Comment aider mon mari malade chronique ?

Témoignez et réagissez aux conseils des spécialistes couple et famille de notre partenaire le site chrétien viesavie.com

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Comment aider mon mari malade chronique ?

Message par Clairangel » lun. oct. 29, 2018 7:17 pm

Mon mari est soigné pour un diabète apparu il y a une dizaine d'années.
Jusqu'à présent je le laissais gérer sa santé, ses rendez-vous, ses médicaments.
Mais le diabète est une maladie qui s'aggrave avec le temps. Apparaissent des complications. Dernièrement je me sens investie d'une mission : l'aider. Oui mais comment ? Il ne s'agit pas de lui dire "fais ceci, ne fais pas cela ..."
Exemple : reprendre une activité physique, faire plus attention à ce qu'il mange, bien se vêtir ...
Comme c'est aussi un anxieux, je m'applique, pas toujours avec succès, à lui éviter du stress.
J'aimerais savoir comment en couple on peut aider l'autre sans l'écraser, même avec toute la bonne volonté.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Comment aider mon mari malade chronique ?

Message par andrevii » mar. oct. 30, 2018 4:59 pm

Bonjour

Je suis tenté et sans doute qualifié pour vous répondre mais je ne trouve pas les mots. Ma femme est atteinte de la maladie de Parkinson et l'évolution est rapide et invalidante. Je me trouve confronté à un problème d'assistance auquel je n'étais pas préparé, aggravé par une coxalgie invalidante, en d'autres termes, je ne peux quasiment plus marcher. Peut-être pourrai-je vous en dire plus un autre jour. Il ne s'agit pas de se plaindre car d'autres situations sont plus dramatiques et plus immédiates. Mais il s'agit de voir les choses comme elles se présentent au quotidien, sans plus.

André.
>

Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Re: Comment aider mon mari malade chronique ?

Message par Clairangel » jeu. nov. 01, 2018 10:23 am

Bonjour André, merci de votre témoignage.
Mes amitiés,
Clairangèle

Répondre