Les bonnes annonces de Vincent PEILLON

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Les bonnes annonces de Vincent PEILLON

Message par hélios » ven. sept. 21, 2012 9:30 am

Dans l'atmosphère de profond marasme où la France est plongée, l'annonce de Monsieur PEILLON d'augmenter le nombre de postes de professeurs dans l'Education nationale, conformément aux engagements du candidat HOLLANDE, a été accueillie avec chaleur par les syndicats enseignants.

Or, nous sommes tous concernés par cette annonce en tant que parent ou grand parent, lecteurs du Pèlerin, pèlerinautes.

Que penser de cette augmentation du nombre de professeurs ?

Sans doute, il faudrait honnêtement, que chacun d'entre vous analyse ce qu'il en est dans l'école, le collège ou le lycée de son enfant ou petit enfant en matière de nombre de professeurs....Souvent les problèmes qui sont mis en avant sont d'une autre nature et n'ont rien à voir avec une simple augmentation quantitative.

Ces problèmes sont, par exemple, les difficultés scolaires très largement répandues à tel point que de nombreux parents ont recours à des institutions payantes de soutien scolaire, le fait que dans de nombreux collèges ou lycées d'enseignement publics les enfants se trouvent très souvent libres parce que tel ou tel prof est absent. Maladie, parfois, journée de formation aussi organisée sur le temps scolaire.

Vous-même pouvez faire le point sur tous ces dysfonctionnements qui vous concernent directement.

L'augmentation du nombre de postes ne résoudra évidemment pas ces problèmes. De profondes réformes de structure sont nécessaires comme le nombre d'heures de travail du professeur dans son école, son collège ou son lycée.

Si Monsieur PEILLON croit résoudre les problèmes de l'Education nationale en augmentant le nombre de profs, il se trompe. Je me suis demandé finalement s'il n'essayait pas d'acheter la paix sociale dans l'Education pour mieux entreprendre ces réformes indispensables. Mais le pourra-t-il ?

En ce vendredi, j'ai pensé que vraiment la question de l'Education était au coeur des préoccupations de toutes les familles de France même si, aujourd'hui, par la faute d'un journal débile, des citoyens français dans le monde peuvent être les cibles des fondamentalistes musulmans.

Hélios

poupette
Messages : 16
Inscription : dim. févr. 26, 2012 7:27 pm

Re: Les bonnes annonces de Vincent PEILLON

Message par poupette » dim. sept. 30, 2012 1:07 am

Tout à fait d'accord avec vous. Je suis enseignante et puis vous dire qu'il y a un premier problème de répartition territoriale. Certains établissements ont des classes à petits effectifs et d'autres ont des classes chargées. Il n'est pas question de fermer ceux qui ont peu d'élèves mais peut être regrouper élèves et/ou professeurs. Et cesser de croire que passer 25 élèves on ne peut plus enseigner. Ce raisonnement est exact dans les zones sensibles - là il faudrait des classes de 10 - mais pas dans un établissement "normal".
Une des solutions : former les professeurs à l'amour de leur métier. Et dès le primaire apprendre aux élèves la politesse et leur en donner l'exemple en évitant "gros mots" et injures qui sont désormais monnaie courante dans la bouche de certains professeurs.
Je laisse de côté les autres questions il me faudrait plusieurs pages.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Les bonnes annonces de Vincent PEILLON

Message par hélios » mar. oct. 02, 2012 5:10 pm

Merci Poupette pour votre réponse.

Je suppose que vous enseignez en milieu rural puisque vous parlez des classes à petits effectifs, parfois encore, classes uniques (beaucoup de gens ne savent pas que ça existe!).

Vous avez raison sur les effectifs par classes.

Rien ne peut être érigé en loi immuable. Il peut être stupide de conserver de petites écoles. Il peut être indispensable de les garder. Il faut procéder au cas par cas

Je pourrais donner l'exemple d'une école à classe unique de 10 élèves maximum alors que, à 3 km, existait une école à 4 classes. Attention ! route aggrandie, sans aucun problème en hiver. On pourrait recenser les cas aberrants.

Quant aux valeurs, c'est une autre question et pour les élèves et pour les enseignants.

Je persiste et signe: l'augmentation du nombre d'enseignants ne règlera aucun problème. La suppression des évaluations en CE 2 et CM2, décidée par Monsieur PEILLON est une absurdité. Des améliorations du dispositif étaient nécessaires mais ces évaluations allaient dans le bon sens.

Demain, mercredi, je rencontre un petit élève de CE 1 qui a des difficultés en lecture, écriture, calcul.......Autrement dit dans toutes les disciplines fondamentales........C'est là qu'il faut faire porter l'effort...

Au-revoir Poupette et bon travail avec vos élèves.

Hélios

Répondre