Un évêque lucide et courageux

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Un évêque lucide et courageux

Message par Jean Gauci » jeu. nov. 05, 2020 8:47 pm

Tiré du Journal La Croix

Mgr Pascal Wintzer, archevêque de Poitiers, dénonce un discours parfois « malsain » parmi ceux qui s’insurgent de la décision du gouvernement de maintenir l’interdiction des cultes publics.


Mgr Wintzer : Restriction des cultes, prendre notre part aux épreuves du pays

Les cultes publics sont interdits pendant la durée de ce deuxième confinement.
Les mêmes choses produisent les mêmes effets : devant l’interdiction des liturgies publiques, exceptées les obsèques, des catholiques expriment leur souffrance. Elle est naturelle, l’eucharistie et l’assemblée chrétienne nourrissent notre foi.
Oui, nous vivons un manque, oui, ceci est douloureux, oui, l’eucharistie est essentielle à la vie chrétienne. Cependant, la circulation du virus est-elle une invention ? L’État en prend-il prétexte pour mettre en place un régime d’encadrement des libertés, dont la liberté religieuse ?
Il est légitime qu’un État, en fonction des données dont il dispose, dans le respect des lois et des règles, impose des mesures qui sont au bénéfice de tous, y compris des mesures, et c’est le cas cette année, qui restreignent des libertés publiques. Il est bien entendu possible d’estimer que ces mesures ne sont pas légitimes, ou sont excessives ; dans de pareils cas, il revient à la juridiction administrative de dire le droit.
Ce qui me gêne, au-delà d’éventuelles procédures, toujours possibles, c’est un discours que je n’hésite pas à qualifier de malsain.
On entend ou on lit que les mesures de restriction des cultes ne seraient pas dictées par des impératifs sanitaires mais l’expression d’un État laïc qui n’aurait de cesse d’encadrer voire de contrôler les cultes. Même en dehors du confinement, certains aiment à dire les chrétiens, sinon persécutés en France, mais au moins ne pouvant disposer d’une vraie liberté.
Rendre compte de sa foi est par nature toujours difficile et exigeant ; pour autant, soyons honnêtes, qui peut, en France, se dire persécuté en raison de ses convictions et pratiques religieuses ? Ceux qui le prétendent, ce sont les tenants de l’islamisme politique, qui, depuis l’étranger, décrivent la France, sa laïcité, son État comme persécuteurs de l’islam.
Alors qu’il est urgent que les musulmans français et vivant en France, ses responsables en particulier, affirment haut et fort qu’ils sont respectés et libres de vivre leur religion en France, il serait grave et même irresponsable que des catholiques adoptent un discours semblable, tout simplement parce que, non seulement il est dangereux, surtout il est faux.
Depuis trop d’années, des personnes, des groupes, ont trouvé une identité en se qualifiant de « discriminés », « victimes » de phobies diverses. Un minimum de lucidité permet de savoir qui sont les vrais pauvres, en moyens matériels, en qualité de l’habitat ou de vie familiale. Cette même lucidité permet de ne pas se tromper au sujet de ceux qui attentent à des chrétiens, non pas l’État, qui exerce sa mission protectrice, et qui doit en répondre devant le peuple et la Loi, mais les tenants de l’islam politique.

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Flor » ven. nov. 06, 2020 10:22 am

Oh ! comme vous avez raison ! Cet évêque est très courageux ! Il n'a pas fini de nous surprendre !

Ce texte est à lire et à relire profondément !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par hélios » ven. nov. 06, 2020 11:08 am

Très sincèrement, je ne connais pas la circulation de ce discours malsain auquel cet évêque fait allusion.

Il a incontestablement raison car je ne vois pas au sein de l'Etat une quelconque cabale pour profiter du Covid pour fermer les églises ou supprimer les cultes.

En revanche, attention quand même à l'évolution vers des mesures autoritaires prises "au fil de l'eau": les questions sanitaires sont examinées en "Conseil de Défense" dont j'ignore la composition et qui ne rend de compte à personne.........

Il y a des paroles dangereuses formulées par des ministres sous le coup de la colère, comme celles de Monsieur Véran, Ministre de la santé qui intime aux députés qui avaient voté contre la prolongation de l'Etat d'urgence sanitaire de "sortir" de l'Assemblée nationale, ce qui lui a valu des remarques du président de l'Assemblée.

Cet évêque a raison pour ce qui est de la liberté religieuse en France.


Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Jean Gauci » ven. nov. 06, 2020 11:59 am

" Ne nous laisse pas succomber à la tentation" est-il dit dans le Notre Père
Je ne veux pas faire le catéchisme mais c'est la prière que je retiens aujourd'hui. La tentation de la peur et du désespoir. Les tentateurs sont au aguets. Le gouvernement nous avertit et il a raison mais il ne faut pas que les médias nous paniquent. Le virus est là et il est dangereux. Nous le savons. Alors qu'on nous lâche les baskets maintenant. Arrêtons le bilan macabre des morts, des malades et de ceux qui sont en réanimation . A quoi sert-il de le savoir ? Les fausses nouvelles circulent et les télévisions barbotent toute la journée dans la jouissance morbide des reportages angoissants...
Il fait beau, dehors, alors savourons quelques poésies , écoutons J-S Bach ; trouvons des chants de louanges et rendons grâce à Dieu... Nous ne sommes que ce que nous faisons de notre vie et il est impératif de l'illuminer de tout ce qui est beau et bon. Ce n'est ni de l'angélisme, ni du catastrophisme. Quand on ne peut pas changer la face du monde, ni enrayer les épidémies, il nous reste à être de meilleurs nous-mêmes et de s'en remettre à la Providence ... dans la joie.

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Nic » ven. nov. 06, 2020 12:10 pm

"Très sincèrement, je ne connais pas la circulation de ce discours malsain auquel cet évêque fait allusion."
Et bien moi je la connais et cela commence à me peser sérieusement ainsi que tous les messages complotistes qui courent sur les réseaux sociaux. Je ne sais pas comment nous sortirons de cette crise au point de vue de la santé mais je pense qu'il y aura des divisions dans les familles.
Il vient d'y avoir 7 décès dans la maison de retraite à côté de chez moi et la moitié des résidents sont positifs. Est-ce une invention pour restreindre les libertés ? Le virus est de plus en plus présent, même dans nos petits villages. Est-ce une invention ? Chacun cherche à détourner la loi pour son petit égoïsme personnel, pour en "profiter", un mot à la mode, mais qui pense encore aux soignants ? Qui applaudit à 20 h ? qui leur fait encore des cadeaux à part quelques exceptions ?
Je vous joins la lettre de notre évêque à l'occasion des fêtes de la Toussaint.

Bien chers amis,
En cette fête de la Toussaint, nous voici de nouveau entrés dans un temps difficile qui n’est
pas sans provoquer un certain nombre de réactions de refus, de protestations, de peurs. Je
n’ai pas de peine à comprendre ces malaises. Nos vies sont une fois encore bouleversées.
Mais nous, chrétiens, ne sommes-nous pas invités aussi à découvrir le sens de ce qui nous
arrive, à ne pas nous contenter de revendiquer pour la liberté de culte mais à mesurer les
enjeux d’une telle période : enjeux de proximité avec tous, enjeu d’accueil de l’autre - même si
des mesures sanitaires nous séparent extérieurement -, enjeu de témoignage ; et aussi à
trouver dans ce temps des pratiques qui en feront un moment de croissance, de fraternité et
de communion ?
• N’est-ce pas le moment de mettre au cœur de nos vies quotidiennes le soin et la
solidarité envers les autres, en particulier les plus fragiles ?
Il appartiendra à chacun de nous d’inventer les gestes et les attitudes qui nous
permettront de rendre ce choix fondamental effectif, en sortant du « je » pour
passer au « nous ». C’est un beau défi à relever qui nous aidera à nous situer, non
pas en individus chargés de leurs seules préoccupations personnelles, mais dans
une communauté de frères et de sœurs, d’amis.
• Nous sommes touchés au cœur par les horreurs qui viennent d’être perpétrées à
deux reprises et qui nous questionnent sur la réponse à donner au terrorisme qui
développe ses courants maléfiques et meurtriers au milieu de nous et, sur ce que
devient l’homme dans ce monde cruel et violent. N’est-ce pas le moment pour nous,
croyants, de donner plus de contenu à l’injonction du Christ : « Aimez-vous les uns
les autres » et de lui répondre avec force ?
On ne construit pas la société sur la haine, sur le mépris et le rejet de l’autre. A
l’heure des gestes-barrière, écoutons Saint Paul nous parler du Christ dans la lettre
aux Éphésiens : « Dans sa chair il a détruit ce qui les séparait : le mur de la haine.
En lui vous êtes ensemble intégrés à la construction pour devenir une demeure de
Dieu par l’Esprit. » (Ep 2, 14-22).
• Nous avons écouté jeudi soir le premier ministre dresser la liste de tout ce qui est
fermé dans nos villes et nos villages, et nous nous en rendons compte par le vide qui
se crée autour de nous. N'est-ce pas le moment pour nous, croyants, de nous ouvrir
au dynamisme de l’Esprit qui traverse notre cœur, nos familles et nos communautés,
afin d’être créateurs de tout ce qui nous permettra d’aller à la rencontre des petits et
des souffrants, de mettre de la vie, de l’espérance, de l’amour dans tous nos liens ?
J’ai voulu partager avec vous en ce jour de la Toussaint ces quelques réflexions. Qu’elles soient
pour nous des repères sur un chemin de sainteté à inventer jour après jour dans la confiance.
Que ce temps soit aussi celui de la rencontre du Seigneur dans la prière, dans une lecture
fréquente de la Parole de Dieu. Puisse celle-ci être pour chacune et pour chacun une nourriture
qui réconforte, qui relève et qui sauve. N’hésitez pas à la partager avec d’autres. Les nouveaux
moyens de communication offrent beaucoup de facilités à cet égard. Et surtout que ce temps
soit pour nous une occasion de prier les uns pour les autres. Je veux vous assurer que ce sera
mon cas pour vous. Permettez-moi de vous dire que je n’en attends pas moins de votre part.
En fraternelle communion.
Le 1er novembre 2020
+Marc STENGER
Evêque de Troyes

Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Flor » ven. nov. 06, 2020 2:29 pm

Merci Nic , ce texte est fort et clair !
Marc Stenger et Pascal Wintzer, deux évêques qui nous aident dans ce passage difficile à vivre !
Oui ! deux évêques " lucides et courageux " !
L'Eglise reprend du souffle ! .... l'Esprit peut-être ?

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par francippo » ven. nov. 06, 2020 5:39 pm

Voici le message de monseigneur Sylvain Bataille , évêque de Saint-Etienne,

"Communiqué de l’évêque de Saint-Etienne pour la fête de la Toussaint 2020

Confrontés aux attentats, nous sommes profondément touchés par ces drames qui se succèdent et nous confions au Seigneur les victimes et leurs proches. Nous prions aussi pour ceux qui sont animés par une folie meurtrière. Puissent-ils découvrir que Dieu est amour et que le plus grand des blasphèmes est de tuer en son nom. « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font » disait Jésus suspendu à la croix.

Engagés dans un nouveau confinement, nous sommes solidaires de l’effort de l’ensemble de notre pays pour lutter contre la Covid 19. La mission de l’Église se poursuit, au service de la fraternité entre tous, comme nous le rappelle le Pape François dans sa dernière encyclique, au service des plus fragiles dans une proximité toujours à inventer, et au service de l’espérance, dans une foi vécue et partagée.

L’évangile de la Toussaint nous rappelle le chemin du bonheur : « Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu ». Cette fête remet sous nos yeux celles et ceux qui ont choisi ce chemin, en se laissant transformer par l’Amour, au cœur de leur existence, avec tout ce qu’elle peut comporter de joies et d’épreuves, de défis à relever et d’opportunités à saisir. Enfin, dans cette dynamique, nous confions au Seigneur tous nos défunts. Oui, en Jésus-Christ la vie est plus forte que la mort, l’amour plus fort que la haine ! Puissions-nous en être les témoins.

Saint-Etienne, le 31 octobre 2020

+ SYLVAIN BATAILLE
Évêque de Saint-Etienne
Communiqué de l’évêque de Saint-Etienne
pour la fête de la Toussaint 2020
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Intéressant de découvrir les différentes lettres des différents évêques de France à l'occasion du 1° novembre ..
Je ne ferai pas de commentaire ...laissant à chacune/chacun le soin d'appréhender les différentes formes des lettres épiscopales
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Jean Gauci » ven. nov. 06, 2020 7:57 pm

Hors de la messe, pas de salut ?
Monique Baujard, doctorante en théologie et Anne-Marie Pelletier, bibliste, réagissent à la saisie du Conseil d’État par de nombreux évêques qui demandent la levée de l’interdiction des cultes publics.


La Parole de Dieu, table de vie
La privation provisoire de l’Eucharistie pourrait être l’occasion salutaire pour tous de reprendre conscience que la Parole de Dieu est, de façon tout aussi nécessaire, table de vie. Et qu’il suffit que deux ou trois soient réunis au nom du Christ, ouvrent ensemble les Écritures, pour que le marcheur anonyme du chemin d’Emmaüs leur soit présent, et que se renouvelle l’illumination des cœurs qui devrait être le préalable de toutes les fractions du Pain célébrées dans l’Église.
Belle occasion en fait d’expérimenter à neuf l’Église comme communauté de disciples. De se rappeler mutuellement que l’on n’est pas chrétien en se recroquevillant sur l’entre-soi, mais en sortant comme le Christ en sortie d’Évangile. Car la mission d’un chrétien a un nom que nous ne pouvons ignorer en ces jours de Fratelli tutti. C’est la fraternité ! Loin d’un plat humanisme, la première lettre de saint Jean nous apprend qu’elle est la vérification de l’amour de Dieu et, par conséquent, en christianisme, une réalité à densité mystique ! Tout comme elle est l’antidote à nos replis, qui ne font que conforter la relégation des croyants dans la sphère privée.
Ne nous leurrons pas, la véritable fidélité aujourd’hui n’est pas dans la défense crispée de pratiques auxquelles nous tenons légitimement mais qui, dans leurs formes traditionnelles, sont en train de s’effondrer. Elle a à voir plutôt avec une confiance et une générosité qui nous rendent créatifs de nouvelles formes de vie communautaire. Dans une solidarité avec une société remplie d’urgences, qui est le lieu où les chrétiens ont rendez-vous avec Celui dont ils reçoivent leur vie et leur mission.

Extrait du journal La Croix de ce jour.

P.S Elles et ceux qui se sentent privés de l'eucharistie sont invités fraternellement à nous rejoindre au partage d'Evangile...

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par hélios » sam. nov. 07, 2020 11:01 am

La Covid, version deuxième vague est une réalité.

Ceci étant dit, le drame c'est le manque de soignants: entre mars dernier et novembre il y a eu des démissions, des malades réels ou des congés maladie. Le gouvernement avait beaucoup promis aux "soignants" : primes, augmentation, etc, ont été encadrées par des conditions telles que les soignants applaudis régulièrement ont déchanté.

Un lit de réanimation nécessite 4 ou 5 soignants. On peut augmenter tant qu'on veut le nombre de lits, s'il n'y a pas de soignants pour le faire fonctionner on ne peut rien faire.

Si la Covid est une réalité, le gouvernement et les média soulignent tout ce qui est anxiogène pour la population. Le nombre de morts quotidiens ne sont pas tous Covid. En outre, les décisions de ce gouvernement ne sont pas claires : ordres, contre-ordres, changements de cap donnent une nette impression de cacophonie. Voilà la réalité. Ensuite, à un moment donné, sanitaire et économie se télescopent.

Il faut comprendre quand même un peu les petits commerçants des commerces "non-essentiels" et pour lesquels depuis deux ans s'abattent les manifs des gilets jaunes le samedi et cette année confinement, déconfinement, reconfinement.

Quant aux Ehpad, il est préférable de ne pas en parler tant leur situation est diverse en fonction du statut ( public ou privé), de la direction etc etc. Je prie le Bon Dieu pour que tous ceux que j'aime n'y aillent point et soient plutôt rappelés dare-dare par le Père éternel miséricordieux. Je ne suis pas le seul à avoir cette pensée....

Alors que dire des cultes interdits ?

Le Conseil d'Etat a été saisi. Voyons ce qu'il va dire. En attendant chacun a la liberté de faire une prière à la maison, de dire un chapelet au coin du feu. Surtout de lire les textes du dimanche voire le commentaire de l'excellente émission de Béatrice Soltner de RCF.

Hélios

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Un évêque lucide et courageux

Message par Jean Gauci » dim. nov. 08, 2020 9:03 pm

Et pendant ce temps, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France (CEF), a déposé un référé liberté auprès du Conseil d’Etat et le Conseil d'Eta l'a rejeté.
Manifestement, les évêques de France ne parlent pas d'une seule voix...

Répondre