Prix du Témoignage 2017 - Comme d'habitude (4e)

Romans, biographies, livres d’histoire, témoignages… Partagez vos coups de cœur !

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Françoise T.
Messages : 354
Inscription : mar. mars 16, 2010 12:59 pm

Prix du Témoignage 2017 - Comme d'habitude (4e)

Message par Françoise T. » jeu. nov. 30, 2017 3:49 pm

Comme d'habitude, de Cécile Pivot

Petit, Antoine était dans sa bulle, ne dormait pas, régurgitait ses repas. Il a fallu attendre ses 4 ans et demi pour qu’un médecin pose enfin un diagnostic : troubles autistiques. Antoine est un mister catastrophe, attachant, imprévisible. Pas adapté à une école normative.

Ce récit est celui d’une mère au bord de la crise de nerfs, en larmes et fous rires, qui se débat pour éduquer son fils, « drôle de loustic qui se cogne à la vie », âgé de 22 ans aujourd’hui. Une femme active, qui dit le regard de l’autre, la colère, le découragement, l’amour, la vie en montagnes russes. Antoine apprend, et surprend. Et Cécile Pivot, fille de Bernard Pivot, offre une ode à la différence, à la fragilité.

Éd. Calmann-Lévy, 198 p. ; 16,50 €.

Commentaires

Anne-Laure, 32 ans, professeur des écoles (Hauts-de-Seine)
Cécile PIvot parvient à décrire avec beaucoup de subtilité, de finesse et de limpidité ce qu’est être la mère d’un enfant autiste, et comment elle parvient à l’accompagner, malgré toutes les difficultés et les incompréhensions. Elle nous prouve qu’elle est à la fois une mère « normale », ni plus forte ni plus faible que les autres, et en même temps différente, car ce n’est pas une maternité comme les autres. Cette femme est très touchante dans son humanité : à la fois d’une plume pleine de tendresse et pleine de douleur, empreinte de culpabilité et d’affection, on n’a qu’une envie, que son fils grandisse et progresse encore, ce livre prouvant que sa vie est belle malgré tout.

Chantal B., 79 ans (Paris)
Cécile Pivot nous fait part de son ignorance face aux attitudes et réactions de son fils affecté de troubles autistiques, ses recherches et ses démarches, sa relation aux médecins, ses joies et ses peines, sa force et ses faiblesses, ses surprises et ses énervements, ses espoirs et ses désillusions, ses incompréhensions et ses certitudes, son courage et ses découragements, ses hésitations et ses erreurs : tout ce qui fait sa vie avec son fils. Je suis touchée de la forme à la deuxième personne en s’adressant directement à Antoine. Emue, j’ai mieux pris conscience de l’épuisement et du désarroi des parents, de l’impact de la présence d’un tel enfant au sein d’une fratrie. Je retiens des extraits, lourds de sens, d’une phrase “Je pense aux années à venir...puisque je serai toujours près de toi..., deux prisonniers à perpétuité” (p. 191).

Paxhal I., 53 ans, employé communal (Pyrénées-Atlantiques)

Un témoignage sans fioritures très bien écrit. Cette maman parle sans tabou de son enfant autiste. Elle nous montre bien qu’elle l’aime plus que tout mais, à la différence de bien d’autres témoignages sur l’autisme, l’auteur explique qu’elle refuse de se sacrifier, qu’elle ne veut pas que sa vie tourne seulement autour de son fils autiste. Un beau témoignage, qui nous fait nous sentir proche de cette maman.

Ingrid B., 37 ans, directrice juridique (Paris)
Un livre très touchant sur cette mère qui doit supporter la maladie de son fils, mais j'aurais aimé que le livre soit écrit plus au "je" et non sur le ton du "tu" qui rapporte des propos du fils interprétés et compris par la mère. On ne peut jamais se mettre complètement à la place de quelqu'un avec autant de certitude...

Christine B., 66 ans, professeur de Lettres (Seine-Maritime)
J’ai aimé l’écriture sobre et légère, teintée d’humour, de cette mère qui raconte la vie de son fils autiste avec une retenue pleine d’élégance quand elle évoque les périodes sombres de leur vie. Grâce à elle on apprend beaucoup sur la réalité de ce handicap et on est touché par son amour lumineux pour son enfant.
Modératrice des forums pelerin.info et responsable des relations lecteurs de Pèlerin.

Répondre