le deuil jamais fini : mon témoignage...

Vos questions de couple, d'éducation, de développement personnel, de relations au travail ou entre les générations

Modérateurs : Françoise T., Sabine H.

Répondre
titonia
Messages : 1
Inscription : jeu. nov. 26, 2009 3:06 pm
Localisation : fréjus (Var), France

le deuil jamais fini : mon témoignage...

Message par titonia » jeu. nov. 26, 2009 3:42 pm

J'ai perdu ma mère il y a plus de plus de 40 ans...j'étais l'ainée de 6 frères et soeurs et j'avais 16 ans... Mon père nous avait quitté pour une femme (avec 4 enfants) et ma mère est morte de tuberculose et de chagrin... Nous étions également ruinés et sans études ni évidemment de profession.... Nous étions tous terriblement impuissants et c'est ma grand-mère qui s'est occupée de nous pour commencer.

J'ai pleuré le jour de la mort de ma mère et à l'enterrement.. Puis plus rien, plus jamais rien.
La vie et la mort de ma mère ont sans doute beaucoup influencé ma vie : j'ai quitté ma famille, suis devenue membre d'une communauté, puis infirmière, suis partie et Afrique et me suis occupée des enfants démunis et malades et des femmes qui avaient trop ou pas assez d'enfants. La fécondité humaine m'a occupée pendant plus de 25 ans... A partir de 35 ans, j'ai failli perdre la foi et ai fait alors un gros travail existentiel et spirituel.... mais ma mère était toujours absente au niveau des émotions et je crois que je ne connaissais pas même un quelconque "travail de deuil".... Elle n'a pas vraiment "participé" à mon retour vers la foi.

J'ai fini par quitter ma communauté et ai voulu, au village africain, adopter un enfant malade malheureusement. Il a fini par mourir et là, j'ai pleuré... J'ai pleuré ma mère en même temps que l'enfant.... Depuis, je suis rentrée en France (cause de guerre) et ai adopté deux petits africains qui sont grands maintenant.

J'ai aussi souffert de plusieurs deuils cruels : mon frère, à 56 ans, mon père très, très malade et à qui il a fallu pardonner (mais ma mère l'avait fait avant moi et par écrit).... ma grand mère, mon père spirituel, des amis.... Je continue à pleurer... La porte de mes émotions s'est réouverte et il me suffit d'entendre ou de voir quelque chose qui fait "souvenir".... L'émotion monte et je pleure... Ce n'est pas du regret, ni du remord, ni de la tristesse, encore moins du désespoir.... Je suis sereine et optimiste par ailleurs, ni morbide ni dépressive... Un mental solide mais je pleure quand même... c'est une émotion qui m'ouvre sur "une présence à l'éternité" de ceux que j'ai aimé. Cette bouleversante émotion m'empèche de m'endormir dans le ronron quotidien... Elle surgit en pointillé, je n'en suis jamais accablée... Je ne suis plus verrouillée et c'est une libération en quelque sorte. Les souvenirs matériels peuvent maintenant revenir avec leur charge émotionnelle que j'accueille comme une sorte de "communion"... Cela me fait également prier. J'attends vos réactions.
micheline quetier

etoile
Messages : 2
Inscription : mer. avr. 21, 2010 4:48 pm

l'Éternité c'est la lumière de la vie

Message par etoile » mer. avr. 21, 2010 5:02 pm

le deuil est un passage ,passage sur le chemin de la vie l'année 2001 nous avons perdus nos mamies au mois de juin je vais en pèlerinage a pibrac le flambeau est passé sainte germaine nous accompagne tous les jours elle est la lumière de la vie au point de vue spirituel :lol: une joie simple
je ne le manquerais jamais
a mon grand regret aucun de mes frère et sœurs ne s'est rappelé de la date anniversaire du décès de maman c'est une grande déception j'ai fait dire une messe par un prêtre ami
j'ai eu un passage a vide comme au désert pour accepter enfin de se remettre en route
de voir dans chaque visage de mamie et de papi
DIEU se fait voir il fait en sorte que l'on puisse le voir
en fait la vie c'est un chemin spirituel des amis parte d'autres arrivent
l'Éternité c'est la lumière de la vie
une prière c'est une petite graine de la foi
c'est un arbre
dieu c'est le jardinier de l'humain de l'humanité

Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Re: le deuil jamais fini : mon témoignage...

Message par Clairangel » sam. juin 30, 2018 7:18 pm

Merci Titonia pour ce beau témoignage. La vie est faite de bien des passages, avec des bas et des hauts. Avec le temps vous avez vécu des résurrections, même si vous pensez être toujours en deuil de votre chère Maman.
"c'est une émotion qui m'ouvre sur "une présence à l'éternité" de ceux que j'ai aimés". C'est très beau. Vous faites bien de ne pas contrôler vos émotions. Aujourd'hui on ose enfin pleurer.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: le deuil jamais fini : mon témoignage...

Message par Jean Gauci » ven. sept. 07, 2018 12:18 pm

Un deuil n'est jamais terminé.
La mort d'un être très cher ( un enfant, un époux, une épouse...) fait naitre à une autre vie sans effacer la précédente.
Faire son deuil n'est pas tourner la page, elle ne se tournera jamais. C'est écrire une nouvelle page en essayant de l'harmoniser à l'ancienne dans une certaine continuité. et surtout dans une certaine sérénité.
Je ne crois pas "qu'on refait sa vie", on la poursuit même si ce n'est pas comme avant, même si ceux qu'on aimait ne sont plus. Ils ne sont plus, certes, mais nous, nous restons les mêmes indélébilement imprégnés de leur présence.

Répondre