur le changement ou pas de ces paroles guerrières.
Pour ma part, je considère que cet hymne fait partie de notre socle national, commun à tous les Français. Changer les paroles serait faire affront à la mémoire de nos aïeux qui se sont battus dans les tranchées ou les maquis.
Je me souviens, il y a 30 ans maintenant, de la présence obligatoire des élèves lors des cérémonies du 8 mai et du 11 novembre, hymne à la clé.
L'an dernier, dans ma ville de 4.000 habitants, j'ai assisté au 11 novembre avec mes jeunes enfants (4 et 7 ans). Il n'y avait que 6 enfants (d'école primaire) présents, qui, avec le directeur de l'école et une institutrice, ont déposé des bouquets confectionnés personnellement.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par andrevii » mar. sept. 30, 2014 2:21 pm

Bonjour

Changer les paroles serait faire affront ....

Je ne partage pas votre point de vue sur ce point. On peut très bien changer les paroles en en conservant l'esprit.

Puisées à différentes sources au cours d’une nuit d’ivresse, les paroles de Mr Rouget de l’Isle sont dans le ton d’une époque révolutionnaire et guerrière. Elles sont aussi un tissu de mauvais goût truffé de fautes de syntaxe. En voulez-vous quelques exemples ?

Contre nous de la tyrannie
L’étendard sanglant est levé.

Voici une bien curieuse inversion. Il faudrait lire:

L’étendard sanglant de la tyrannie est levé contre nous.

Pour un pays dont l’une des qualités premières est la clarté du langage, on attendait mieux.

Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats …

Mugir ? Comme des vaches ? Alors que les soldats se battent comme des lions ?

Ils viennent jusque dans nos bras
Égorger nos fils, nos compagnes …

Est-ce admettre que chaque citoyen de la nouvelle société française puisse avoir plusieurs femmes, la bigamie ne venait-telle pas d’être implicitement officialisée entre autres incohérences de cette période ?

Quant aux Chefs d’États accueillis amicalement dans notre pays, quelle n’est pas leur surprise d’entendre appeler aux armes, à la formation de bataillons et que leur sang impur abreuve nos sillons … !

Heureusement que la Marseillaise n’est souvent que jouée sinon de telles paroles sont délirantes d’impolitesse et de malveillance.

André.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par Jean Gauci » mar. sept. 30, 2014 5:49 pm

La Marseillaise est le cri du coeur des Français. J'ai 80 ans et j'ai entendu ma Marseillaise dans les moments les plus tragiques et le plus glorieux de mon histoire de Français. Je l'entends dans des manifestations qui signent l'unité nationale, elle fait partie non seulement de notre histoire mais de notre identité. Ce chant est sacré.Il est associé à tous nos symboles, à notre drapeau, à nos monuments aux morts...
Il ne faut rien y changer.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par Jean Gauci » mer. oct. 01, 2014 9:38 am

Mais André.... l'inversion du complément du nom est fréquent en poésie. Peut-être faudrait-il l'enseigner aux écoliers ?

Exemple :
En vain il a des mers fouillé la profondeur. (A. de Musset).

Quant a nos fils et nos compagnes, je n'y trouve rien à redire !
Si je dis parlant d'un groupe d'amis " nos femmes sont parties se promener" je ne vois pas en quoi je me déclare polygame !

Mais peut-être faudrait-il aussi changer les paroles de la Bible quand elle dit par exemple " je ferai de tes ennemis un escabeau de mes pieds" .
Les paroles de la Marseillaise correspondent à une page de notre histoire. Il suffit de les replacer dans leur contexte pour en comprendre le sens.

amitiés

jean

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par hélios » mer. oct. 01, 2014 9:48 am

Entièrement d'accord avec Jean Gauci et Davidounet.

La Marseillaise fait partie de notre patrimoine.

Il faut l'expliquer aux enfants. On le fait en cours d'histoire quand on étudie la Révolution française. On présente le contexte qui permet de comprendre les mots utilisés. Les jeunes sont capables de comprendre cela.

hélios

levergero78

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par levergero78 » mer. oct. 01, 2014 10:31 am

Je n'ai pas un avis tranché sur ce sujet.

Il est vrai que les paroles -très guerrières- de la Marseillaise qui est le chant patriotique de la Révolution française, a été adopté par la France comme hymne national .

Les six premiers couplets ont été écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l'Armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l'Autriche. Dans ce contexte originel, la Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie et l'invasion étrangère.

Ces paroles, souvent excessives, peuvent choquer, en effet, quand elles sont chantées dans des cérémonies à caractère pacifique, comme à l'arrivée par exemple d'un chef d'Etat étranger dans notre pays ou aux obsèques d'une personnalité. Mieux vaut alors se contenter de la seule musique qui est très belle.

Finalement, je préfère la musique de cet hymne à son texte...

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par andrevii » mer. oct. 01, 2014 3:47 pm

Bonjour

Je reviens sur ce sujet car il semble intéresser la docte assemblée.

Les six premiers couplets ont été écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l'Armée du Rhin à Strasbourg.

Le second couplet ne serait pas de lui :

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n’y seront plus.


… attribué à l’abbé Peyssonneau ou au journaliste Du Bois, les historiens ne savent pas trop. (¹) C'est pourtant ce couplet qui fut chanté le jour de son enterrement.

Autre controverse sur l’air de la Marseille qui ne serait qu’un double plagiat. Une tradition bien établie dans la famille Pleyel veut que la musique ait été écrite par leur ancêtre Ignace Pleyel, Maître de chapelle de la cathédrale de Strasbourg élève de Haydn et ami de Rouget de Lisle.

Là ne s’arrêtent pas les doutes car cette musique prêtée à Mr Ignace Pleyel n’était elle-même qu’un plagiat pur et simple de la Marche d’Assuérus de l’Oratorio d’Esther écrit avant la Révolution par Lucien Grisons, maître de chapelle de la cathédrale de Saint Omer dans le Pas de Calais.

Si Pleyel a collaboré à la Marseillaise, pourquoi ne l’a-t-il pas signée de son nom ou en co-auteur avec son ami ?

Et bien parce qu’il était … autrichien et … royaliste !

Certains supposent que le vin d’Alsace y serait aussi pour quelque chose. - Honni soit qui mal y pense.

Les paroles de la Marseillaise ne sont pas sans objet de suspicion. (²) Elles puisent leurs sources dans les affiches révolutionnaires de la déclaration de guerre :

Le 24 Avril 1792, dans les rues de Strasbourg on lit de nombreuses affiches placardées sur les murs de la vile :

Aux armes citoyens ! L’étendard de la guerre est déployé, le signal est donné, aux armes citoyens !

mais elles ont d’autres sources que l’imagination poétique du capitaine.

Ledit capitaine aimait et lisait Boileau dont un livre de poèmes contient cette phrase :

Et leurs corps pourris dans nos plaines
N’ont fait qu’engraisser nos sillons …


Une chanson protestante sur la conjuration des princes du sang a pour sujet:

les féroces étrangers qui ravissent d’entre nos bras nos femmes et nos pauvres enfants …

Cet amalgame a donné les paroles hétéroclites que nous connaissons. En somme, si la famille Pleyel ne se trompe pas, notre hymne national aurait été composé par deux royalistes dont un Autrichien, à partir d’une affiche, d’un poème de Boileau, d’un chant protestant et d’un oratorio flamand contant l’histoire d’un roi de Perse et d’une jeune fille juive. (²)

Arrêté sous le terreur, Rouget de Lisle fut incarcéré le 18 Septembre 1793 – Sans le 9 Thermidor, il eut été certainement guillotiné.

André.

--------------------------------------
(¹) Source: Cette anecdote est racontée entre autre dans un livre de l’auteur Guy Breton - "les beaux mensonges de l’histoire" – Éditions France Loisirs 1999.

(²) Source : –"Ainsi naquit la Marseillaise" – Article paru dans le journal Les jeux de notre temps – Éditions Bayard Presse Juin 2002.

>

JPPLorraine
Messages : 1
Inscription : mer. avr. 09, 2014 7:03 pm

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par JPPLorraine » mer. oct. 01, 2014 7:14 pm

Cher André,
L'ignorance est parfois source de mauvais jugement : le sang impur dont parle Rouget de Lisle (et non de l'Isle comme vous l'écrivez) dans ce chant de guerre de l'Armée du Rhin, choisi à 2 reprises par nos gouvernants comme hymne national et qu'on a appelé "La Marseillaise", ce sang impur ce n'est pas celui de l'ennemi, mais c'est le nôtre, le vôtre, à condition de ne pas être nobles.
En effet, à la période révolutionnaire, on a clairement dénoncé et persécuté "les sangs purs" (les nobles) en opposition au peuple "les sangs impurs". Notre ami Rouget de l'Isle nous dit donc : que notre sang à nous le peuple abreuve notre terre pour la défendre.
Il n'y a donc rien de raciste ou d'agressif ici à l'égard d'un étranger, fût-il Chef d'État !
Bien sûr, il faut apprendre tout cela à nos enfants ; cela peut, en plus, éviter des contresens bien inutiles, non ?
JPP

tyort
Messages : 24
Inscription : mer. août 13, 2008 5:56 pm
Localisation : France

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par tyort » jeu. oct. 02, 2014 9:12 am

bonjour,
Il ne faut pas changer les paroles de la Marseillaise , il faut en ajouter d'autres plus en rapport avec notre société actuelle .Ce qui n'empêcherait pas de chanter les paroles actuelles si les circonstances le demande

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: enseignement de la Marseillaise à l ecole primaire

Message par hélios » jeu. oct. 02, 2014 9:59 am

Bravo à JP Laurent pour ses précisions sur le sang impur..........

Je souscris à ce que vous écrivez : il faut expliquer aux enfants, progressivement, en fonction de leur âge les paroles de La Marseillaise.

La connaissance de la Marseillaise fait partie "du bagage" d'un enfant de l'école primaire au même titre que les quatre opérations.

Les maîtres sont tenus de transmettre cet élément essentiel du patrimoine national.

Très intéressant échange sur le forum, bravo à tous, continuons....!

Jean-Hélios

Répondre