Culture de mort

Développement durable, OGM, agriculture bio, identité nationale, travail du dimanche, bioéthique, euthanasie, avortement, port du voile, homoparentalité, réforme des retraites...

Modérateur : Françoise T.

Répondre
joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Culture de mort

Message par joseph1 » mar. juil. 02, 2019 10:03 am

Drame de Vincent Lambert.
Vendredi la Cour de cassation a invalidé l’arrêt de la cour d’appel de Paris qui avait abouti, le 20 mai, à la reprise de l’hydratation et de l’alimentation du jeune homme. Rien ne s' oppose plus à l 'arrêt de l 'alimentation de Vincent Lambert et donc à sa mort.
Les magistrats de la cour de cassation estiment que "le droit à la vie n’entre pas dans le champ de la liberté individuelle au sens de l’article 66 de la constitution".
Les réquisitions du procureur précisaient : "Reconnaître le droit à la vie comme une valeur suprême aura pour conséquence la remise en cause de la loi Léonetti et de celle de l’IVG". Le droit à la vie , donc à ne pas être tué, est une valeur embarrassante car susceptible , en cascade, de remettre en cause d 'autres lois , dont la loi sur l ' avortement.
Nous entrons dans une "culture de mort"

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Culture de mort

Message par andrevii » mar. juil. 02, 2019 4:56 pm

Bonjour

Cette affaire est bien pénible pour tout le monde et en premier lieu pour les proches à quelque niveau d'opinion qu'ils se situent. Elle embarrasse aussi les soignants dont le rôle est de guérir. Beaucoup de personnes n'hésitent pas à dire leur mot sans trop se soucier de la portée des avis divergents sur le sort d'un individu. Car il s'agit bien de la vie d'un homme.

Je suis quant à moi très dubitatif et je m'abstiens de donner un avis tout simplement parce que je n'en ai pas.

André_0853
>

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: Culture de mort

Message par hugues » jeu. juil. 04, 2019 8:59 pm

Et oui Joseph, c'est une bien triste histoire.
Le gouvernement a fait appel de la décision car le gouvernement ne veut pas que la famille catholique qui croit en la vie puisse gagner , il faut faire gagner le camp de la mort à tout prix.
Ce que demande la famille c'est tout simplement de transférer Vincent Lambert dans un hôpital fait pour ces cas là et non pas le laisser dans une structure de soins palliatifs dont le but est d'accompagner la mort des patients. Vincent n'est pas dans le bon hôpital. Il y a plusieurs centres qui ont offert d'accueillir Vincent et des centaines de médecins ont signé une pétition contre cette euthanasie mais rien n'y fait, Macron et ses sbires auront le dernier mot, Vincent mourra en martyr pour l'idéologie du progrès social.

Le patron des républicains a donné son soutien au docteur Sanchez pour tuer Vincent Lambert, quel revers de veste ! (on est loin du gentil Bellamy !) .

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Culture de mort

Message par joseph1 » mar. juil. 09, 2019 4:43 pm

Vincent Lambert est devenu un enjeu idéologique depuis peu . Si on a admis qu’il vive depuis si longtemps , c’est que cela n’était pas encore le cas .
Il faut croire qu' il fallait qu’il meure. L’euthanasie doit donc être, comme l’avortement, banalisée. Vincent Lambert mort , ce processus de banalisation est enclenché.
Qui peut croire que le Procureur général de la cour de cassation soit absolument indépendant de l'exécutif ? Comment expliquer cette rapidité de réaction après la décision de reprise des soins de la Cour d’Appel de Paris ? C’est l’état qui s’est pourvu en cassation . Il joue un rôle important dans ce drame.
Après l 'avortement transformé en moyen contraceptif, les porteurs de la culture de mort ont le champ libre pour l 'euthanasie.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Culture de mort

Message par joseph1 » ven. juil. 12, 2019 5:12 pm

Le procureur général près la Cour de cassation a donné son avis: « consacrer le droit à la vie comme une liberté à “valeur suprême” aurait aussi pour conséquence immédiate la remise en question de la loi dite Leonetti en faveur des malades et des personnes en fin de vie ou encore celle relative à l'interruption volontaire de grossesse ».
Cette phrase est, au sens propre, renversante : ce n'est plus l'avortement et l'euthanasie qui portent atteinte au respect de la vie humaine, c'est le respect de la vie humaine qui menace l'avortement et l'euthanasie.

Répondre