Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par Jean Gauci » dim. mai 31, 2020 10:18 am

C'est le titre d'un article du Monde qui évoque la tristesse des évêques et des fidèles quand des églises sont désaffectées faute de pratique religieuse.
On comprend la peine légitime des chrétiens qui assistent à la démolition de l'église de leur baptême ou de leur mariage ; on comprend l'émotion de voir des chapelles transformées en musées ou en salles de spectacle mais au delà des sentiments légitimes une église sans messe, sans fidèles et sans prêtres a-t-elle vocation à durer éternellement ?
Au fond, quand Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée ne vaut-il pas mieux démolir son église plutôt que de conserver le vestige d'une foi qui a disparu ?

francippo
Messages : 1
Inscription : lun. mai 12, 2014 11:39 am

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par francippo » mar. juin 02, 2020 10:14 am

Un bâtiment église est certes un lieu "béni" qui rassemble(en principe!!) mais à mon humble avis c'est aussi comme un grand tabernacle fait pour "montrer " des croyant-es-s pratiquantes, mais un tabernacle "ça enferme" plutôt non?..."Allez de par le monde proclamez la Bonne Nouvelle"Jésus n'a pas dit "allez vous regrouper dans des 'vases' clos pour proclamer la Bonne Nouvelle..."Certes une église a vocation à avoir ses portes ouvertes mais pour permettre d'y entrer et d'en sortir... J'ai beaucoup d'admiration pour toutes les églises dans la France Métropolitaine la France d'outre-mer et par le Monde... fut un temps où existait l'expression :" un village , un clocher"... maintenant ce serait plutôt une église pour 20 à 30 communes en milieu rural (parfois plus :? )....
Mais pourquoi détruire un édifice qui, s'il ne sert plus au culte, peut rendre encore de grands services une fois transformé... sauf en "boite de nuit" je vous l'accorde. car ces bâtiments désaffectés font de très belles et "saintes" demeures profanes... suis-je iconoclaste avec cette constatation ? J'ose espérer que non. Voilà Jean Gauci où m'a amenée votre réflexion tout à fait légitime pour un croyant, je crois ;)
Bonne semaine
francippo 8-)

hélios
Messages : 2945
Inscription : lun. janv. 17, 2011 10:57 pm

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par hélios » mar. juin 02, 2020 10:22 am

Votre sujet est intéressant, Jean Gauci, comme toujours.

Il me semble quand même que vous oubliez, me semble-t-il, une donnée.

La politique d'implantation des églises.

Au moment où des églises sont détruites ou vendues, transformées en night-clubs, ou rénovées, d'autres sont construites. Le patrimoine religieux évolue comme tout. Il faut donc tenir compte de la politique patrimoniale de l'Eglise et de l'Etat. Notre-Dame de Paris ? Pourquoi pas un musée ?

Je prendrais l'exemple de la préfecture des Alpes de Haute-Provence, Digne-les-Bains.

A Digne, ( voir le roman de Victor Hugo les Misérables, l'évêque de Digne qui sauve Jean Valjean qui avait volé ses chandeliers) il y a DEUX cathédrales: l'une en plein coeur de la vieille ville, dédiée à Saint-Jérôme, qui n'est plus utilisée et qui est ouverte aux touristes en été juin, juillet, août, septembre. L'autre, très ancienne, Notre-Dame du Bourg, médiévale, qui a été restaurée, avec des vitraux contemporains. Là se déroule le culte bien que Saint-Jérôme reste consacrée.

Dieu est partout et il a une résidence secondaire à Saint-Jérôme.

La foi est plus vivante, plus étendue que vous ne le pensez. Mais beaucoup de gens n'ont plus les codes.

Quand j'entends les brèves chroniques des évêques sur RCF, je me dis que tous ces prélats sont hors-sol, ils ne vivent pas dans la vraie vie. Ils ne sont plus "entendables". Ils parlent une langue étrangère. Je pourrais donner des exemples quotidiens de ces paroles que personne n'écoute plus même pas les auditeurs de RCF... Comme le brave Monseigneur Podvin qui s'adresse dans une chronique de RCF aux résidents des EHPAD à... 7h35... un dimanche ! Qui a écouté cette chronique ? A part moi... Monseigneur Podvin fréquente-t-il les Ehpad ? Je pense que oui quand même.

Dieu est partout mais il n'est pas peut-être là où on le dit.

Saint François d'Assise n'a pas construit une AUTRE chapelle, il a remonté celle qui était en ruines.

Jean-Hélios

Jacqueline A.
Messages : 0
Inscription : ven. mai 29, 2020 10:36 pm

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par Jacqueline A. » mar. juin 02, 2020 10:47 am

Dieu habite dans le coeur de chaque croyant et la foi n'a pas disparu! Pendant le confinement, nous avons été privés de nos églises et surtout des messes.
Oui, notre peine est légitime, mais n'est ce pas là une épreuve qui nous est envoyée pour que nous prenions conscience de l'importance de la dite foi ? N'est ce pas là Dieu qui se fait désirer ?

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par andrevii » mar. juin 02, 2020 3:10 pm

Bonjour

>
. Comme le brave Monseigneur Podvin qui s'adresse dans une chronique de RCF aux résidents des EHPAD à... 7h35...
>
Mgr Podvin est un Ch'ti, je le connais bien, j'ai assisté à son ordination sacerdotale. Moi non plus je n'ai pas entendu sa rubrique, à cette heure là, je commence à écarquiller mes petits yeux. Mais je pense que l'erreur, si erreur il y a, incombe au service de programmation de la chaîne.

André
>

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par andrevii » mar. juin 02, 2020 3:24 pm

Bonjour
>
Au fond, quand Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée ne vaut-il pas mieux démolir son église plutôt que de conserver le vestige d'une foi qui a disparu ?
>
On peut légitimement se demander si nos églises par leur volume sont bien adaptées à la pratique d'aujourd'hui. Cependant en cette période de déconfinement et de distance physique, on est encore bien contents de caser 150 personnes dans un espace qui en contient 600 chaque dimanche habituel. Et puis, on peut partager.

A Boulogne sur Mer, l'église Ste Ide rue du Mont d'Ostrohove est prêtée à l'Église Anglicane pour une messe le dimanche matin à 11h.

A Lille, l'église russe qui comporte 35 sièges ne peut réunir que 12 personnes avec la distance physique. (1 siège sur 3 et 1 rang sur 2). Elle officiera à 11 Heures à l'église St Louis qui se trouve à proximité et qui est libre à cette heure là.

L'œcuménisme, c'est aussi cela.

André
>

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par Jean Gauci » mer. juin 03, 2020 8:44 am

Bonjour à tous,
Les arguments soulevés par Hélios, (à savoir , la politique d'implantation des églises) est pertinente. les mouvements de population rendent souvent ces implantations inadaptées et certaines églises inutilisées et donc inutiles.
Le point que je voulais soulever est différent. Jacqueline dit "Dieu habite dans le coeur de chaque croyant"
Originaire d'Algérie, j'ai été triste de constater que les églises de mon pays avaient été transformées en mosquées ou rasées. Mais ma tristesse émanait non de ma foi de chrétien mais de mon attachement à ces lieux qui avaient été les témoins des événements importants de plusieurs générations.
Mais Dieu, dans cette affaire ?
Dieu est là où on l'adore, où on le prie, où on se rassemble en son nom.
Quand une église n'abrite plus des vivants , elle meurt car une église ne vit que de la vie des femmes et des hommes qui manifestent leur foi par la prière et l'adoration.
Quand Notre Dame a brûlé est-ce la foi qui a soulevé une immense émotion ou la perte d'un édifice religieux, historique, emblématique, unique au monde ?
On comprend l'émotion de voir une église livrée aux démolisseurs ou au feu. L'Eglise est comme nos corps... Elle ne vit que de la vie qui l'anime. Quand les fidèles la désertent, elle meurt ; alors démolisseurs ou fossoyeurs.. qu'importe ?

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par Nic » mer. juin 03, 2020 10:16 am

Ce que je vois autour de moi:
-des municipalités qui mettent des sommes énormes pour réparer des églises car c'est souvent le seul patrimoine architectural intéressant du village auquel la population est attachée.
- quand le manque d'argent ne permet pas d'entretenir le bâtiment, des associations se créent afin de récolter des fonds, il y en a de plus en plus et ça marche.
- d'autre part afin d'intéresser le plus de monde possible, des visites commentées sont organisées tout au long de l'été ( chaque jour, environ trois églises par jour), et ça marche !
Et Dieu dans tout cela ?
Peut-être est-il là lors de ces visites, qui sait ? Peut-être est-il dans le cœur de tous ces gens qui ne veulent pas que l'église-bâtiment de leur village meurt, qui sait ?
Pour les célébrations, une messe ou deux dans l'année, quelques mariages, un baptême pendant les rares messes de l'année. Jusqu'ici il y avait aussi les enterrements mais en ces temps d'épidémie ils ont lieu dans une seule église désinfectée, là où se trouve aussi le funérarium, c'est plus simple pour passer d'un lieu à un autre avant de rejoindre le cimetière du village du défunt.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par andrevii » mer. juin 03, 2020 3:14 pm

Bonjour
>
Originaire d'Algérie, j'ai été triste de constater que les églises de mon pays avaient été transformées en mosquées ...
>
Je comprends votre sentiment mais ce ne fut quand même pas une généralité, l'affectation des églises a été négociée et ce fut l'un des aspects des accords d'Évian qui a été à peu près respecté. Les églises ont surtout été transformées en bibliothèques ou en offices de tourisme. Bien sûr, il y a eu le cas de la cathédrale Lavigerie de la basse casbah mais c'était déjà une mosquée avant l'arrivée des Français. Quant à l’église St Philippe de la rue d'Ornano, elle a été démolie en 1975 car elle n'avait plus de pratiquants et elle gênait la reconfiguration de la voirie.

Je précise que je ne suis pas Algérien de naissance mais que j'ai bien connu ce pays avant et après son indépendance.

André.
>

Jacqueline A.
Messages : 0
Inscription : ven. mai 29, 2020 10:36 pm

Re: Dieu n'habite plus à l'adresse indiquée

Message par Jacqueline A. » mer. juin 03, 2020 11:40 pm

Francippo dit : Mais pourquoi détruire un édifice qui, s'il ne sert plus au culte, peut rendre encore de grands services une fois transformé .....sauf en boite de nuit je vous l'accorde"
Ce qui va suivre est peut-être hors propos, mais cette phrase me fait penser à quelque chose.
J'habite dans le Sud et dans ma ville, il y a un camping 5 étoiles. Je connais très bien les gérants de ce village de vacances, puisque j'ai eu leur deux filles au catéchisme jusqu'à leur entrée au collège. Il y a environ 8-9 ans, le curé de notre communauté de paroisses a décidé de dire la messe là-bas tous les dimanches soir à 18h. Et devinez où ça se passe ? Je vous le donne en mille : dans la boite de nuit ! Et qui plus est, elle est à ciel ouvert. Beaucoup de Hollandais et d'Allemands y viennent pour prier le Seigneur pendant leurs vacances !
Du coup, je continue sur ma lancée !!!
Avec le même prêtre, nous faisions tous les ans un pèlerinage en France, en autocar, et je me souviens d'une journée où il n'avait pas eu le temps de dire sa messe. Qu'à cela ne tienne, nous avons dressé l'autel sur les marches du bus ....
Tout cela pour dire que peu importe le lieu et pas besoin de décorum spécial.
Cela ne résout pas le problème des églises qui ferment, faute de fidèles certes, mais aussi et surtout faute de moyens et de vocations. Il y a en montagne des endroits où un seul prêtre doit s'occuper d'une vingtaine de petites paroisses et autant d'églises ou de chapelles !

Répondre