enseignante désespérée demande conseils

Vos questions de couple, d'éducation, de développement personnel, de relations au travail ou entre les générations

Modérateurs : Françoise T., Sabine H.

Répondre
carmelina
Messages : 1
Inscription : sam. sept. 11, 2010 1:48 am

enseignante désespérée demande conseils

Message par carmelina » dim. oct. 24, 2010 7:21 pm

Bonjour, j'ai un peu honte d'exposer mon problème dans un contexte de crise de l'emploi alors je garde le silence mais je vais de plus en plus mal. Je suis professeur des écoles, en détresse face à mes petits élèves de maternelle car je prends conscience de l'énorme erreur que j'ai fait en m'orientant vers ce poste. Bien que les études m'ont interessée, la confrontation avec le terrain me désespère. Dans ma classe, je me sens seule et idiote, j'ai le sentiment de répéter des inepsies et de stagner personnellement.
Face aux obligations de mon métier (préparation des séquences, recherche de documents, livres) je n'ai plus de vie sociale. La nécessité de me réorienter m'obsède mais le seul domaine qui correspondrait à mon profil serait bibliothécaire mais je n'ai pas le diplome requis, le DUT et le passer en cours du soir est impossible.
Prendre une année de disponibilité pour me former pose un problème matériel car je suis célibataire et dois assumer ma subsistance.
Je vis très mal cette situation car j'ai le sentiment d'être dans une impasse. Vos réflexions, conseils me seront très utiles. Certains ont peut-être réussi une réorientation professionnelle? merci par avance.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: enseignante désespérée demande conseils

Message par andrevii » mer. oct. 27, 2010 11:56 am

Bonjour. Erreur d'orientation, en êtes-vous certaine ? Ne s'agit-il pas plutôt d'une crise existencielle qui s'ignore ? Institutrice, il n'y a pas de plus beau métier, encore faut-il être patiente et aimer les enfants. Je crois que vous devez seule ou avec l'aide d'une amie ou d'un psychologue faire une analyse très précise de ce qui vous révulse dans votre travail, ce que vous rejetez, ce que vous vivez mal.

Est-ce la présence des petits enfants ? Leurs cris, leurs pleurs ? Leur indiscipline ? Sont-ce les conditions matérielles de votre travail, l'environnement, l'encadrement, la hiérarchie ? Est-ce la partie administrative, l'organisation ?

Il n'est pas concevable, ni souhaitable que vous rejettiez en bloc cette noble profession. Tous les métiers ont leurs avantages et leurs inconvénients et il faut prendre sur soi pour gérer les éléments négatifs. Il faut donc isoler ces éléments et rechercher de l'aide pour en améliorer les conditions d'exercice.

Un cours moyen vous conviendrait-il mieux ? Des garçons ou des filles ? Des handicapés ? Aimez-vous ou savez-vous transmettre l'éducation, la connaissance, le comportement en groupe ?

Il existe aussi des emplois de bureaucrate dans les ministères de l'Éducation Nationale et dans les rectorats. Y seriez-vous plus à l'aise ? Le temps passe moins vite je vous le garantis.

Explorez à fond ... le fond de vous -même. André.

jake82
Messages : 7
Inscription : sam. juil. 31, 2010 6:34 pm

Re: Sommes-nous malheureux?

Message par jake82 » sam. oct. 30, 2010 11:26 am

Une instit qui est mal dans sa peau ? Vous avez le plus beau des métiers, je dirais méme vocation, paraitre idiote ? non, vous vous faites des idées ! Enseigner a des enfants, jeunes en plus, c'est magnifique ! perso je vous félicite, et je vous remercie par vous tous, les profs qui m'ont donnés de leur savoir. Hélas mon age n'a pas suivi 1990, nouvelle grammaire, pardonnez moi !
Au lieu de vous dire je suis i...e, dites vous, bourrez vous le crâne, en vous disant : je suis la plus intelligente, la plus forte et surtout la plus aimée de mes éléves, les parents de mes éléves sont eux aussi dans mon appréciation !

Faites vous des idées, rabachées comme pour apprendre les tables, en avoir plein et mal a la tête, et petit a petit votre mental changera, en idées POSITIVES.

Je ne puis écrire toutes les bonnes pensées, que j'ai pour vous et pour tous les enseignants.
Comme un Directeur d' école, je vous dirais vite, vite, que tout ce que vous voyez en noir devienne un beau soleil, que votre oui, soit oui, et, que votre non soit non!
Mais vous l' Etoile qui dirige, vos éléves vers la Connaissance, le savoir, la Vie, ayez la certitude de votre Grandeur.
Que l' Etoile dans le ciel qui dirige le Monde, soit aussi pour vous votre voie.
Mais n'oubliez pas vous etes la plus intelligente, la plus compétente. Que la fin de l'année vous soit, d'un grand avenir. Courage, foi et bonne continuation. :idea: ;)

clothe
Messages : 1
Inscription : sam. oct. 30, 2010 3:00 pm

Re: Sommes-nous malheureux?

Message par clothe » sam. oct. 30, 2010 3:17 pm

Bonjour Carmelina
C'est sans doute une 1ère rentrée , et c'est vrai que celà n'est pas facile
Prenez un temps de réflexion avec vous même: qu'est ce qui vous attirait dans ce métier, comment le voyiez vous avant de l'exercer ? Et aujourd'hui,qu'est ce qui provoque votre détresse ? des faits, des sentiments, le fait d'être débordée, le manque d'échanges entre collègues, les enfants qui voudraient comme pour leur mère, une institutrice pour chacun d'entre eux ? Très difficile de partager l'attention dans une classe ... Tenez vous un carnet de bord quotidien ? Chaque jour, notez par exemple de quoi vous êtes satisfaites, sur quel point vous pouvez progressez, et comment vous voyez demain ....
L'entrée dans la vie professionnelle est une grande étape: n'en sous estimez pas l'importance et le désarroi qui peut surgir mais donnez vous toutes les chances de réussir puisque vous aviez choisi ce métier Savoir surmonter les difficultés qui se présentent vous donnera la capacité à le transmettre aux enfants de la classe sur le chemin de l'apprentissage Après avoir examiné tout ça, et seulement après tout ça, vous pourrez vous demander si vous devez changer de métier Mais attention, c'est peut -être pire ailleurs ! Bien à vous

jake82
Messages : 7
Inscription : sam. juil. 31, 2010 6:34 pm

Re: enseignante désespérée demande conseils

Message par jake82 » dim. oct. 31, 2010 11:16 am

Bonjour enseignante,

Bon dimanche, profitez-en pour méditer, pourquoi vous prendre pour une i...e ? un enseignante comme vous, le plus beau des métiers. Que non vous etes au contraire la pierre d'angle pour ces enfants, se sont dés cet age, des hommes que vous formez, des femmes que déjas vous inculquer votre intelligence feminine, vous etes la plus grande et toute la kiryelle des bons adjectifs.
Soyez confiante en vous, dites vous : je suis la mélleure etc...que des idées positives.
Les autre bannissez-les dés quelles se forment, ce n'est pas a moi a vous donner ce genre de conseil.
Mais, vous, vous faites des idées, comment un enfant de 6 ans , environs, peut-il vous voir sous cette qualification.
Bien à vous, mais mes conseils, positiver vos pensées, vos actes, et transformer en positif ce qui est négatif. Vous etes la Meilleure de tous les Enseignants, il n'y a que vous. :idea:

Karambol
Messages : 6
Inscription : dim. déc. 12, 2010 12:02 am

Re: enseignante désespérée demande conseils

Message par Karambol » dim. déc. 12, 2010 12:52 am

Certes, vous faites un métier passionnant et valorisant, et vous avez la sécurité de l'emploi. Mais si ce métier n'est pas fait pour vous, ce n'est pas par l'auto-suggestion que vous y serez heureuse !
Je vous conseille de faire un "bilan de compétences". C'est une travail d'exploration de vos atouts et de vos motivations, avec un professionnel de l'accompagnement des salariés en projet de reconversion. Je ne sais pas dans quelles conditions le personnel de l'Education Nationale peut accéder à ce droit, mais ça doit être possible.
Ensuite... Peut-être cette démarche pourra-t-elle vous réconcilier avec votre métier, peut-être qu'un projet précis se dessinera. Dans ce cas, vous trouverez les moyens de le réaliser. Il y a des tas de possibilités : l'apprentissage, les congés individuels de formation, un emprunt bancaire, un coup de pouce d'une grand-mère...
Ce qui est certain, c'est que dans votre classe aujourd'hui, vous développez des compétences que vous pourrez réinvestir plus tard dans un autre contexte. Faites votre travail avec le plus de conscience professionnelle possible, comme une étape vers un avenir encore inconnu, et vous en tirerez du fruit.
Patience et courage !

Avatar de l’utilisateur
Annie777
Messages : 5
Inscription : jeu. janv. 18, 2007 7:12 pm
Localisation : Pyrénées-Atlantiques, France

Re: enseignante désespérée demande conseils

Message par Annie777 » sam. janv. 01, 2011 5:28 pm

Il est important de discerner quelle est votre véritable vocation, d'écouter vos désirs profonds et d'y répondre, sans vous conformer à ce que votre entourage attend de vous. Soyez vous-même ! ;)
La logothérapie par exemple peut vous y aider. :idea:
"Mais ce que je suis, je le suis par la grâce de Dieu"



Annie

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: enseignante désespérée demande conseils

Message par hélios » jeu. janv. 20, 2011 12:48 am

Carmelina bonjour,

Vous avez réussi le concours de professeur des écoles, ce n'est pas rien. Donc, ne vous découragez pas. Démissionner, ce n'est pas sérieux et laissez cette idée de côté. Précisez votre contexte: classes rurales, urbaines, plusieurs niveaux, un seul niveau ?
1) Vous savez que dans une circonscription du premier degré, existent des conseillers (res) pédagogiques. Prenez contact avec un ou une CP et demandez-lui de venir vous voir en classe. Ils ou elles sont habilité(es) à vous donner des conseils. C'est leur rôle.
2) Faites le point sur vos difficultés précisément.
3) Dans une école, existent des conseils de maîtres de cycles. Ouvrez-vous de vos difficultés avec vos collègues ou avec une collègue avec laquelle vous êtes à l'aise.

Allez, Carmelina, courage. Cordialement à vous,

Hélios

Répondre