entre les deux, mon coeur ....

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

entre les deux, mon coeur ....

Message par Clairangel » ven. janv. 28, 2011 4:23 pm

Bonjour,

Je ne sais pas où caser cette réflexion, vous verrez bien s'il faut la changer de rubrique.
Devant les nombreux travaux de nombres églises, on a le coeur serré de voir disparaitre ou s'abîmer le patrimoine religieux de notre pays (entre autres).

Mais où est l'urgence quand on voit le nombre de "pauvres" augmenter ?
J'ai du mal à donner d'un côté pour la restauration alors que j'en ai envie, et d'autre part à des associations caritatives (ce que je fais déjà, mais est-ce assez).
Je me sens toujours tiraillée entre les deux.

Qu'en pensez-vous ?

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par andrevii » sam. janv. 29, 2011 5:07 pm

Bonjour. Vous posez un problème très général, à qui donner et combien donner. Je crois qu'on donne selon sa sensibilité et selon ses moyens. Le financement par donation, c'est une activié de groupe, je dirais même de masse. Les besoins sont tels qu'on ne peut pas individuellement les couvrir sous forme de mécénat. Les besoins en la matière, c'est tonneau des Danaïdes, il faut toujours davantage de moyens. Il y a aussi un autre cas de conscience, faut-il faire une grosse offrande à une association privilégiée ou saupoudrer plus modestement en faveur d'une dizaine d'autres. Chacun fait ce qui lui convient, l'important, c'est le geste, c'est la démarche. Je préfère quant à moi la seconde solution, elle me permet de dire : je donne peu mais je vous aime et je ne vous oublie pas dans les difficultés qui sont les vôtres.

Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par Clairangel » lun. janv. 31, 2011 3:59 pm

andrevii a écrit :Bonjour. Vous posez un problème très général, à qui donner et combien donner. Je crois qu'on donne selon sa sensibilité et selon ses moyens. Le financement par donation, c'est une activié de groupe, je dirais même de masse. Les besoins sont tels qu'on ne peut pas individuellement les couvrir sous forme de mécénat. Les besoins en la matière, c'est tonneau des Danaïdes, il faut toujours davantage de moyens. Il y a aussi un autre cas de conscience, faut-il faire une grosse offrande à une association privilégiée ou saupoudrer plus modestement en faveur d'une dizaine d'autres. Chacun fait ce qui lui convient, l'important, c'est le geste, c'est la démarche. Je préfère quant à moi la seconde solution, elle me permet de dire : je donne peu mais je vous aime et je ne vous oublie pas dans les difficultés qui sont les vôtres.
Bonjour André,
Votre réponse me convient, je vous en remercie,
Cordialement,

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par hélios » mar. févr. 01, 2011 11:15 am

Bonjour !

Les deux situations ne peuvent pas être mises en parallèle:
- la restauration des églises ou leur entretien est à étudier au cas par cas. Pour l'avenir une réflexion est à engager pour savoir comment utiliser ce patrimoine à d'autres fins que cultuelles. Entretenir les églises, les restaurer cela veut dire faire travailler des corps de métiers et donc des hommes. L'argent va donc contribuer à faire fonctionner la machine économique. Il est donc essentiel.

- les "pauvres", cela recouvre des situations bien différentes. Là aussi l'étude est à faire au cas par cas sans se voir "tiraillé(e) comme vous l'écrivez.

Il me semble que tout ce qui contribue à faire travailler les hommes (artisans, petites entreprises locales ou nationales) doit être privilégié. Car le travail est une valeur essentielle.

Bien à vous,

Hélios Jean
St Rémy de¨Provence

hugues
Messages : 134
Inscription : dim. janv. 25, 2009 6:23 am
Localisation : BURLINGTON, Canada

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par hugues » sam. févr. 19, 2011 3:56 pm

Bonjour,

D'un point de vue moral, il n'y a pas photo. Entre une cathédrale et un pauvre, le pauvre a mille fois plus d'importance car on ne saurait comparer un tas de pierres (même bien taillées) et un enfant béni du Père.
La priorité semble claire et lorsque St François est appelé dans son rêve a reconstruire l'Église c'est bien entendu l'Église comme Corps du Christ et non l'église du village.

Toutefois l'obole de la veuve en St Marc 12 nous fait réfléchir. Le tronc placé à l'entrée du temple ne sert ni pour les offrandes personnelles (don pour obtenir des faveurs pour soi comme les cierges de nos églises), ni pour les offrandes de service (comme les quêtes pour les pauvres), mais pour l'entretien du temple. Et Jésus dit qu'elle a fait là une offrande plus grande que tous les riches. Pourquoi ?
Parce que cette femme a donné, non pas son superflu mais son nécessaire, pour la Gloire de Dieu représenté par le temple.

L'entretien d'une église est donc un très beau geste car il participe à "l'inutile" pour la plus grande gloire de Dieu. Cela explique pourquoi en Haïti, des catholiques s'empressent de rebâtir une église au lieu de consacrer tous les fonds exclusivement pour les familles.

Si le Seigneur a mis au fond de votre cœur un désir profond de soutenir le bâtiment église il faut y prêter attention et discerner si c'est cela votre appel. Ce qui est important c'est que ce soit l'amour de Dieu et l'amour des hommes qui motive notre don et cela veut dire que cette belle église rénovée doit être un lieu ou l'on prie Dieu et où tous les pauvres se sentent accueillis comme chez eux.

Bien fraternellement


Hugues

Clairangel
Messages : 179
Inscription : jeu. janv. 27, 2011 11:52 pm

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par Clairangel » mar. févr. 22, 2011 10:16 pm

Bonsoir Hugues,

Votre réponse me va droit au coeur.
Jamais je n'avais vu l'obole de la veuve de cette façon.
Cela m'éclaire. Merci.
Et je suis bien de votre avis pour le pauvre qui est infiniment plus précieux que le bâtiment. Hélas on l'oublie ...

Claire-Angèle

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par hélios » lun. févr. 28, 2011 4:45 pm

Le message de Hugues est superbe.
Mais la question initialement posée était celle de l'entretien du patrimoine culturel. Affaire importante que les évêques de France ont étudiée en 2009 et qui a fait l'objet de propositions très précises de leur part. C'est vrai que les hommes sont plus importants que des bâtiments. Mais il est difficile de mettre hommes et bâtiments sur le même plan. D'ailleurs, les hommes de tous temps en dépit de toutes les difficultés ont eu à cœur d'ériger des lieux de prières. La demande de nos frères musulmans ne porte-t-elle pas sur la construction de lieux de prière décents? La question des "pauvres" est différente. Ce n'est pas une obole pour un pauvre qui résoudra le problème de la pauvreté dont les racines sont sociales et économiques. Évidemment ensuite, il y a tous les cas de figure dans lesquels un élan de générosité peut aider des familles dans l'épreuve, à l'occasion de cataclysmes par exemple.
L'attitude de la veuve dans l'évangile de Marc est évidemment mise en exergue par Jésus puisque le don qu'elle fait lui enlève ce dont elle a besoin pour vivre.

Hélios

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: entre les deux, mon coeur ....

Message par hélios » mar. mars 15, 2011 3:31 pm

Je trouve un peu regrettable de clore ce sujet par une pirouette d'une ironie un peu hautaine. Sur un forum catholique, il y a égalité entre les participants. Les questions et les réactions des uns et des autres méritent de la considération tout autant que les longues (mais intéressantes) interventions de Pardon, le bien nommé.

Merci de votre attention Pardon,

Hélios

Répondre