Vincent Lambert : enjeux

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: Vincent Lambert : enjeux

Message par booboon » jeu. mai 23, 2019 7:30 am

Merci pour votre échange car dans cette histoire, nous n'avons pas toutes les clés, seulement celles transmises par les médias ( légèrement partisans je trouve...) et vos réactions pleines de bon sens et de sagesse m'aident à évoluer.

Aujourd'hui je crois pouvoir dire comme andrevii que je n'ai pas d'avis définitif et avec Joseph que la jurisprudence fait un peu peur... parce que comme Hélios on se questionne : fin de vie ou lourd handicap ?

Une de mes cousines est décédée suite à un foudroiement. Elle est restée quelques jours à l'hôpital avec des tas de machines pour la maintenir en vie. Le jour où la famille a demandé d'arrêter l'acharnement, elle s'est "remise à vivre".... c'est un bien grand mot couchée sur un lit à ne rien pouvoir faire..... mais son cœur battait. Cela a duré quelques jours et elle est morte naturellement. Malgré la tristesse, on avait envie de dire "ouf".....

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Vincent Lambert : enjeux

Message par hélios » jeu. mai 23, 2019 9:34 am

Merci ma chère Blandine pour votre message très encourageant pour nos échanges. Merci.


Vous avez mis le doigt sur l'essentiel......

Et s'il se remettait à "vivre" pleinement ? Et si l'impossible advenait ? Est-ce que nos prières vives peuvent faire quelque chose ?

Je n'ai évidemment pas critiqué la loi Leonetti ou les médecins. Mais dans le cas de Vincent est-on certain qu'elle s'applique ?

Et, en l'absence d'un écrit tel que celui rédigé par notre ami André, je suis très réticent pour une intervention de la justice arrêtant qu'il faut "débrancher".

Donc j'étais très choqué de la mise en application par les médecins de la loi et soulagé de la décision de la Cour d' Appel de Paris.


Mais, dans tous les cas, il n'y a pas lieu selon moi d'être triomphant. Au nom de qui au nom de quoi ?

Hélios

Répondre