Que penser de l'argent qui s'exile ?

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Que penser de l'argent qui s'exile ?

Message par hélios » mer. juin 20, 2012 9:27 am

Une commission parlementaire a auditionné Y. NOAH et G. FORGET, capitaine de l'équipe de France de tennis, sur la taxation des 75 %.

Rappelons que NOAH paye ses impôts en France mais FORGET vit en Suisse !

NOAH a déclaré, en substance, que lui paierait ses impôts en FRANCE mais que, il comprend très bien que son fils, grand joueur de basket aux USA reste dans ce pays pour éviter les taxes qui s'annoncent..... NOAH était au meeting du Bourget pour F. HOLLANDE. FORGET, qui a 50 ans, a déclaré que la carrière d'un joueur était très courte.

David CAMERON, premier Ministre britannique a déclaré qu'il déroulerait le tapis rouge pour les entreprises françaises qui se "délocaliseraient".

Bref, l'argent ou une partie de l'argent s'exile avec les annonces fiscales du nouveau pouvoir.

Faut-il s'en réjouir ?

NON, je le dis NON. Car on souhaite le bien pour son pays.

L'énorme faute, de fond, le péché mortel de la gauche, si j'ose dire, c'est de présenter la richesse comme le résultat d'un VOL. Les riches sont des voleurs. Le discours de MELANCHON n'a pas arrangé les choses. Ce fut un discours stupide.
HOLLANDE veut rassembler mais on stigmatise la richesse...

Sans compter le discours catho idiot qui consiste aussi à taper sur les riches en se basant sur l'Evangile......IDIOT, oui, n'ayons pas peur des mots. Et gravissime pour la collectivité.

Quand mon maçon me dit qu'il ne peut pas venir rapidement parce qu'il est "surbooké", je me réjouis qu'il gagne de l'argent parce qu'il donne du travail à Armand, Ahmed, Antonio, Paul. Je ne me dis pas, il gagne du pognon il faut le taxer.

IMBECILE discours mi-gauche mi-catho, tellement contre-productif, pour reprendre un mot à la mode !

Alors, je vous renvoie à l'évangile du lundi 28 mai 2012 (voir MARC 10 17-27).
Procurez vous le petit livre Magnificat de mai 2012. Ce jour-là, la méditation du jour était " La richesse est un outil" avec un beau petit texte de CLEMENT D'ALEXANDRIE, Père de l'Eglise (IIIème siècle). 12 lignes, tout est dit et avec intelligence... Je vous en prie allez le lire, conseil que je donnerais aussi volontiers aux prêtres en mal d'inspiration et qui paraphrasent à longueur de temps les discours misérabilistes.

Oui, la richesse est un outil et j'ajouterais ne cassez pas l'outil il est trop précieux...

Hélios-Jean

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Que penser de l'argent qui s'exile ?

Message par andrevii » mer. juin 20, 2012 2:18 pm

Bonjour. Voici un sujet de nature économique dans lequel je me sens beaucoup plus à l'aise qu'à défendre les thèses du Front National.

Quand on gagne de l'argent, il est normal de payer des impôts. C'est une mesure de justice. Il y a en gros trois catégories d'impôts :

L'impôt direct qui frappe les revenus de l'activité, salaires, retraites.
L'impôt indirect qui frappe la consommation. (TVA)
L'impôt direct qui frappe la possession (impôt foncier, impôt sur la fortune)

Il y a aussi un principe d'égalité devant l'impôt, tout le monde sait bien que ce n'est pas exact. Le travail au noir, la fraude organisée, les niches fiscales ... autant de non droits.

Partant de l,à on dit que chacun doit payer l'impôt selon des facultés. Mais on ignore qu'il existe une poignée de contribuables qui ne sont pas comme les autres de par la nature de leur activité ou de sa spécificité.

Je pense aux footballeurs professionnels, aux coureurs automobiles, aux sportifs de haut niveau, à ces gens qui gagnent de façon éhontée un fric fou pendant une courte période de leur carrière. Ils voudraient négocier avec l'administration fiscale, certains s'engageant à conserver ou à investir leurs argent sur le territoire français. Impossible.

Ils rencontrent une oreille plus attentive dans certains pays, la Suisse, Monaco ... Ils y vont, je ne vois pas ce qu'on peut leur reprocher.

Un mot à présent sur la notion de richesse. Le langage biblique n'est pas du tout en phase avec les réalités fiscales d'aujourd'hui. L'économie monétaire n'existait pas et la comptabilité analytique encore moins. Richesse et pauvreté s'analysent entre opulence et misère, la première donnant le pouvoir, la seconde assurant la dépendance. La relation n'était pas basée sur la justice, mais essentiellement sur la charité, pour autant qu'elle existe dans le cœur des hommes de cette époque. Mais il y a eu les bons et les mauvais maîtres ...

En conclusion, il nous fait de bons riches, à nous de savoir les retenir, ça n'en prend pas la route. Ça fera les choux gras de la concurrence, M Cameron en tête. - André.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Que penser de l'argent qui s'exile ?

Message par hélios » jeu. juin 21, 2012 7:58 pm

@ André

Merci pour ce lumineux cours d'économie.

Sur un point, effectivement, vous avez apporté une information intéressante: les sportifs qui gagnent beaucoup d'argent sur peu d'années........Il conviendrait évidemment d'organiser pour eux le paiement de l'impôt.

Bonne soirée

Hélios-jean

Répondre