Dimanche 20 septembre

Vos réaction à ce qui fait la Une… ou pas assez.

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Flor
Messages : 165
Inscription : mer. oct. 10, 2012 8:57 am

Dimanche 20 septembre

Message par Flor » mar. sept. 15, 2020 5:12 pm

Première lecture

Lecture du livre du prophète Isaïe

Cherchez le Seigneur tant qu’il se laisse trouver ;
invoquez-le tant qu’il est proche.
Que le méchant abandonne son chemin,
et l’homme perfide, ses pensées !
Qu’il revienne vers le Seigneur
qui lui montrera sa miséricorde,
vers notre Dieu
qui est riche en pardon.
Car mes pensées ne sont pas vos pensées,
et vos chemins ne sont pas mes chemins,
– oracle du Seigneur.
Autant le ciel est élevé au-dessus de la terre,
autant mes chemins sont élevés au-dessus de vos chemins,
et mes pensées, au-dessus de vos pensées.

Psaume (Ps 144 (145), 2-3, 8-9, 17-18)

R/ Proche est le Seigneur
de ceux qui l’invoquent. (cf. Ps 144, 18a)

Deuxième lecture

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

Frères,
soit que je vive, soit que je meure,
le Christ sera glorifié dans mon corps.
En effet, pour moi, vivre c’est le Christ,
et mourir est un avantage.
Mais si, en vivant en ce monde,
j’arrive à faire un travail utile,
je ne sais plus comment choisir.
Je me sens pris entre les deux :
je désire partir
pour être avec le Christ,
car c’est bien préférable ;
mais, à cause de vous, demeurer en ce monde
est encore plus nécessaire.
Quant à vous,
ayez un comportement digne de l’Évangile du Christ.


Évangile
« Ton regard est-il mauvais parce que moi, je suis bon ? » (Mt 20, 1-16)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus disait cette parabole à ses disciples :
« Le royaume des Cieux est comparable
au maître d’un domaine qui sortit dès le matin
afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne.
Il se mit d’accord avec eux sur le salaire de la journée :
un denier, c’est-à-dire une pièce d’argent,
et il les envoya à sa vigne.
Sorti vers neuf heures,
il en vit d’autres qui étaient là, sur la place, sans rien faire.
Et à ceux-là, il dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi,
et je vous donnerai ce qui est juste.’
Ils y allèrent.
Il sortit de nouveau vers midi, puis vers trois heures,
et fit de même.
Vers cinq heures, il sortit encore,
en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
‘Pourquoi êtes-vous restés là,
toute la journée, sans rien faire ?’
Ils lui répondirent :
‘Parce que personne ne nous a embauchés.’
Il leur dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi.’

Le soir venu,
le maître de la vigne dit à son intendant :
‘Appelle les ouvriers et distribue le salaire,
en commençant par les derniers
pour finir par les premiers.’
Ceux qui avaient commencé à cinq heures s’avancèrent
et reçurent chacun une pièce d’un denier.
Quand vint le tour des premiers,
ils pensaient recevoir davantage,
mais ils reçurent, eux aussi, chacun une pièce d’un denier.
En la recevant,
ils récriminaient contre le maître du domaine :
‘Ceux-là, les derniers venus, n’ont fait qu’une heure,
et tu les traites à l’égal de nous,
qui avons enduré le poids du jour et la chaleur !’
Mais le maître répondit à l’un d’entre eux :
‘Mon ami, je ne suis pas injuste envers toi.
N’as-tu pas été d’accord avec moi pour un denier ?
Prends ce qui te revient, et va-t’en.
Je veux donner au dernier venu autant qu’à toi :
n’ai-je pas le droit de faire ce que je veux de mes biens ?
Ou alors ton regard est-il mauvais
parce que moi, je suis bon ?’

C’est ainsi que les derniers seront premiers,
et les premiers seront derniers. »
©AELF



Voici le temps des vendanges... Le maître vigneron va embaucher des ouvriers.
L'Evangile dit la même chose. Mais le scénario est surprenant ! chaque ouvrier attend la rétribution selon ses actes !
L'histoire est choquante,déstabilisante pour notre morale avide de justice sociale !

J'entends une religieuse : "Parce que j'ai tout donné à Dieu, je reçois le centuple !"
J'entends aussi : "travailler plus pour gagner plus..."

Qu'en penser ?
Pour Dieu , pas "d'Oscar " , pas de "tableau d'Honneur " ! Tous sont invités au Royaume !

Il s'agit bien sûr dans ce texte de l'immense bonté et générosité de Dieu... et il n'est jamais trop tard pour s'engager !

Peut-on lire ce texte d'une autre façon ?

Le maitre sort beaucoup pour embaucher : dès le matin , vers 9h, vers midi, vers 15 h, vers 17 h... Quelle récolte à faire !
Le soir venu, il faut rentrer cette vendange... et peut-être la remettre dans les vieux tonneaux mal lavés...
Est- ce un vin de noces ?

" Le vin nouveau dans les outres neuves " dit Jésus.

Je vois là, le signe d'une Eglise actuelle qui doit sortir , sortir , sortir encore...
Ne pas rentrer dans ses vieilles habitudes, ses masques, ses déguisements, son langage usé.....

Dans l'Evangile ... il faut sortir !

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Dimanche 20 septembre

Message par francippo » mar. sept. 15, 2020 5:54 pm

Et oui Flor dans l' Évangile il faut sortir puisque Jésus lui-même dit "je suis le chemin..." même la vie chemine sans arrêt : de notre naissance à notre mort déjà humainement nous cheminons. Rappellons-nous l’énigme du sphinx : qui est à 4 pattes le matin, à deux pattes à midi et à 3 pattes le soir ?
L'être humain qui se déplace aux différents âges de sa vie.
Avec Jésus nous allons vers le Royaume qu'il a promis : "Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive. " Alors en avant... ne restons pas statiques autrement nous ne serons alors plus que des statues de sel....un beau jour ! mais plus du tout le sel de la terre....
francippo 8-)

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Dimanche 20 septembre

Message par Jean Gauci » mer. sept. 16, 2020 11:22 am

La conclusion de cet évangile a été préparée par le récit qui la précède. C’est elle qui semble constituer la leçon essentielle...
Le principe de justice « A travail égal, salaire égal » qui est le principe qui régit les rapports employeurs/ouvriers est ici malmené.
On se rappelle la phrase de St Paul « La charité , c’est toute la loi ». La justice de Dieu ne s’encombre pas du temps passé à le servir. C’est d’ailleurs ce qui se passe dans les héritages. Sauf cas particulier, chaque enfant reçoit une part égale qu’il ait été proche ou distant, attentif ou négligent, chargé de famille ou célibataire...
Le royaume éternel ne connaît pas la mesure...A la table du Seigneur, il n’y a qu’un menu unique.
On imagine souvent que les grands saints sont plus proches de Dieu que les convertis de dernière heure. Il faut s’habituer à un amour de Dieu sans balance et sans mètre étalon. Ce qui amène à penser que l’idée répandue que l’intercession de certains saints serait plus efficace ( Saint Antoine pour retrouver son trousseau de clés) n’est qu’une construction humaine qui n’a rien de théologique...
Mais un autre passage de cet évangile a nourri ma réflexion.

Vers cinq heures, il sortit encore,
en trouva d’autres qui étaient là et leur dit :
‘Pourquoi êtes-vous restés là,
toute la journée, sans rien faire ?’
Ils lui répondirent :
‘Parce que personne ne nous a embauchés.’
Il leur dit :
‘Allez à ma vigne, vous aussi.’


Je lis actuellement le livre de Loïc de Kérimel « Pour en finir avec le cléricalisme »... Le cléricalisme plusieurs fois dénoncé par notre cher pape François ne ressemble-t-il pas à ces ouvriers de la première heure qui ont le sentiment que la vigne leur appartient et s’opposent à celles et ceux qui attendent qu’on les embauche...
Quand on leur dira « Allez à ma vigne, vous aussi », ces nouveaux ouvrières et ouvriers transformeront l’Eglise par une énergie et une intelligence nouvelles qui en surprendront plus d'un.

Claudi
Messages : 32
Inscription : lun. nov. 08, 2010 10:06 pm

Re: Dimanche 20 septembre

Message par Claudi » jeu. sept. 17, 2020 1:07 pm

Si avec ces écrits, dans un premier temps cela peut réjouir les malheureux, sur le long terme je crains des révoltes terribles tout simplement parce que le pécu* de pécunier (l’argent) se fait toujours attendre et aussi, il peut naître un sentiment de s’être fait enfumer par la parole.

Apres la joie le dur retour à la réalité !

* “Pécu” à ne pas confondre avec le papier toilette… quoique.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Dimanche 20 septembre

Message par Jean Gauci » jeu. sept. 17, 2020 7:38 pm

Je crains, Claudi, de ne pas vous avoir compris.
Ces écrits ne concernent pas le monde du travail et du commerce mais le Royaume des cieux... Jésus oppose toujours " ce monde" et le " royaume". Il n'est pas question d'appliquer sur terre ce que le Christ décrit par paraboles pour un monde qui n'est pas ... de ce monde.
Ceci dit, la répartition de l'argent dans l'organisation de notre pays est loin de correspondre à la charge de travail de chacun.Les aides de l'Etat, les allocations diverses, les subventions et autres, sont réparties en référence à des besoins sans lien avec une participation quelconque au bien public et sans l'exigence d'un effort ou d'un travail.

Claudi
Messages : 32
Inscription : lun. nov. 08, 2010 10:06 pm

Re: Dimanche 20 septembre

Message par Claudi » ven. sept. 18, 2020 2:54 pm

Moi, je vous le dit : Les Écritures Saintes si elles peuvent nous donner la joie d’un autre monde, elles sont aussi le symptôme d’un malaise présent. Alors il serait plus prudent de garder les pieds sur terre et de voir comment on peut faire pour améliorer notre condition et attention ! lors de la prêche de la Bonne Parole aux humiliés, ils peuvent se révolter contre vous en se sentant doublement humiliés. N’est pas qui veut Le Christ Jésus ! Poufffff…

Pas de “pécule” et pas de papier toilette

Ceci dit on peut toujours demander de l'argent en contrepartie ce qui libère l'humilié.

Répondre