"Je souffre de mauvaises relations avec mes enfants..."

Vos questions de couple, d'éducation, de développement personnel, de relations au travail ou entre les générations

Modérateurs : Françoise T., Sabine H.

Répondre
estelle.couvercelle
Site Admin
Messages : 212
Inscription : ven. févr. 01, 2013 10:59 am

"Je souffre de mauvaises relations avec mes enfants..."

Message par estelle.couvercelle » mer. févr. 25, 2015 12:40 pm

Image

© JackF /Fotolia.com


« Ils sont désormais grands et autonomes et, de mon côté, je vieillis, avec le regret de ne pas avoir de relations apaisées avec eux. Bien que nous ne nous voyions pas si souvent, nos retrouvailles sont empoisonnées par des tensions. Je leur ai dit qu’ils me gâchaient ma vieillesse et ils me reprochent de les culpabiliser. Qu’en pensez-vous ? »

► Quels conseils donneriez-vous à Jeannine.
► Le point de vue du pédopsychiatre Marcel Rufo est à lire dans Pèlerin n° 6900, du 26 février 2015.

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: "Je souffre de mauvaises relations avec mes enfants..."

Message par Nic » jeu. févr. 26, 2015 3:36 pm

Peut-être faudrait-il commencer par ne pas leur dire qu'ils vous gâchent votre vieillesse, ce n'est pas ce qui va apaiser les tensions. Et de quelles tensions s'agit-il?

Nous sommes mal placés pour juger. Vous dites « Ils sont désormais grands et autonomes ", cela devrait être un bon point pour apaiser les tensions puisque vous n'avez plus à vous préoccuper de leur avenir et qu'ils ne sont plus à la maison.

Vous devriez être heureux de vous retrouver ensemble, à condition bien entendu que vous les laissiez vivre comme ils l'entendent, sans les juger et leur donner des conseils qu'ils ne demandent pas.

Ils vous reprochent de les culpabiliser, pourquoi ? Là aussi nous ne sommes pas bien placés pour juger. Est-ce que vous critiquez leur façon de vivre ? C'est parfois difficile d'accepter que des jeunes suivent un autre chemin que celui que vous pensiez être le meilleur pour eux. Peut-être rejettent-ils vos valeurs, vos idées ? J'ai presque envie de vous dire, laissez-les vivre leur vie, elle ne vous appartient pas. Ne leur donnez pas l'impression de les harceler, s'ils viennent vous voir, c'est déjà un point positif, c'est qu'ils vous aiment toujours autant.

Répondre