Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Françoise T.
Messages : 419
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par Françoise T. » mar. sept. 17, 2019 2:44 pm

Le Parlement examine à partir du 24 septembre la nouvelle loi de bioéthique.
:arrow: Elle prévoit notamment l'ouverture de la PMA à toutes les femmes (en couple homosexuel ou non). Cette PMA "sans père" instaure un nouveau régime de filiation sans mention du père biologique.
:arrow: Elle rend possible la conservation d'ovocytes par des organismes privés à but lucratif; cette disposition touche au principe de non-marchandisation du corps humain, jusqu'à présent affirmé par la loi.
:arrow: Elle facilite la recherche sur les embryons (actuellement, 19 000 embryons ont été donnés à la science par des parents ayant terminé leur démarche de PMA).

Les opposants à cette loi, en particulier les évêques de France, alertent sur les importants changements de société impliqués :
:arrow: l'ouverture à terme à la légalisation de la GPA au nom de la non-discrimination des hommes par rapport aux femmes.
:arrow: Le détachement du biologique, du corps, pour déterminer la filiation, au profit de la volonté humaine.
:arrow: la marchandisation annoncée du corps humain.

Le Pèlerin prépare un dossier pour la semaine prochaine sur ce sujet, qui pourrait être nourri de vos réactions - rapides ;) . Merci de nous dire ce que vous pensez des évolutions envisagées.

Bien cordialement.
Françoise T.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par Jean Gauci » mar. sept. 17, 2019 8:26 pm

Je reprendrai les interrogations d’André dans le courrier des lecteurs du Pèlerin de la semaine dernière

Qui est le père ? Le mari, l’amant, l’éprouvette ? Qui est le père d’un enfant né d’un viol ? Qui est le père d’une relation adultérine ? Qui sont les pères de ces millions de mères célibataires et pardon de l’évoquer qui sont les pères de ces prêtres ou évêques qui n’ont plus rien voulu savoir quand ils ont appris ?

Le problème est assurément complexe et je suis personnellement perplexe

Les opposants à cette loi, en particulier les évêques de France, alertent sur les importants changements de société impliqués :
l'ouverture à terme à la légalisation de la GPA au nom de la non-discrimination des hommes par rapport aux femmes.
Le détachement du biologique, du corps, pour déterminer la filiation, au profit de la volonté humaine.
la marchandisation annoncée du corps humain.

Je ne comprends pas très bien pourquoi s’opposer à une loi au motif qu’elle pourrait entrainer une évolution possible contraire à la morale...

Mais ce qui me semble important et qui ne semble pas préoccuper les évêques concerne les femmes qui sont célibataires, veuves, qui vivent en couple lesbien ou qui pour diverses raisons ont besoin de la procréation médicalement assistée pour avoir un enfant. La question que je pose est la suivante ; est-il légitime pour une femme de désirer un enfant ? Cette légitimité peut-elle être considérée comme un droit ? Et Exercer un droit légitime est-il condamnable ?

Depuis toujours des femmes ont eu recours à une relation occasionnelle pour être enceintes sans que cette procréation, occasionnellement assistée et hors de tout lien durable, ait été considérée comme illégitime et illégale.

La deuxième question qui se pose, concerne l’attitude de l’Eglise face à ces enfants nés de la PMA et de leurs mères... Ces mères et ces enfants seront-ils considérés comme filles et fils de l’Eglise et enfants de Dieu ? En auront-elles seulement le désir considérant l’hostilité affichée de l’Eglise à leur égard ?

Je ne sais qui a dit de « ne pas insulter l’avenir ». Avec ou sans les évêques, cette loi finira par passer. Cela est plus que probable.


Si les évêques considèrent nécessaire une mise en garde contre les dérives de la PMA, ils seraient bien inspirés d’éviter les anathèmes et au contraire de trouver les paroles d’espérance et d’amitié, en rappelant la tendresse du Christ pour tous ceux qui étaient considérés comme des pécheurs et qui nous précéderont dans la royaume des cieux.


Guy Bezzina

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par joseph1 » mer. sept. 18, 2019 10:04 am

Quel charabia !

Un extrait de l 'exposé des motifs du projet de loi relatif à la bioéthique :

"
Dans son ouvrage, le Gouvernement a souhaité dessiner un cadre permettant à la liberté de chacun de s'exprimer, dans le respect de l'intérêt collectif en cherchant ce point d’équilibre entre ce que la science propose, ce que la société revendique et les valeurs fondamentales qui soutiennent l’identité bioéthique de la France, pionnière en matière de législation dans le domaine de la bioéthique, tout en accordant une place particulière aux situations de souffrance voire de drame que rencontrent certaines personnes. "

source :
https://www.legifrance.gouv.fr/affichLo ... slature=15

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par Jean Gauci » jeu. sept. 19, 2019 9:23 am

Une dimension méconnue, oubliée ou occultée de la PMA, l'amour des parents pour leurs enfants nés d'une PMA. Quand des enfants ont tellement été désirés que la mère, le père ou les parents on eu recours à une PMA, souvent à l'étranger, ils sont toujours entourés d'une immense affection tout à fait comparable à celle nés dans une famille "normale"... J'en ai de multiples exemples tout autour de moi.
Sans doute, cela n'a rien à voir avec l'éthique mais la vie d'un enfant aimé comparée à celle d' autres enfants, ne vaut-elle pas d'être considérée dans le débat qui nous occupe ?

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par Jean Gauci » lun. sept. 23, 2019 4:46 pm

"La marchandisation du corps humain"... Oui, la question est digne d'être posée. Elle le serait sans doute un peu plus dans le cas d'une G.P.A. Imaginer un enfant porté par une autre femme que la mère ne manque pas de surprendre et d'interroger. Sans vouloir détourner le problème de son objet propre, la marchandisation du corps humain est une vielle histoire aussi vieille que la prostitution ou la pédophilie, aussi vieille que la traite des esclaves ou le travail des enfants dans les mines autrefois mais aussi actuelle que la situation des ouvriers pakistanais dans certains pays du Golfe... C'est l'enfant et son devenir, son développement psychique et affectif qui doit poser problème plus que les actes techniques pour une procréation assistée.

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par joseph1 » lun. sept. 23, 2019 7:10 pm

Agnès Buzyn a beau jeu de faire semblant de ne pas comprendre l’avis de l’Académie de médecine en confondant “enfant d’une famille monoparentale” où le père existe bel et bien et “enfant délibérément privé de père” du fait de la PMA.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Révision des lois de bioéthique : Les droits de l'enfant ?

Message par Jean Gauci » mar. sept. 24, 2019 8:16 am

La PMA ne cessera pas d'interroger." Une bonne évolution ? " comment le savoir ? Il semble en effet spécieux de faire référence à des modèles de familles sans père déjà existantes et généralement chargées de problèmes, pour justifier la création d'un autre mode familial sans père dont on peut présumer qu'elles rencontreront les mêmes handicaps et les mêmes difficultés.
Restera toujours une inconnue: Les droits de l'enfant à naitre. Ses droits sont-ils compatibles avec ceux de leur future mère ? L'enfant a-t-il un droit fondamental à avoir un père et à savoir d'où il vient ? Dans la PMA, ne nous trouvons nous pas en face de deux droits antagonistes irréconciliables: le droit de la femme et le droit de l'enfant ? On dit que le législateur lèvera le secret de l'identité du donneur de sperme. Le remède risque d'être pire que le mal lorsque l'enfant né d'une PMA retrouvera un père qui l'a refusé dans une famille qui n'est pas la sienne...
La PMA pour toutes ? une boîte de Pandore, assurément.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par francippo » mar. sept. 24, 2019 10:34 am

Je vais me permettre de donner un exemple concret. Née d'un père "inconnu" ma mère n'a jamais souhaité me dire qui était vraiment mon père. Le nom qui m'a été donné après jugement n'est pas, il semble, le nom de celui qui m'a conçue avec elle ! Enfant unique j'ai été élevée uniquement par ma mère "très possessive" car elle n'avait QUE moi à aimer ! sans jamais savoir la vérité sur mes origines.... Quel fardeau...! Par contre, perso j'aurais bien aimé avoir DEUX mamans même sans papa !! maintenant que je suis une grand-mère, et que je réfléchis, je ne vois pas pourquoi une femme célibataire ne pourrait pas être mère par PMA à condition qu'elle ne vive pas ISOLÉE avec son enfant (ou ses enfants ..encore que si il n'y a pas qu'un seul enfant l'équilibre serait meilleur) mais que cette famille monoparentale soit bien ENTOURÉE par la famille "élargie", les ami-e-s... Alors là OUI à ce choix...

Pour détendre l'atmosphère, je vous offre cette pensée sûrement iconoclaste. faites excuse... Jésus a été le fruit d'une Procréation Divinement Assistée!

Quant à la GPA... si vous prenez les récits bibliques vous en trouverez ... Me vient à l'esprit la naissance d'Ismaël... on pourrait dire que Agar , la servante, fut une mère « porteuse » qui par la suite deviendra une femme abandonnée seule avec son fils! Lire Genèse 16 et 21, 8-20 ...réflexions prises sur le site catholique Interbible :
"À nouveau seule dans le désert avec le jeune Ismaël, Agar se sait condamnée car elle se retrouve sans l'appui d'un homme donc sans identité et sans protection dans cette société. Désespérée, elle se met à crier et à pleurer. Dieu entend toujours ces cris et cette détresse. Il lui donne le courage et l'espérance en offrant à Agar les possibilités de survivre par elle-même. Par conséquent, Dieu reconnaît pleinement une identité et un statut à Agar se situant totalement hors des normes d'une société patriarcale. Dieu jette ainsi les assises d'une société égalitaire. C'est toute une révolution..(par Patrice Perreault, bibliste à Granby -Canada-)

francippo 8-)

Françoise T. : je me permets un commentaire tiré de la TOB au sujet de la situation - complexe - entre Agar et Sara. Dans le droit mésopotamien, une femme stérile pouvait donner une servante à son mari, MAIS, celle-ci ne devait pas s'en prévaloir vis-à-vis de sa maîtresse... ce que n'a pas fait Agar.
La suite est personnelle : Si j'interprète bien, celle-ci aurait dû renoncer à son fils (comme dans une GPA), mais ce n'est pas ce qui se passe. Et Dieu protège Agar de la colère de Sara (à qui il promet la naissance d'Isaac). On ne peut donc pas dire qu'il s'agisse d'une GPA... me semble-t-il. Par ailleurs, le droit mésopotamien donnait tout pouvoir du maître (ou de la maîtresse) sur ses serviteurs (ou sa servante)... ce n'est pas vraiment une notion moderne et cette mainmise sur le corps de femmes pauvres pour des GPA au profit de femmes aisées est bien ce qui se passe actuellement. Cela pose question sur le plan éthique.

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par francippo » mer. sept. 25, 2019 11:01 am

Au cas ou certain-e-s, voudraient en connaitre un peu plus sur le texte de Patrice Perreault Bibliste canadien au sujet d'Agar "mère porteuse", voici
l'adresse du site:
http://www.interbible.org/interBible/so ... index.html
Bonne lecture et bonne découverte
francippo 8-)

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: Révision des lois de bioéthique : une bonne évolution ?

Message par joseph1 » sam. sept. 28, 2019 11:07 am

Il est bien sûr difficile à partir d 'une simple vidéo qui divulgue qu 'un champ limité d 'une assemblée d' avoir une certitude. Pourtant un faux calcul semble bien avoir été validé par le président de l ' assemblée nationale lors du vote d 'un amendement sur la loi bioéthique . Les députés Les Républicains ont d 'ailleurs protesteé.
Je vous laisse regarder la vidéo ( 10 secondes ) et juger par vous-même :
https://twitter.com/LCP/status/11769744 ... e-20190927

Répondre