La messe à la maison

Le pape François, rôle des laïcs, célibat des prêtres, divorcés-remariés, finances, vocations, questions de foi

Modérateur : Françoise T.

Répondre
Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

La messe à la maison

Message par Nic » lun. mars 16, 2020 10:58 am

En ce temps de carême, plus de messes dans les paroisses. Reste la messe à la télé ou à la radio.Je voudrais ici remercier tout particulièrement "Prions en Eglise" pour la messe envoyée par mail qui permet de rester en lien avec tous ceux qui ne peuvent plus se rendre aux célébrations à cause de l'épidémie, c'est à dire tout le monde à l'heure actuelle. L'avantage de cette messe, c'est qu'on peut la regarder lorsqu'on a vraiment le temps et que l'on est certain de ne pas être dérangé. Ce n'est pas en direct mais quelle importance et puis la petite équipe est très recueillie, c'est sans prétention (ce n'est pas un reproche mais plutôt un compliment), c'est intime, enfin ça me convient. Merci à eux!

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: La messe à la maison

Message par booboon » lun. mars 16, 2020 7:34 pm

Merci Nicole !

Personnellement j'ai essayé de regarder la messe dimanche dernier, une qui était diffusée depuis la paroisse où nos enfants sont scouts, en me disant que du coup j'y serai un peu comme d'habitude.... mais regarder la messe avec d'abord quelques soucis techniques d'écho, des enfants qui me demandent ce que je fais, si je ne pourrais pas plutôt jouer avec eux... c'est assez compliqué :lol:
Un Carême qu'on n'avait pas prévu, mais pour le moins un Carême de désert...

Toutes les activités de caté étant annulées, cela me fait aussi des vacances.... mais je ne sais pas trop comment faire avec la journée de préparation à la première des communions qui de fait a été annulée... peut-être vais-je prendre les enfants la veille de la première communion et faire la journée en accéléré ? Enfin, cela n'est pas bien grave hein, je ne dois pas être la seule dans ce cas... et on trouvera sûrement une solution !

Je pense souvent à mon amie qui disait qu'il fallait interdire la messe, que tout le monde se révolterait et trouverait la messe très importante, et que ça re remplirait nos églises... eh bien voilà, nous y sommes ! :P

Nic
Messages : 280
Inscription : mar. oct. 08, 2013 1:06 pm
Localisation : Aube

Re: La messe à la maison

Message par Nic » mar. mars 17, 2020 12:36 pm

Il faut prendre patience et surtout penser aux vraies nécessités c-a-d à tous ceux qui travaillent pour sauver des vies pendant que nous pensons à nos petits ennuis occasionnés par le fait d'être bloqués à la maison.
Il faut aider tous les soignants et nous le pouvons tous en restant à la maison et en évitant tous les contacts physiques. c'est l'appel de mes neveux en milieu médical dans les régions les plus touchées hier au soir à la famille et c'est à faire passer.
Ce matin je suis assez en colère pour encore un deuil où l'on envoie des personnes âgées et fragiles pour célébrer. Hélas des deuils il va y en avoir d'autres, il faudrait prendre des mesures de ce côté là, j'espère que ça viendra mais c'est toujours lorsque c'est trop tard que l'on commence à réagir.
Prenez soin de vos enfants Blandine, les premières communions peuvent attendre l'automne, nous en avons pour quelques mois.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: La messe à la maison

Message par Jean Gauci » mar. mars 17, 2020 12:53 pm

Les messes à la télé sont priantes. Exceptionnelles par leur " mise en cène", les animations liturgiques et les chants... Ca, on ne peut l'espérer dans nos paroisses , Mais ce qui est rare, ce sont les homélies. Vivantes, profondes, intelligentes, des homélies qu'on trouve trop courtes. Et ça, on aimerait tant les trouver aussi dans nos paroisses!

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: La messe à la maison

Message par Ezechiel » mar. mars 17, 2020 3:08 pm

L'abolition du Sacrifice perpétuel public nous prive du "pain de Vie", aliment absolument indispensable à notre survie spirituelle et au salut du monde.
La Sainte Eglise a donc dévoilé les vertus de la communion spirituelle, pour ceux qui se trouvent dans l'impossibilité de pratiquer le culte qui sauve l'univers.

Cette communion spirituelle possède les mêmes effets sur l'âme et permet à celui qui la pratique d'obtenir les mêmes grâces sanctifiantes que la communion aux Saintes espèces.

Pour ce faire, il faut se mettre dans les mêmes dispositions que l'on se place habituellement devant l'Autel où va s'effectuer le mystère de la Transsubstantiation. Et en Esprit, on adore notre Dieu, qui, par le Père reçoit le sacrifice propitiatoire de son Fils pour notre salut. Et on s'abîme de tristesse d'avoir couté à ce Divin Sauveur, une telle agonie ! Et remettant loin de nous le péché, ses ténèbres et ses pompes, nous communions en pensée à la Victime du Sacrifice et nous la consommons en notre coeur, avec toute la gratitude que peut nous permettre notre Amour.

Cette communion spirituelle pourra chez certain faire jaillir des larmes. En tout cas cette pieuse pratique nous permet, lorsque nous sommes contraints par la maladie ou l'impossibilité de recueillir les fruits du Sacrifice que le Christ opère pour notre salut, d'en récolter les fruits sans altération ni voile.

Cette communion spirituelle doit être pratiquée uniquement si nous sommes en état de grâce (exempts de péchés mortels). Sinon, il faut nous confesser. Et là aussi, l'Eglise permet la confession spirituelle, qui consiste à s'accuser de ses fautes et à laisser s'épancher notre coeur devant le brasier d'Amour divin tout en balbutiant notre acte de contrition, dans la ferme résolution d'éviter le péché, et la désolation d'avoir offensé la souveraine Majesté de Dieu. Cette confession est valable si nous promettons de tout confesser à nouveau à un prêtre, dés que la situation le permettra.

andrevii
Messages : 848
Inscription : ven. mai 21, 2010 10:58 am
Localisation : Wasquehal (France)
Contact :

Re: La messe à la maison

Message par andrevii » mar. mars 17, 2020 4:16 pm

Bonjour

Par la messe à la maison, il s'agit de la messe qu'on regarde à la télé ou qu'on écoute à la radio. Mais ce n'est pas ce que j'avais compris. Malgré mon âge je suis toujours un peu naïf. Je pensais que le prêtre viendrait dire la messe chez moi après avoir convié une dizaine de proches voisins et voisines.
A la réflexion, je ne pense pas que cette vision des choses soit utopique, plutôt que dire sa messe du matin devant des chaises vides, quelques centaines de mètres permettraient certainement au prêtre de ne pas communier seul. Mon idée fera peut-être son chemin bien que je ne m’en instituerai pas le propagateur. Dans la petite résidence où j'habite, j'aurais les dix personnes facilement.

André_0853
>

booboon
Messages : 0
Inscription : sam. mai 16, 2015 10:49 am

Re: La messe à la maison

Message par booboon » mer. mars 18, 2020 12:47 pm

Ezechiel, Ezechiel...... vous êtes incorrigible !
Vous nous donnez des leçons de morale....
mais nous, nous voulons de l'union de prière et de la fraternité...
Vous auriez dû venir à la formation sur le pardon à laquelle j'ai pu participer juste avant ces temps de crise....
Le prêtre nous a rapidement fait l'histoire du sacrement... où finalement les aveux sont arrivés très tard dans l'histoire et ne sont sûrement pas l'essentiel..
Personne parmi nous n'est en état de péché mortel.... et pour les péchés véniels, Dieu pardonne dans la prière personnelle, dans la prière pénitentielle pendant la messe, et dans le Notre Père....le sacrement de réconciliation n'est pas "magique" et quand on se confesse c'est pour confesser notre Amour de Dieu, et non donner une liste de ce que l'on a mal fait... forcément on fait mal puisque nous ne sommes pas Dieu. Mais on vient se reconnaître pécheur en toute humilité et glorifier l'amour de Dieu qui fait de nous ses fils. Voilà en substance ce que j'ai entendu à cette passionnante journée. Très loin de vos prescriptions morales Ezéchiel !

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: La messe à la maison

Message par Ezechiel » mer. mars 18, 2020 2:08 pm

Il faut bien comprendre que rien d'impur n'existe devant Dieu, tout simplement parce que c'est une impossibilité radicale, comme on ne trouve pas d'eau sur le soleil, ça ne tient pas...

Pour espérer faire partie de sa compagnie, il faut être absolument pur, pas un petit peu, mais Totalement. C'est ce que le Christ enseigne à propos des habits de noce. Cela nous étaient impossible avant le Christ, car nous ne pouvions pas nous nettoyer, aucune lessive n'étaient disponible... C'est le Christ qui nous a donné cette possibilité de Salut, la lessive, c'est son sang. Et on s'en sert selon certaines règles car toute la Création suit des règles.

Pour obtenir le salut et être totalement nettoyé et digne de la compagnie de Dieu, il nous faut être "en Christ", avoir intégré son sang. Cette "entrée" en Lui se fait par le baptème ("je crois en un seul baptème pour le pardon des péchés" dit le crédo), et cette station "en Lui" c'est l'Eglise, son "corps mystique", corps qu'il emporte avec lui pour séjourner prés de son Père. On reste ne Lui, par elle, en se régénérant avec son sang et sa chair.

Nous devons donc rester dans ce corps pour ne pas être détruit par la splendeur Divine (en fait on n'est pas détruit, on reste à l'écart, dans les ténèbres).
Pour rester dans ce corps, il faut IMPERATIVEMENT que notre volonté (qui est l'organe de l'Amour) se soit détaché des péchés et soit uni a celle de Jésus qui est unie à celle du père.

Pour détacher nos péchés de notre volonté, il faut que notre intelligence les considèrent selon leur gravité et les détachent de notre volonté. Cette opération ne peut pas se faire sans notre volonté, ni sans notre intelligence. On ne peut donc pas être pardonné "globalement", comme dans un rêve... Il faut impérativement visualiser ce qui blesse Dieu et s'en séparer par un acte de volonté "public" (devant un prêtre).

Sans cela nous ne pourrons pas rester dans le Corps du Christ, et au fur et à mesure de sa montée , nous devrons préférer les ténèbres ....

C'est donc fort important de bien se confesser selon les règles de l'Eglise catholique Romaine.

Jean Gauci
Messages : 456
Inscription : dim. sept. 22, 2013 9:55 am

Re: La messe à la maison

Message par Jean Gauci » jeu. mars 19, 2020 10:06 am

Ezechiel a écrit :
mer. mars 18, 2020 2:08 pm
Il faut bien comprendre que rien d'impur n'existe devant Dieu, tout simplement parce que c'est une impossibilité radicale, comme on ne trouve pas d'eau sur le soleil, ça ne tient pas...
Pour espérer faire partie de sa compagnie, il faut être absolument pur, pas un petit peu, mais Totalement.
Quelle erreur !

"Dieu ouvre ses bras aux pécheurs " rappelle François. Dieu est mort pour les pécheurs. Dieu a mangé avec des pécheurs. Dieu nous aime, pécheurs.
Mais vous Ezéchiel, avez vous conscience, une seule fois, d'avoir été "absolument pur" ?

Si oui, votre prétention vous rend pécheur.
Si non, vous n'avez jamais connu la compagnie de Jésus.

Ezechiel
Messages : 0
Inscription : mer. févr. 26, 2020 2:02 pm

Re: La messe à la maison

Message par Ezechiel » jeu. mars 19, 2020 1:31 pm

Jean Gauci a écrit :
jeu. mars 19, 2020 10:06 am

"Dieu ouvre ses bras aux pécheurs " rappelle François. Dieu est mort pour les pécheurs. Dieu a mangé avec des pécheurs. Dieu nous aime, pécheurs.
Mais vous Ezéchiel, avez vous conscience, une seule fois, d'avoir été "absolument pur" ?

Si oui, votre prétention vous rend pécheur.
Si non, vous n'avez jamais connu la compagnie de Jésus.
A vrai dire, je ne me suis jamais considéré comme pur, mais d'avantage comme purifié, mais ça dure très peu de temps. La pureté n'est pas possible ici-bas. D'ailleurs nous sommes, depuis Adam, "naturellement" coupables de l'Enfer (voir la doctrine du péché originel). Cette situation était impossible pour Dieu, et il a alors envoyé son fils pour nous "sauver".

Nous sauver de quoi ? De notre péché, car nous ne pouvons nous l'ôter nous-même, ni en imagination, en rêveries spirituelles, ni à l'aide de la vertu, ni à l'aide de mortification, de réunions, de pénitence ou que sais-je. Rien ne permet "depuis nous" de nous rendre pur. Seul Dieu enlève le péché du monde. Et s'Il l'enlève c'est précisément pour nous sauver, et pourquoi chercher à nous sauver s'il nous aime avec nos péchés ?

Ainsi, c'est parce que Dieu nous aime ontologiquement (c'est sa nature d'aimer), qu'il nous enlève nos péchés. Et s'Il les enlève au prix de son sang, c'est qu'il doit en avoir une Sainte horreur, non de nous, mais de notre péché. Et c'est normal qu'Il veuille nous enlever nos péchés car il est infiniment BON.

Parce qu'Il est la bonté même, et l'Amour même, Dieu aime ce qui est Bon. S'il aimait ce qui est mauvais, même un petit peu, il ne serait pas substantiellement Bon. Ainsi, le fait que Dieu soit infiniment Amour parfait et Bon exclut totalement toute possibilité d'accepter le mal, même infime. Il ne le tolère même pas puisqu'Il nous commande d'être Saints, comme lui-même l'est. Pour nous aimer parfaitement, nous devons être parfaitement comme Lui, et Seul Lui peut nous l'obtenir.

C'est pourquoi le Christ était si souvent courroucé contre ceux qui refusaient d'abandonner leurs conduites mauvaises. "Génération adultère ! Jusque quand devrais-je vous supporter !" et on connait ses imprécations contre ceux qui s'enfermaient dans leur péchés, fermant ainsi définitivement toute possibilité à Dieu de les sauver (relire ses jugements sur les villes rebelles). Par contre quel joie avait-il d'aller à la rencontre de ceux qui cherchaient le salut en lui, les broyés, rejetés, enfoncés... Car si Dieu supporte avec patience l'odeur immonde de nos péchés, c'est encore par Amour pour nous, car il attend le moment où notre Volonté rejettera tout péché avec la ferme résolution de tenir, grâce au secours des sacrements. Il nous veut pur, Saint, et il nous offre sa Vie pour y parvenir.

Comprenons donc bien que le péché est une véritable horreur pour Dieu, une horreur abominable au point d'avoir envoyé son Fils pour nous en retirer selon une méthode cruelle et infamante ! C'est dire comme nous devrions rejeter le péché loin de nous pour nous plonger dans les bras sacramentaux de la Sainte Eglise, corps mystique de Jésus lui-même, par qui tout homme est sauvé.

Répondre