la vie intérieure

Modérateur : Françoise T.

Répondre
xavier.grandvaux
Messages : 3
Inscription : mar. févr. 14, 2012 5:28 pm

la vie intérieure

Message par xavier.grandvaux » sam. mai 03, 2014 7:48 pm

La vie intérieure expérimentée
Faire travailler sa pensée pour aller vers Dieu et en complément, donner de son temps sans contrepartie, mettre en pratique.

Comme je conçois la meilleure pratique d’adoration pour chercher la nature divine en me questionnant sur ma manière de vivre normalement. J’utilise ainsi, pas à pas, vers ce que je conçois le plus droit, élevé ; ce lien d’amour d’un père vers son fils et inverse.
Que fais-je pour m’orienter ?
Comment j’obtiens une compréhension adéquate ?
Quelles actions je décide pour obtenir un courage optimal ?
Avec quel projet mes chances d’aventure réussissent ?
Comment s’intégrer en association, en équipe ?

Les forces humaines me servent à valoriser ma force unique personnalisable dans l’intégration divine, en fait manifester ce que Dieu a mis d’unique en moi et en chacun de nous.
Toujours en croissance. Toujours plus.
Pour commencer, mes parents ont amélioré ma morale familiale, mes relations avec les autres et avec la société.
Mon expérience m’a conduit à une vie de critères en recherchant la bonté divine, soit orienté vers le positif pour une moralité optimale.
Ce qui conduit à la possibilité d’un besoin de spiritualité.
Tout vient lentement, même si je comprends progressivement beaucoup de choses.
D’abord, l’amour a dominé, tel que je voyais en chacun les forces vitales, leurs qualités.
Les défauts me semblaient sans intérêt comme une attente de croissance ou un besoin de repos.
Je me demandais pourquoi les responsables religieux se contentaient du niveau de la moralité humaine.
Ma religion personnelle m’a conduit à devenir non pratiquant. Cet attrait vers Dieu doit être compensé par une activité sociale. La formation spirituelle est comme un métier. Tu l’apprends pour être reconnu capable, pour ensuite être utile à la société.
Et çà pour chaque décision qui te rapproche de Dieu, que tu comprends progressivement (1) jusqu’au jour ou le fragment divin (Dieu en soi) le valide (2), l’accepte, ce qui peut prendre plusieurs décennies.
Un autre exemple fut mon choix de chercher à travailler en équipe pour compenser un besoin. A la fin, cette reconnaissance m’a fait reconnaître la valeur d’être utile ; une satisfaction pour toute activité, même purement machinale, car elle conduit à l’expression la meilleure à un moment donné.
Entre temps, mon meilleur souvenir fut lors d’un séminaire sur la sagesse spirituelle. Le fait de me reconnaître dans ma manière de vivre m’a donné une joie immense et le reste a suivi dans la nuit. Si vous avez vécu cette situation, je vous remercie de tout mon esprit.
Je fais partie de plusieurs mouvements religieux pour la valeur de croissance des personnes. Je prends plaisir et j’encourage tous ceux qui cherchent quels qu’ils soient. Le « Je participe » leur est devenu une recherche.
Transmettre sa créativité en Dieu permet à la génération suivante de faire mieux, de pénétrer plus en réalisation, en créativité.
(1) – Tu sais, soit comme une synthèse, un point acquis. (Je pense à l’esprit de vérité)
(2) - En plus de la joie. (Je pense à la reconnaissance d’une expérience de niveau par le fragment divin en nous)
Amitiés. xavier

Répondre