Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Jean Gauci » ven. sept. 11, 2020 9:53 pm

L’Australie vient de voter une loi qui oblige un prêtre à briser le secret de la confession dans le cas d’abus sexuels sur mineurs. Mais pour l’Église catholique, le secret de la confession est une règle absolue, au point que celui qui l’enfreint risque l’excommunication...
La Croix.


Qu'en pensez vous ?

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Jean Gauci » lun. sept. 14, 2020 10:06 am

Supprimer le secret de la confession, c'est supprimer la confession elle-même.
La liberté de celui qui se confesse est dépendante de la confidentialité de la confession.
En effet, comment assurer la sincérité d'un aveu sous la menace d'une dénonciation ?
Par ailleurs, le prêtre n'est pas tenu de connaitre l'identité du pénitent ! Autrefois, les confessions se déroulaient dans des confessionnaux où le confesseur était séparé du pénitent pas une grille... parfois par un voile.
Faire d'un sacrement l'auxiliaire obligé de la justice constitue une obligation insupportable et une perversion du concept même de la religion.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par francippo » mar. sept. 15, 2020 10:24 am

Jean Gauci personnellement je regrette beaucoup les absolutions générales qui furent mises en place durant un certain temps...On n'a pas besoin de passer par un prêtre pour demander Pardon à Dieu d'avoir "fait du mal" à l'Autre... "Père pardonne-moi car je ne savais pas ce que je faisais... en vérité!" en me basant sur les paroles que Jésus adresse à son Père : "« Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » Lc 23,34... évidemment on pourra me juger "protestante" pas grave!!!
Par contre rencontrer un prêtre pour lui faire quelques confidences sur sa vie et sur des actes parfois terribles pourquoi pas ? et alors là selon la gravité de l'acte le prêtre peut en parler à qui de droit en avertissant aussi la personne qui lui parle ! ce n'est plus Le SACREMENT de Confession qui, de par son nom déjà, est inscrit dans le SACRÉ ....
Amitié à vous Jean Gauci et bien merci pour les sujets que vous nous proposez depuis le redémarrage des forums
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Jean Gauci » mar. sept. 15, 2020 10:51 am

Oh comme vous avez raison, chère Francippo, et comme je regrette moi aussi ces absolutions générales qui mettait chacun devant sa conscience et devant Dieu pour recevoir le pardon sans avoir à débiter la litanie de ses péchés.
Pourtant dès lors qu'un acte est "confié" c'est à dire donné à une confiance, cette confiance est trahie si cet acte est divulgué.
Si un ou une amie vous confie un acte ou un comportement qui met en cause un tiers, vous sentez vous le droit de le redire à ce tiers ?
Attenter à une confiance est toujours une trahison... depuis Judas!

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par francippo » mar. sept. 15, 2020 1:27 pm

Jean Gauci , lorsque l'on vous confie un acte commis "grave" qui a pu porter préjudice lourdement et même parfois tragiquement à la victime (par exemple le viol de jeunes enfants ou d'adultes...mais tant d'autres méfaits "criminels" parfois...)c'est un devoir d'en référer aux personnes compétentes en la matière quelque soit la "confiance" que l'on nous fait en nous révélant ces actes là! Mais aussi en avertir le/la confident-e,que nous sommes d'en l'obligation de dénoncer ces actes là...et par ricochet la personne qui les a commis...Voilà ce que je pense d'un tel dilemme... Si cela m'est facile à écrire sur ce post , c'est Très difficile à gérer... en vérité...
Par contre pour rendre un peu plus léger cette échange, je ferais la "bazarette" ,ces dames du midi , dont je suis originaire et qui ont la "langue bien pendue" si je répète à un tiers le mal que l'on m'a dit de lui/d'elle..pas bien beau ça... car ce peut être la source de la fin d'une amitié...quand même!!
En toute amitié
francippo 8-)

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Flor » mar. sept. 15, 2020 6:52 pm

Est-ce que le prêtre qui reçoit une confession grave ne doit pas inviter fortement son pénitent à se dénoncer lui-même ?
Il peut l'aider dans cette démarche... qui n'est pas facile j'en conviens.

Une anecdote , moins grave !
Une classe de CM..Pendant la récréation deux élèves viennent vers l'enseignant avec la feuille de contrôle de géographie .

L'une a 20/20 , l'autre 9/20...
La "bonne" élève , pas très fière, avoue : "Javais mon livre de géographie sur mes genoux... j'ai tout copié."
Sa voisine, qui avait vu, ne veut pas la dénoncer mais lui propose de voir la maîtresse...!!

Exemple rare... mais ça existe !
L'émotion est grande ...

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Jean Gauci » mar. sept. 15, 2020 7:21 pm

Je comprends, chère francippo, et vous arguments sont pertinents mais dans le sacrement de pénitence , qui entend l'aveu des fautes ou des crimes, et qui pardonne ?
L'homme ou le Christ à travers un homme-prêtre ?
Quand le prêtre dit " Ego te absolvo a peccatis..." " JE te pardonne "" le"Je" c'est qui ?
Si c'est l'homme, alors peut-il, doit-il révéler ce qu'il a entendu?
Si c'est le Christ ? Si le prêtre disparait derrière le Christ qui seul peut pardonner... alors comme c'est le Christ qui a entendu, ce sera le Christ qui dénoncera.
Je ne vais pas plus loin. Vous m'aurez compris.
Bien amicalement.

J.G

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par francippo » mer. sept. 16, 2020 10:34 am

En fait je crois que perso, j'aimerais mieux être excommuniée et briser le secret de la confession en ayant averti le pénitent quand même et en l'ayant aussi invité à se dénoncer -pas chose évidente si on se réfère aux différentes affaires jugées ou en cours - plutôt que de couvrir les actes d'un pédophile qui marque par son acte terrible (ou ses actes parfois...) à vie l'enfant qui a été violé-e ! Ce qui est bien c'est qu'étant une femme donc dans l'impossibilité d'être ordonnée prêtre je n'aurai jamais ce dilemme en moi... Merci messieurs les Hommes d’Église d'avoir exclu la moitié de l'Humanité de l'Ordination... Car c'est un poids en moins pour la gente féminine.
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Faut-il remettre en cause le secret de la confession  ?

Message par Jean Gauci » mer. sept. 16, 2020 12:00 pm

Thomas Normand disait en substance " Le prêtre c'est un autre Christ"
Sur le plan sacramentel au moins, il agit en son nom. Peut-on dire qu'il n'agit plus au nom du Christ si il va dénoncer l'aveu d'un pécheur ?
Vous, francippo, iriez dire ce que vous avez entendu. C'est votre conscience qui vous y obligerait mais l'aveu du péché vous appartient-il ?
Simple question pour une simple réponse :D ...

Répondre