" Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par hélios » jeu. déc. 07, 2017 5:31 pm

Bonjour Jean-Paul.

Votre réaction par rapport à Johnny s'explique. Les "fans" de Johnny vivaient leur adolescence dans les années 60 et les parents de ces jeunes sont souvent devenus eux-mêmes des fans même s'ils étaient très très loin de cette culture "yé yé " ( toute généralisation est impossible évidemment).

Ensuite, Johnny a su s'adapter à un public divers. Certaines de ces chansons sont très belles comme "Marie" que vous avez vous-même citée ( merci pour votre lien qui a permis de la réécouter), Tennessee etc.

Il y a dans tous les départements des clubs de Johnny qui se préparent à "monter" à Paris, tous les fans avec leur biker. Il y a déjà des rassemblements dans la vallée du Rhône. L'hommage populaire décidé par le Président Macron est justifié et il est bien qu'il intervienne même brièvement à la Madeleine au cours de la cérémonie religieuse. Il va être géant je pense. Je n'irai pas à Paris, je ne suis pas "fan" à ce point. Mais je sens que c'est tout un pan du passé qui s'en va.........!

Le Président fait un sans-faute. A 3 heures du matin, faire l'éloge du chanteur disparu en citant une vingtaine de chansons..... Respect, Président !

Jean-Hélios

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par Miss Dominique » jeu. déc. 07, 2017 7:58 pm

Alors ! Petite récap' pour Jean Hélios :

pour la jupe chalet prendre un tissu qui a de la tenue, froncer et coudre sur un gros grain à la taille d'un côté à l'autre, le devant sera plat avec un large pli creux.
La robe chemisier était comme une chemise longue avec une ceinture à boucle.

Comme Coco Chanel avait décrété que les genoux étaient laids, les longueurs de jupe étaient ce que j'appelle maintenant "Reine d'Angleterre".

Les filles chicos portaient des ballerines ou des petits talons de deux centimètres.
Les garçons étaient bien peignés et portaient des vestons taillés droit (sans dessiner la taille). Ils portaient un maillot de corps (marcel), une chemise avec cravate, un gilet ou un pull souvent tricoté maison, et le fameux veston. ... A l'époque les mamans craignaient encore la pneumonie. Et le cache-nez également tricoté maison.

C'est Pierre Cardin qui a créé les costumes étroits d'épaule, cintrés à la taille, avec des pantalons qui moulaient les belles cuisses de nos jeunes gens.
Les appartements et les moyens de transport étaient chauffés donc moins de tissu nécessaire, les parents avaient gagné "la lutte finale", la nouvelle génération pouvait envisager de faire des études pour s'éviter les conditions de vies des ouvriers d'avant-guerre.
Cette mode était tout le contraire de ce que peut représenter un "footballer" américain : épais comme un chiendent et pas prêt à lutter !
Le Haut-trente-glorieuses !

La mode à travers les siècles et les décennies est le reflet des mentalités des époques.Dans la cathédrale d'Amiens on peut admirer de superbes bas-reliefs en pierre encore légèrement colorés et décrivant la mode des XIII et XIVe siècle.

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par Miss Dominique » jeu. déc. 07, 2017 8:04 pm

levergero78 a écrit :
Miss Dominique a écrit :
J'aurais voulu voir au moins un concert gigantesque ...

... Encore un pan de ma vie qui disparaît.
Vous savez, Dominique, il y a des tas de choses bien plus importantes dans la vie qu'un de ces concerts trop médiatiques. Heureusement...
Jean-Paul, le seul grand spectacle que j'ai vu était "Siegfried & Roy" à Las Vegas en 82.
Quand l'éléphant se balançant sur scène a disparu dans une nuée de petites étoiles, mon corps a failli perdre son contrôle naturel ! Je ne vous raconte pas !

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par hélios » ven. déc. 08, 2017 10:28 am

Merci Dominique

pour votre magnifique texte sur la mode féminine et masculine des années 60 qui est un petit bijou dans la grisaille de cette journée.

Bravo ! je me suis régalé à le lire.

Ah ! Dommage que vous n'ayez pas l'habileté numérique de notre ami Jean-Paul alias Levergero car vous auriez pu nous crayonner vos indications pour coudre une robe chalet avec des photos aussi.

Vous me réconciliez avec le ron ron de ce forum. Entre vous et Francippo, qui se définit comme une " rebelle" dans un de ses écrits, nous sommes bien lotis...

Merci très sincèrement pour votre belle page.

Jean-Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par hélios » ven. déc. 08, 2017 1:04 pm

Miss Dominique,

En revenant sur votre belle page mode façon 1960, vous avez oublié, pour les garçons, les pantalons pattes d'éléphants dont j'ignore l'origine. Il y a aussi tout ce qui est lié à la moto, blouson en cuir, botte façon cow-boy.

En matière de mode, vous avez réponse à tout.....

Merci de votre éclairage qui va m'obliger à aller chercher des photos de ces années.....

Jean-Hélios

Miss Dominique
Messages : 230
Inscription : jeu. oct. 17, 2013 12:31 am

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par Miss Dominique » ven. déc. 08, 2017 4:54 pm

Alors ! Jean Helios, ...
les blousons noirs sont arrivés dans les années 55-62. Sous-culture juvénile inspirée de Marlon Brando et James Dean, cette mode fut adoptée par une jeunesse réfugiée dans l'anarchie : dégradations diverses, immoralité, désordres, associalité.

Les pattes d'éph vinrent dans les années 60-70. Cette mode était le pendant décontracté aux petits costards étriqués. Elle s'associait aux cheveux longs pour les hommes, les rouflaquettes, le dos voûté dans des pulls à motifs et l'allure radicalement anti-sport. Les filles laissaient pousser leurs cheveux et les lissaient sur la planche à repasser. Elles portaient des casquettes fantaisie immenses.

J'ajoute que ces genres, ces allures, sont passées loin de ma famille. Les parents veillaient sévèrement au bon déroulement de nos études et de nos distractions culturelles.
Quant au jeans, il m'a fallu attendre l'âge de 70 ans pour en porter ! En "stretch" donc plus souple. Avant, c'était mon vêtement de travail pour vider les poubelles à la déchetterie ...

La mode, c'est l'architecture du corps. Jean d'Ormesson la suivait avec un raffinement et une élégance exemplaire.
J'aime les hommes bien habillés et bien chaussés, vêtus de tissus de grande qualité à la coupe parfaite et avantageuse. Même "à la campagne" on peut garder la classe.
... Intarissable sur ce sujet ! Ce fut ma profession.

levergero78
Messages : 0
Inscription : mar. févr. 09, 2016 10:27 am

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par levergero78 » ven. déc. 08, 2017 5:04 pm

hélios a écrit :Bonjour Jean-Paul.
Votre réaction par rapport à Johnny s'explique. ....
Jean-Hélios
Je suis de plus en plus mécontent. Je suis abonné avec portage à domicile de deux quotidiens : Le Figaro et Le Parisien. Or, ce dernier a publié dans son journal d'hier jeudi : 30 ( je dis bien trente) pages sur 40 réservées exclusivement à votre idole, Jean, et aujourd'hui vendredi : 13 pages sur 45 !

Reconnaissez que c'est quand même abusif.

L'autre décédé, Jean d'O, n'a pas eu droit à pareille débauche de niaiseries sans aucun intérêt dans la plupart des pages....Le Figaro a été beaucoup plus correct vis à vis de ses lecteurs et abonnés.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par hélios » sam. déc. 09, 2017 9:37 am

Cher Jean-Paul,

Je comprends tout à fait votre irritation.

Johnny n'est pas mon "idole" .

Simplement, il représente une partie de mon adolescence. Mais des auteur(e)s du forum ( Dominique et Francippo et Joachim) qui sont de la même génération que moi ont écrit la même chose.

Pour la presse, il s'agit de vendre le journal pour payer les journalistes, les ouvriers du Livre enfin tous ceux qui vivent de la Presse.

Le Parisien, qui est un journal populaire que l'on voit dans le métro, "utilise" cette émotion populaire et personne ne pourra lui en faire le reproche.

Je ne connais qu'un journal qui a fait dans la sobriété, c'est La Croix dont la Une n'a pas porté sur la mort de Johnny et qui couvre trois pages grand maximum sur cette disparition.

Mais La Croix n'est pas un journal populaire et ses lecteurs ne sont pas des fans de Johnny. La Croix ne gagnerait rien à faire dix pages sur Johnny. Son tirage n'augmenterait pas et le journal serait de perte. Même chose pour Réforme ( mais qui est un hebdomadaire).

Je comprends Jean-Paul que vous ne serez pas sur les Champs-Elysées samedi avec les bikers..........

Jean-Hélios

joseph1
Messages : 8
Inscription : jeu. sept. 11, 2014 8:32 am

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par joseph1 » sam. déc. 09, 2017 4:57 pm

La France identitaire, blanche, saucisson pinard, franchouillarde à souhait est aujourd'hui dans la rue, prenant pour prétexte la mort de Johnny. C 'est son dernier sursaut , c 'est dommage.

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: " Souvenirs, souvenirs........." Adieu Johnny

Message par hélios » dim. déc. 10, 2017 10:12 am

Oui, l'hommage populaire à Johnny a été phénoménal:

descente des Champs Elysées, présence du chef de l'Etat avec un magnifique discours, présence de je ne sais combien de prêtres dont le Père Guy Gilbert, le prêtre des loubards, venant de Rougon au-dessus de Moustiers Sainte-Marie en Provence. Guy a gardé son blouson de cuir des motards pendant la messe....

Johnny est le chanteur d'une génération, celle qui a entre 65 et 75 ans, dont je suis comme d'ailleurs une partie importante du lectorat de Pèlerin. C'est un peu de notre adolescence qui est partie. Mais c'est aussi le chanteur de jeunes dont s'occupe le Père Gilbert, des délinquants parfois en tout cas des jeunes difficiles, déboussolés, souvent sans parents.

La question que je me pose est quel est le sens de cette démesure ? Parce que quand même démesure il y a.

Comme si l' Etat, l'Eglise avaient perdu tout sens de la mesure et s'étaient laissé porter par une vague populaire qui a bien une signification.

J'ai été stupéfait du respect de tous pendant la cérémonie religieuse : je veux dire, toute la foule dehors est restée silencieuse pendant la messe, les signes chrétiens étaient partout : le portrait de Johnny en tenue blanche, torse nu avec une belle croix, Laetitia avec la croix de Johnny. Eh bien les laïcards en ont eu pour leur grade.....les signes religieux dans l'espace public.......

la foule a besoin de pompe, de chants, de musique de paroles fortes comme celles du Président Macron, comme les intentions de prières de Carole Bouquet comme le poème de Prévert. L'Eglise catholique, la seule qui apportait cette dimension n'accomplit pas cette fonction sauf dans les grands sanctuaires comme Lourdes où il y a de l'émotion et du recueillement. Pour le reste, on nous sert chaque dimanche du brouet et de l'eau claire sauf sur France 2.......

Oui, le départ de Johnny y compris son exil éternel a de quoi faire réfléchir.

Jean-Hélios

Répondre