Euthanasie : le grand débat de la semaine

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Jean-Elie_d'Ignis
Messages : 84
Inscription : lun. sept. 29, 2014 11:14 am

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par Jean-Elie_d'Ignis » lun. oct. 27, 2014 4:22 pm

Bonjour Jean,

Je n'impose rien, je discute.
Je remarque que vous désirez voir dans mes propos une louange au masochisme. Je vous laisse le soin de me relire...

Je sais que l'Euthanasie est un bienfait pour les chevaux, animaux de compagnie, etc... J'ai néanmoins la conviction que l'Homme est d'une autre nature et que chaque battement de coeur ou de cil est assumé en Dieu, y compris chaque souffrance et qu'elle acquiert ainsi une fécondité toute singulière, celle de l'union à la croix du Christ.

Vous savez que votre argumentation n'a rien de catholique, puisque la Sainte Eglise condamne fermement l'euthanasie sous toutes ses formes, des plus mielleuses aux plus cruelles. La suppression des plus faibles pour cause de pitié est une technique assez ancienne et pratique puisqu'il suffit de définir la limite où l'on doit être tué pour agir, mais elle ne témoigne pas du Christ, tout au plus de notre propre peur face à la douleur et à une idée de la déchéance des corps que l'on cherche à ne pas voir jusqu'à suppression médicale... Etre actif et apprécié ou mourir...

L'euthanasie témoigne ainsi de la perte du sens de la vie dans nos sociétés. Elle est la finalité de la société de consommation et couronne admirablement le matérialisme pour qui l'homme est un organisme parmi d'autre qu'il s'agit d'occuper sans nuisance et de supprimer sans douleur, une fois le seuil de rentabilité atteint...

Mais dans ces sophismes et manipulations de langage, véritables fleuves destinés à saouler la raison pour recréer une humanité contrôlée en tuant faibles et souffrants, la barque de Pierre est notre phare et nous conduit sur le chemin de la Vérité. "Tu ne tueras pas" demeure une parole infranchissable.

Cherchons à déployer les beautés de l'enseignement de l'Eglise, plutôt que de suivre les projets des marchants de mort en leur prêtant notre plume et nos talents d'écriture.

Une technique utile, utilisée par la voie tibétaine du Dzong chen en vue de créer un corps de gloire, nous propose de faire régulièrement un exercice d'imagination devant un miroir par exemple en nous imaginant mort, puis en décomposition de plus en plus avancée jusqu'à aboutir à l'os et ensuite à la poussière... Cet exercice , pratiqué aussi par les carmes, dont l'emblème est le "crâne" (la vanité) est utile pour se détacher de ses liens charnels et acquérir une certaine autonomie dans la douleur, l'affliction ou la mort. La souffrance physique devient alors progressivement périphérique... Les plus doués peuvent s'immoler en pleine immobilité (ce que je ne recommande pas :) ). Je dis cela pour ne pas que l'on croie que la douleur nécessite la mort (argument principal des euthanasieurs). Il est possible de la traverser à l'aide de soins, d'amour, d'aide, de soutiens et de voir même s'ouvrir une deuxième page de notre vie, une page insoupçonnée, une page d'adoration et de grand travail de louange en totale union au Christ crucifié !

La peine de mort comme solution à la douleur ne doit être proposé à l'être humain.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par BonduAMJ » mar. oct. 28, 2014 1:09 pm

L' Éditorial de la revue ETUDES ( Jésuite) de novembre consacre son éditorial à l' euthanasie et au livre de Corinne van Oost, sous le titre : " Le risque de se laisser embarquer dans l' euthanasie".
Il me parait remarquable.
Les médecins ne parlent-ils pas autant de l' Euthanasie actuellement, surtout pour essayer de justifier devant leur propre conscience de l'avoir pratiquée ?

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par Hostise » mer. oct. 29, 2014 4:54 pm

Jean-Elie_d'Ignis a écrit :Soyons des hommes, et mourrons comme Dieu l'a décrété.
Ne mélez pas Dieu à tout ce qui va nous arriver. Dieu a-t'il décrété que nous mourions du virus ébola ?

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par BonduAMJ » jeu. oct. 30, 2014 1:23 pm

A propos de l' Euthanasie, je vous conseille le remarquable éditorial du Père Patrick Verspieren ( SJ ) dans la revue "Etudes" de novembre, à propos du livre de Catherinne Van Oost, médecin catholioque : "Pourquoi je pratique l' euthanasie".

D' après lui, ce livre ressemble beaucoup plus à un plaidoyer de l' auteur pour se justifier à elle-même d' avoir pratiqué l' euthanasie et d' avoir continué, que de justifier l' euthanasie elle-même.

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par Miss Dominique » ven. oct. 31, 2014 1:41 am

Jean-Elie,

je comprends très bien ce que vous voulez dire. Et cela peut être pris pour une apologie de la souffrance intolérable dans la mort.
J'ai bien saisi que vous glorifiez la mort en tant que passage de feu vers Dieu.
Mais reconnaissons que c'est en théorie ....

... Car la souffrance extrême fait hurler, hurler tant qu'on le peut. .... Sinon, si le cri devient muet, là il devient indispensable de mettre un terme à une vie dont le fil se rompt. (les hôpitaux sont bien équipés pour juger de l'état d'un mourant).
...Il faut vivre avec son temps !
Mais en général, d'après ce que j'ai vu, les personnes très âgées à l'état général trop compromis "s'endorment" paisiblement.
Il en va autrement des jeunes, des bébés (un nourrisson avec un cancer du cerveau, inopérable, pleurant tout seul dans sa chambre d'hôpital ...), d'un père ou d'une mère de jeunes enfants.

Je trouve complètement inhumain de laisser souffrir inconsidérément une personne en stade terminal et qui réclame, par signes, la dose létale de morphine. "Pas d'acharnement thérapeutique" ! Plusieurs de mes amis plus jeunes que moi sont morts dans d'atroces souffrances ....


Un petit message à Nic : les djihadistes, qui chassent lourdement armés avec la soi-disant intention de devenir des martyrs, sont des suicidaires qui claquent en tuant ! Donc là, pas de martyrs mais des archi fous très dangereux ! Adieu la danse des sept voiles au paradis !

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par BonduAMJ » mar. nov. 04, 2014 5:01 pm

Et même si les pauvres Djihadistes naïfs croient gagner leur Paradis en égorgeant des hommes ou des enfants chrétiens, ceux qui les exploitent et les commandent ne sont pas dupes...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par Jean Gauci » mer. nov. 05, 2014 8:19 pm

je m'interroge sans trouver de réponse sur la différence entre euthanasie et sédation...
Si l'euthanasie est l'acte qui donne une mort douce, la sédation adoucit la fin de vie et facilite la mort.
Où est le problème ?
N'est-ce pas un problème de sémantique ?
Car le problème est clair. La souffrance du malade en fin de vie est un mal intrinsèque qu'il est nécessaire de combattre par tous les moyens.
Ni dans l'intention de ceux qui pratiquent l'euthanasie, ni dans celle des acteurs de soins palliatifs, donner la mort ne peut être le but principal.
Il s'agit donc d'éradiquer la souffrance.
Or la sédation consiste à injecter des antalgiques qui agressent l'organisme et accélèrent la fin de vie.
L'euthanasie n'a pas d'autre but !

Si l'on osait répondre à cette interrogation sans langue de buis, j'en serais très heureux.

Hostise
Messages : 161
Inscription : mer. févr. 26, 2014 3:39 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par Hostise » ven. nov. 07, 2014 4:27 pm

Jean Gauci a écrit :je m'interroge sans trouver de réponse sur la différence entre euthanasie et sédation...
N'est-ce pas un problème de sémantique ?
En effet la parole a été donnée aux hommes pour dissimuler la pensée.

BonduAMJ
Messages : 112
Inscription : lun. oct. 14, 2013 7:28 pm

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par BonduAMJ » ven. nov. 07, 2014 7:05 pm

Qu' on le veuille ou non, l' Euthanasie a pour objectif ultime de faire mourir, quelles qu 'en soient les raisons, ce qui n' est nullement le but de la sédation qui, elle, ne se conçoit pas sans les soins palliatifs qui essaient d' atténuer la douleur physique ou psychique par tous les moyens d' accompagnement possibles.
On peut être contre l'acharnement thérapeutique, sans être, pour autant, pour l' Euthanasie.
L' esprit dans lequel on pratique ces différentes méthodes a, aussi, une immense importance.
La Société Française d' Accompagnement et de soins palliatifs
en phase terminale ( SPAP) a publié une longue recommandation sur le sujet.

http://www.sfap.org/content/precisions- ... -terminale,

qui montre bien que le langage n' est pas qu' une question de sémantique.
Voir les travaux de la Conférence des Evêques de France, actuellement en cours, sur le sujet.

levergero78

Re: Euthanasie : le grand débat de la semaine

Message par levergero78 » sam. nov. 08, 2014 10:48 am

La sédation est seulement le traitement contre la douleur, et elle ne conduit à la mort que si l'importance ou le volume du produit délivré sont volontairement amplifiés pour provoquer la mort.

Alors que l'euthanasie a pour seul objet de donner la mort à un être vivant.

Ce sont donc deux protocoles différents mais qui peuvent avoir la même conséquence létale...

Répondre