Marcel Rufo Mon mari s' est mis à fumer la pipe Réponse à Christiane

Vos questions de couple, d'éducation, de développement personnel, de relations au travail ou entre les générations

Modérateurs : Françoise T., Sabine H.

Répondre
Mamou
Messages : 0
Inscription : dim. nov. 18, 2018 5:52 pm

Marcel Rufo Mon mari s' est mis à fumer la pipe Réponse à Christiane

Message par Mamou » mer. nov. 21, 2018 6:07 pm

Je viens de vivre une situation de mal être affectif et relationnel dans mon couple associée au tabagisme.
Mon mari est fumeur de cigarette depuis 50 ans. Son état de santé a justifié la pose d'1 sten sur l'artère iliaque et il a de la bronchite asthmatiforme.
Ses médecins lui demandent d'arrêter la cigarette mais rien!! . Au dernier examen chez le cardio le sten est obstrué à + de 55%.
Lors de notre dernier voyage dans le Sud il était comme dab à droite et moi à gauche sur les arrêts d'autoroute.Sur le lieu du séjour, je ne savais jamais où le trouver!!..
Au mois 09 à l'occasion d'une consult à l'H j'ai pris le risque de prendre 1 R.V en tabaccologie et il a accepté d'y aller ( ns y sommes allés ensemble )
Après ns avons pu échanger sur les aspects de la dépendance. Mais toujours rien!! et là, je lui ai fais part de mes intentions à savoir, prendre un appartement pour me protéger du handicap qu'il était en train de mettre en place. Toujours rien!!!
Un matin où il était très essouflé je suis allée chez le pharmacien acheter un traitement de substitution et je lui ai moi-même collé le patch sur une épaule. Il dispose aussi de comprimés de nicotine.
A ce jour il a adopté ce traitement chaque fois qu'il se rend à l'extérieur : les comprimés ont remplacé les cigarettes.
Ma détermination à lui imposer des soins a eu raison de sa bulle tabagique.
Un fumeur ne voit plus l'impact affectif et la place prise par le tabac au sein du couple. La vie de couple devient une triangulaire.
Le conseil de Marcel Rufo m'apparait excellent; il faut frapper fort. Personellement j'étais arrivée à un point de non retour au mois de mars je me serais cherché un appartement. Mon mari a compris l'intensité de mon rejet et C pour cela qu'il accepte les efforts du sevrage.
Bon courage, je suis de tout coeur avec vous.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Marcel Rufo Mon mari s' est mis à fumer la pipe Réponse à Christiane

Message par andrevii » mar. déc. 04, 2018 3:48 pm

Bonjour
>
le sten est obstrué à + de 55%.


>
J'ai huit stents dans le buffet et je n'ai jamais fumé ! Trois sont sténoses à 100%. Ce n'est certes pas une excuse mais ce n'est pas une fatalité non plus. Courage.

André.
>

Mamou
Messages : 0
Inscription : dim. nov. 18, 2018 5:52 pm

Re: Marcel Rufo Mon mari s' est mis à fumer la pipe Réponse à Christiane

Message par Mamou » dim. déc. 09, 2018 4:56 pm

Re: Andrevii
Avec la santé il y a ce qui n'est pas prévisible et que je suis prête à accompagner. Dans le cadre de la dépendance à une substance qui détruit votre santé ma capacité à vivre cela n'est plus au rendez vous. Je viens de donner 6 ans d'aide à ma mère paralysée du côté droit à la suite d'1 intervention sur la carotide et placée dans un EHPAD situé à l'opposé de mon domicile. Ceci expliquant sans doute cela!!
Il faut une force morale que je n'ai pas actuellement.

En ce qui vous concerne, vous évoquez autre chose qui suggère de l'héréditaire.
Vous évoquez plusieurs stens mais je peux vous dire qu'avec une localisation sur l'illiaque à 5 cm du rein c'est du sérieux. Je cite le médecin: on a frôlé la catastrophe!! ( sans doute le fauteuil??!!)

Sa maladie pulmonaire ne se soigne pas. Son médecin lui avait t-il parlé objectivement et avec suffisamment de précisions de cela??..

A ce jour, je ne regrette pas mes actions qui, sans doute, ont été complétées lors de sa consultation chez son médecin. (protocole différent de celui du pharmacien ).
Avec les patchs de nicotine le sevrage ne fut pas brutal car il pouvait encore fumer quelques cigarettes. J'ai trouvé cela utile.
Aujourd'hui il accompagne cette démarche et je pense qu'il s' est rendu compte que ce protocole est beaucoup plus confortable que ce qu'il avait vécu en 2014, année de la pose du sten. En revenant de l'intervention il n'avait plus trouvé de tabac.
Vous voyez, chaque situation ne peut s' interpréter qu'au cas par cas.
Merci pour votre participation sur ce sujet et pour cet échange.

Répondre